Télécharger Flash Player pour voir la galerie de photos
Rss
  1. Thumb-chlore

    CHLORE de Florence Longpré

    25 Mars 2013

    texte et mise en scène Florence Longpré en collaboration avec Nicolas Michon + interprétation Samuël Côté, Annette Garant, Mélanie Lebrun, Debbie Lynch-White et Claude Poissant

    En janvier 2014, le Théâtre d’Aujourd’hui accueille une nouvelle voix forte à découvrir, celle de Florence Longpré. Sa pièce, Chlore, forte d’une première diffusion au Théâtre La Licorne, poursuivra son parcours avec le public de notre théâtre.

    en savoir plus
  2. Thumb-ruines

    MOI, DANS LES RUINES ROUGES DU SIÈCLE d'Olivier Kemeid

    25 Mars 2013

    idée originale Olivier Kemeid et Sasha Samar + texte et mise en scène Olivier Kemeid + interprétation Sasha Samar, Annick Bergeron, Sophie Cadieux, Geoffrey Gaquère et Robert Lalonde

    Créé en janvier 2012, lauréat des Prix de la critique d l’AQCT dans la catégorie Production – Montréal, finaliste au Prix de la critique de l’AQCT dans la catégorie Texte original et dans la catégorie Interprétation – Montréal, Moi, dans les ruines rouges du siècle de Trois Tristes Tigres sera de retour à la salle principale pour deux semaines en début de saison prochaine! À voir ou à revoir!

    en savoir plus
  3. Thumb-orteils

    LES PETITS ORTEILS de Louis-Dominique Lavigne

    25 Mars 2013

    texte Louis-Dominique Lavigne + mise en scène Lise Gionet + interprétation Martin Boisclair, Jeanne Gionet-Lavigne et Sylvain Hétu

    Le Théâtre de Quartier présentera la saison prochaine une toute nouvelle version des Petits orteils. Pour les petits de 3 à 6 ans.

    en savoir plus
  4. Gars-lapresse

    « Gars : l'amour est là, l'amour s'en va»

    19 Mars 2013

    « Depuis sa sortie du Conservatoire en 2004, Marie-Ève Perron se partage entre le Québec et la France, où elle vit depuis plus de cinq ans. La comédienne qui a joué en Europe dans Forêts et Littoral de Wajdi Mouawad est à Montréal pour interpréter son deuxième spectacle solo: Gars. » (photo : David Boily, La Presse)
    [lire la suite de l’article de La Presse]

    en savoir plus
  5. Gars-lactualite

    «Attention, talent : Marie-Ève Perron joue Gars, un monologue qu’elle a écrit et mis en scène»

    19 Mars 2013

    « Vivante ? Deux fois plutôt qu’une. Marie-Ève Perron donne l’impression d’un ouragan à l’ouvrage. En entrevue, la comédienne-auteure sourit beaucoup, étrangement pas sur les photos. « Je souris durant les séances, mais, mystère, ça ne s’imprime pas ! Quand je regarde les tirages, je me dis : c’est qui, cette fille aux yeux de chien piteux ? »
    Cette fille, diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2004, interprète de Wajdi Mouawad (Littoral, Forêts, Des femmes), a incarné Cathy-casse-couilles, alias Lyne-la-pas-fine, dans l’adaptation française de la télésérie Les invincibles.
    Jointe par Skype à Paris, où elle possède un pied-à-terre et agite une marmite de projets, elle répétait le spectacle qu’elle vient étrenner à Montréal : Gars, son deuxième solo après La soirée de la dinde, triomphe des Contes urbains de 2008, dans lequel Marion, le personnage, pétait un câble contre la dictature de l’apparence. L’apparence de Marie-Ève va très bien, merci.» (photo : Maude Chauvin)
    [lire la suite de l’article de l’Actualité]

    en savoir plus
  6. 13-14-video1

    Dévoilement de la saison 13-14!!!

    18 Mars 2013

    Un avant goût vidéo de la saison 13-14 du Théâtre d’Aujourd’hui. La programmation sera dévoilée lundi prochain 25 mars, en ligne.
    #tda1314

    en savoir plus
  7. Gars-ledevoir

    «Le fantasmagorique amoureux de Marie-Ève Perron»

    18 Mars 2013

    « Dans le monologue à forte teneur autobiographique écrit, mis en scène, interprété et produit par Marie-Ève Perron, Fille revient sur son histoire avec Gars. Un jour, une porte a été claquée. Gars est parti. Fille est restée plantée là. Ce jour cruel, on peut dire que les illusions, ce que l’auteure appelle « le fantasmagorique amoureux », se sont pris une bonne gifle en pleine gueule. « C’est un spectacle qui pose des questions, lance la principale intéressée. Des questions que Fille s’adresse à elle-même, mais aussi à Gars et, bien entendu, au public. J’ai l’impression qu’on court sans arrêt et qu’on ne prend plus de recul sur ce qu’on vit. On finit par croire qu’on n’a tout simplement pas le temps de s’arrêter, pas le temps de réfléchir, pas le temps de départager le mensonge de la vérité. La représentation donne 75 minutes pour se demander comment on en arrive à se quitter quand on s’aime. On entend dans le monologue de Fille une pluralité de discours, notamment en ce qui concerne l’engagement. Vous savez, toutes ces conceptions, ces modèles, ces idéaux et ces idées reçues auxquelles on est censé correspondre ? » (photo : Pedro Ruiz – Le Devoir)
    [lire la suite de l’article du Devoir]

    en savoir plus
  8. Gars-mediumlarge

    Entrevue avec Marie-Ève Perron

    18 Mars 2013

    Marie-Ève Perron était ce matin en entrevue à l’émission Médium Large avec Catherine Perrin.

    « La comédienne québécoise s’est fait connaître dans l’hexagone par son interprétation de Cathy casse-couilles, la Lyne « la pas fine » dans la version française Des invincibles. Marie-Ève Perron fait la navette entre Paris et Montréal dans le but d’écrire, de monter et de jouer ses créations. Elle fait une halte au Québec, le temps de jouer un monologue de son cru, Gars.

    Marie-Ève Perron a fondé sa compagnie théâtrale, Fille/de/Personne. En France, elle travaille sur une série télévisée intitulée France/Québec, pour la chaîne Orange. Au Québec, elle monte sur la scène du Théâtre d’aujourd’hui pour incarner le personnage de la fille, qui s’adresse à l’homme qui vient de la quitter, dans la pièce Gars. Sa plus récente pièce solo prendra l’affiche du 19 mars au 6 avril 2013, à la salle Jean-Claude-Germain. »

    en savoir plus
  9. 306_gars_r1

    Gars de Marie-Ève Perron dès la semaine prochaine à la salle Jean-Claude-Germain!

    15 Mars 2013

    un couple.
    une phrase
    toi, pas toi, je sais plus
    une porte qui claque.
    un GARS qui part.
    une FILLE plantée là.

    le fantasmagorique amoureux
    qui se prend une claque

    Marie-Ève Perron, jeune créatrice talentueuse, nous offre Gars, son deuxième spectacle solo, qu’elle joue, écrit et met en scène. Un texte intime, sans faux-semblant, en une quête de sens et de vérité.

    Dès le 19 mars prochain à la salle Jean-Claude-Germain.

    en savoir plus
  10. 306_furieux_p3

    Plus que 3 représentations de Furieux et désespérés!

    14 Mars 2013

    « Avec Furieux et désespérés, Olivier Kemeid confirme son statut de compositeur dramatique de première force, éminent représentant d’une certaine dramaturgie québécoise en phase avec le monde et ses tremblements. » Alexandre Cadieux, Le Devoir

    « Osant un face-à-face avec le pays de ses ancêtres, Olivier Kemeid signe avec Furieux et désespérés une pièce chargée d’émotions sur l’exil et la révolution.» Elsa Pépin, Voir

    « Comme à son habitude, Kemeid signe un très beau texte, traversé par des éclairs de poésie. À partir des souvenirs de sa famille, il nous raconte une histoire universelle, dont le sens dépasse sa prémisse.» Luc Boulanger, La Presse

    « Drôle, touchant et captivant. Ce sont là les forces de Furieux et désespérés, qui raconte l’histoire d’un jeune Québécois en visite dans le pays d’origine de son père, où il n’a jamais vécu. […] Plusieurs dialogues et monologues, qui traitent entre autres de souvenirs, d’identité, de rage de vivre et de deuil, émeuvent par leur beauté et leur universalité. » Roxanne Léouzon, Journal Métro

    « [Les acteurs] sont tous et toutes extraordinaires. […] C’est un texte qui est criant d’actualité, hyper captivant dès le départ.» Claudia Larochelle, On aura tout vu, , 98,5 FM

    « Avec son énergie nerveuse, Maxim Gaudette est impeccable dans son rôle d’un individu à la recherche de ses racines, et par le fait même de son identité. La brillante Marie-Thérèse Fortin apporte une dimension altière, fière et blessée à cette femme farouche qui refuse de plier l’échine devant les épreuves du destin. Johanne Harbelin et Denis Gravereaux excellent dans leurs passages plus dramatiques, bouleversants de chagrins et de vulnérabilité. » Olivier Dumas, Montheatre.qc.ca

    « Ce qui est agréable dans cette histoire c’est le mélange d’émotions. On y retrouve de tout : du suspense, de la violence, de la tristesse et même des scènes poétiques. De surcroît, on y présente des moments amusants. » Louise Bourbonnais, Journal de Montréal

    « J’ai rarement eu l’occasion d’apprécier, au théâtre, une plume québécoise aussi virtuose, aussi incisive que celle d’Olivier Kemeid. Il me paraît nécessaire de souligner la poésie de ses textes et la profondeur avec laquelle ceux-ci abordent des thématiques réputées difficiles à traiter sur une scène.» Thomas Dupont-Buist, Artichautmag.com

    « On y retrouve tout du long l’humour, l’adresse et l’acuité avec laquelle l’auteur a l’habitude de traiter de sujets sensibles. Tragique comique, l’œuvre est singulière et pleine de finesse. » Julie Cler, Info-Culture.biz

    « Kemeid signe une œuvre bouleversante, un récit juste sur l’identité. En choisissant de ne jamais nommer de lieu ou de date, l’auteur parvient à rendre le récit intemporel. » Katia Habra, Le Délit Français

    « Émilie Bibeau et Marie-Thérèse Fortin sont sublimes dans leurs rôles, respectivement Nora (la fougueuse et têtue jeune fille) et Béatrice (au changement de caractère déconcertant), la cousine du père de Mathieu et l’hôtesse de son séjour. À voir ! » Valery Drapeau, Boucle Magazine

    en savoir plus
Sb2011
Théâtre d'Aujourd'hui sur Facebook
  1. Facebook
  2. Twitter
  3. Youtube
  4. Bouquinerie
  5. Fauchois
  6. Logo-bmo
  7. Logo-hydro
  8. Logo_devoir_2_
  9. Logo-calq
  10. Logo-canada-council
  11. Logo-conseil-arts-mtl-_1_