Télécharger Flash Player pour voir la galerie de photos
Rss
  1. Furieux-nightlife

    « Maxim Gaudette, le plus jeune des acteurs de 38 ans...»

    12 Février 2013

    « Dans la pièce, mon personnage, qui est basé sur Olivier [Kemeid], fait un voyage initiatique où il retrouve une partie de sa famille, pendant les manifestations de la place Tahrir.» Maxim Gaudette en entrevue au Nightlife

    en savoir plus
  2. Furieux-bouillant

    Furieux et désespérés : « Une fresque sociopolitique d'Olivier Kemeid»

    12 Février 2013

    L’auteur et metteur en scène Olivier Kemeid, dont les grand-parents égyptiens ont immigré au Québec lors de la révolution de 1952, aborde de front la question de l’exil dans sa nouvelle pièce, Furieux et désespérés, une fresque sociopolitique naviguant entre Montréal et le Moyen-Orient.

    « Par rapport à mes lointaines origines égyptiennes, dit-il, je navigue entre le déni et l’intérêt. Mais quand je suis allé en Égypte, il y a quelques années, rencontrer une cousine, j’ai été frappé par ma québécitude et ma nord-américanité. J’ai été soufflé, en fait, de constater que mon rapport avec l’Égypte, patrie de mes grands-parents, était diffus. » - Extrait du site Internet de Radio-Canada

    en savoir plus
  3. Furieux-video3

    Pascale Montpetit au sujet de son personnage dans Furieux et désespérés.

    11 Février 2013

    Pascale Montpetit interprète Florence dans la prochaine création d’Olivier Kemeid, Furieux et désespérés, qui prend l’affiche le 19 février prochain.

    en savoir plus
  4. Furieux-video2

    Maxim Gaudette au sujet de son personnage dans Furieux et désespérés

    7 Février 2013

    Maxim Gaudette interprète Mathieu dans la prochaine création d’Olivier Kemeid, Furieux et désespérés, qui prend l’affiche le 19 février prochain.

    en savoir plus
  5. Sorel-voir

    Sorel-Tracy : «Quand la politique devient satire»

    7 Février 2013

    « Pendant que défilent les personnages d’un théâtre tout à fait réel devant une juge qui examine les stratagèmes de collusion et de corruption entre le milieu de la construction et les partis politiques, Emmanuel Reinchenbach en a fait sa matière d’inspiration pour une satire qui renvoie un miroir à peine grossissant de la réalité.»

    Les représentations de Sorel-Tracy débuteront le 12 février à la salle Jean-Claude-Germain.

    en savoir plus
  6. Furieux-video1

    Émilie Bibeau au sujet de son personnage dans Furieux et désespérés

    6 Février 2013

    Émilie Bibeau interprète Nora dans la prochaine création d’Olivier Kemeid, Furieux et désespérés, qui prend l’affiche le 19 février prochain.

    en savoir plus
  7. Sorel-ledevoir

    Sorel-Tracy : « Rêver les coulisses de la commission Charbonneau»

    4 Février 2013

    Le comédien et dramaturge Emmanuel Reichenbach s’aventure sur le terrain glissant de la politique municipale avec Sorel-Tracy, une réflexion sur le pouvoir et la bêtise.

    Dès le 12 février à la salle Jean-Claude-Germain.

    en savoir plus
  8. Sorel-video2

    Sorel-Tracy dès le 12 février!

    4 Février 2013

    Sorel-Tracy d’Emmanuel Reichenbach, sera présentée du 12 février au 2 mars 2013 à la salle Jean-Claude-Germain.

    en savoir plus
  9. Sorel-video

    Le 12 février prochain, misez sur Boivin !

    1 Février 2013

    Collusion, corruption, liens douteux avec des organisations criminelles, enrichissement personnel aux frais des contribuables, soirées olé-olé sur des yachts de luxe, moeurs sexuelles débridées, narcissisme démesuré…

    Sorel-Tracy est une satire sombre et grinçante qui nous plonge au coeur de ce que la politique municipale a de plus reluisant.

    C’est la deuxième création de la résidence du Théâtre Sans Domicile Fixe à la salle Jean-Claude-Germain.

    en savoir plus
  10. 306_3exils

    Les trois exils de Christian E. se terminent ce samedi !

    1 Février 2013

    « Voilà un solide acteur très physique, et très sensible, doublé d’un conteur hors pair. […] Chaque phrase qui sort de sa bouche crée une image dans notre esprit. […] l’un des tableaux les plus émouvants que j’ai vus au théâtre depuis longtemps. » Luc Boulanger, La Presse

    « Essiambre is articulate, funny, a born mimic and adept at physical theatre. Christian’s attempts to get rid of his accent and master Montreal French are hilarious.» Pat Donnely, The Gazette

    « Le comédien Christian Essiambre, qui avec la souplesse d’un singe, l’adresse physique d’un artiste circassien, et l’éloquence corporelle d’un mime, brille en manœuvrant avec verve éclatante un texte particulièrement casse-gueule. C’est une réussite absolue, c’est fin, c’est intelligent, c’est finement écrit, c’est sensible et ça rejoint tout le monde. C’est à voir absolument !» Yves Rousseau, Le Quatrième

    « C’est un tourbillon d’émotions que Christian Essiambre maîtrise parfaitement, versant tantôt dans l’humour tantôt dans un drame plus intérieur. […] Le texte signé à quatre mains vibre de tous les personnages qui l’habitent et des petits et grands drames qui le jalonnent. Ses auteurs portent sur les sociétés québécoise et acadienne un regard perçant et juste, mais surtout, ils traitent de l’importance de ne pas oublier d’où l’on vient et ce qui a façonné notre identité. Trois exils, un solo redoutablement efficace et un conteur remarquable.» Daphné Bathalon, Montheatre.qc.ca

    « Essiambre emprunte les accents des autres et revisite son propre patois pour faire entendre sa voix dans la francophonie. Après cette première création, elle ne pourra plus être ignorée. Christian E. s’est forgé une place. Dans la pierre, il a gravé son nom.» Mélissa Proulx, Voir

    « Une performance d’acteur à ne pas rater! […] Le texte est fort bien construit, mêlant adroitement l’humour et le drame; les anecdotes et les réflexions sur l’exil, le poids de l’absence, les regrets, les abandons; le cheminement personnel et les références historico-culturelles. Les transitions entre les courtes scènes, dans lesquelles Essiambre incarne différents personnages, sont extrêmement habiles, tant du point de vue narratif que de celui de la mise en scène. Le comédien y fait la preuve de son immense talent de conteur, de sa remarquable habileté physique et de son inépuisable énergie.» Aurélie Olivier, RevueJeu.org

    « Succomber au charme magnétique de Christian Essiambre et de son histoire merveilleusement drôle, touchante, personnelle et franchement éclatée. […] Agissant tel un petit électrochoc sur quiconque a quitté sa terre natale, la pièce du tandem Essiambre-Soldevila vient réveiller un savoureux cocktail de souvenirs et de rêves d’enfance. À voir absolument.» Samuel Larochelle, Sage Gamin

    « Une grande performance théâtrale ! […] Toute l’assistance du Théâtre d’Aujourd’hui a été témoin d’une grande performance d’acteur, de mime et de conteur dans la pièce Les 3 exils de Christian E. Seul sur scène, dans un décor minimaliste pendant 90 minutes, il faut avoir du coffre, de la substance, du courage et beaucoup de talent. Christain Essiambre en a revendre.» Jocelyne Choquette, Info-Culture

    « Le texte est d’une grande qualité et merveilleusement interprété. […] Le jeu du comédien est physique, drôle et touchant. Très intense, sans être excessif. Les transitions sont particulièrement exceptionnelles. […] Un seul homme sur scène : acteur charismatique, qui joue tous les personnages, variant brillamment mimiques et accents. Le reste n’est que magie… […] Vous en ressortirez les yeux humides, mais le sourire aux lèvres, la tête bercée par les accents acadiens, le visage, caressé par l’air salin.» Marie-Christie Gareau, Ma mère était hipster

    « Il vient de l’Acadie, ne parle pas le Chiac et de passage au Théâtre d’Aujourd’hui, nous offre sans conteste le meilleur spectacle d’un seul homme de l’année, sinon de tous les temps.» Thomas Dupont-Buist, Artichautmag.com

    « Car en plus d’avoir écrit un récit avec soin et originalité, Philippe Soldevila signe une mise en scène dynamique, qui démontre toute l’ampleur du talent de mime, de danseur et d’acrobate de son interprète.» Alice Côté Dupuis, Bible Urbaine

    « Un véritable morceau de bravoure, tant dans le propos que dans la performance que livre Christian Essiambre, servi par une mise en scène de Philippe Soldevila d’une précision diabolique. »
    Éric Moreault, Le Soleil

    « « Un travail de moine de personnification de la part d’Essiambre permet une fluidité narrative singulière, alors que la mise en scène impressionne tant par son rythme soutenu que par son efficacité. Drôle, étrangement exaltant et d’une grande finesse, Les trois exils de Christian E. s’avère un plaisir de chaque instant. » Guillaume Mofett, Voir Gatineau/Ottawa

    « Une pièce riche en émotions qui nous fait passer du rire aux larmes. […] La rencontre entre l’écriture maîtrisée de Soldevila et l’énergie brute d’Essiambre donne vie à un vrai bijou, empreint de générosité, de lucidité et d’humilité, qui vient se positionner comme l’une, sinon la meilleure pièce présentée cette saison-ci à Québec.»
    Sylvie Isabelle, MonTheatre.qc.ca

    « Toute une performance! […] Christian Essiambre est à la fois drôle et touchant.»
    Denise Martel, Le Journal de Québec

    en savoir plus
Sb2011
Théâtre d'Aujourd'hui sur Facebook
  1. Bouton_restau_08-09
  2. Bouquinerie
  3. Fauchois
  4. Logo-bmo
  5. Bell
  6. Logo-hydro
  7. Logo-devoir
  8. Logo-calq
  9. Logo-canada-council
  10. Logo-conseil-arts-mtl-_1_
  11. You-tube
  12. Facebook
  13. Logo-twitter