Télécharger Flash Player pour voir la galerie de photos
Rss
  1. 306_yukon_p2

    Yukonstyle : « Profond, sensible et juste »

    26 Avril 2013

    « Profond, sensible et juste, Yukonstyle est une réussite. Sur un texte de Sarah Berthiaume et une mise en scène de Martin Faucher, les 4 acteurs illustrent parfaitement « le sentiment de vertige » ressenti par la dramaturge lors de sa visite dans le Yukon.»
    Elodie Goncalves, PatWhite.com

    « La plume pétillante de Sarah Berthiaume conjugue le drame, l’aspect très humoristique des dialogues et des monologues et aussi un aspect onirique souligné par la mise en scène de Martin Faucher. […] C’est un spectacle de grande qualité. Je suggère cette pièce-là très fortement. L’ensemble est vraiment bien réussi. »
    L’Escouade M, CIBL

    en savoir plus
  2. E-video_prel2

    Préliminaire #2

    26 Avril 2013

    (e) de Dany Boudreault sera présenté dès le 7 mai prochain. La compagnie La Messe Basse débute ainsi sa résidence de deux ans à la salle Jean-Claude-Germain.

    en savoir plus
  3. E-video2

    Préliminaire #1

    23 Avril 2013

    Plus que deux semaines à patienter avant l’entrée en salle de (e) de Dany Boudreault. En attendant, une vidéo pour patienter … Rendez-vous à la salle Jean-Claude Germain à partir du 7 mai !

    en savoir plus
  4. E_androgynie

    Pour en finir avec l'androgynie...

    19 Avril 2013

    « Plus tard au secondaire, j’ai descendu ma voix, j’ai agrandi mes pas, j’ai essayé de ne pas trop bouger la tête quand je riais, j’ai élargi l’espace entre mes jambes. Programme que je me suis imposé quotidiennement : les poignets dans le prolongement des bras, monter les escaliers avec les genoux parallèles ou vers l’extérieur, jamais de position 5 à 7 où une hanche sertirait dans la lumière, le moins bouger possible, parce que bouger trahit.»

    Un magnifique texte de Dany Boudreault à lire sur le blogue du Voir.

    en savoir plus
  5. 306_yukon_p7

    Yukonstyle : « Un magnifique voyage au pays des longues fuites »

    18 Avril 2013

    « Le Yukon de l’auteure Sarah Berthiaume amalgame le concret et l’abstrait dans une fable presque sacrée où la réalité évanescente est transcendée par la poésie qui transforme le pays en une grande métaphore animée. » Elsa Pépin, Voir

    en savoir plus
  6. 306_yukon_p3

    Yukonstyle : « Une création dramatique rigoureuse, subtile et puissante »

    15 Avril 2013

    « Le texte est rempli de phrases merveilleuses et poétiques qui arrachent le coeur : c’est un travail remarquable de la part de la jeune auteure de grand talent qu’est Sarah Berthiaume. Par la force du texte et du fait de la générosité de l’interprétation, l’oeuvre humaniste sublime les limites physiques qui lui sont imparties. C’est à voir absolument.» Yves Rousseau, Le Quatrième

    en savoir plus
  7. Yukon-bouillant

    « Sarah Berthiaume et le vent du nord »

    15 Avril 2013

    « Dans Yukonstyle, pièce de Sarah Berthiaume présentée en ce moment au Théâtre d’Aujourd’hui, à Montréal, et au Théâtre La Colline, à Paris, quatre âmes esseulées traînent leur tourments dans l’immensité du Grand Nord et se confrontent à ses corbeaux annonciateurs de mauvais présages. À l’écart du monde, ils trouvent réconfort dans le territoire mais surtout dans la présence de l’autre. Entrevue à Bouillant de culture avec l’auteure et avec la comédienne Sophie Desmarais.»

    en savoir plus
  8. 306_yukon_p5

    Yukonstyle : «À voir absolument»

    13 Avril 2013

    « Sarah Berthiaume signe ici une œuvre d’une grande beauté et arrive à dépeindre toute la détresse de quatre âmes prisonnières de leur corps, prisonnières d’une liberté trop grande. À voir absolument.»
    Camille Plourde-Lescelleur , Pieuvre.ca

    « L’histoire de la jeune auteure est portée par une distribution en tous points impeccable. Sophie Desmarais livre l’une des meilleures interprétations de personnage adolescent depuis des années, avec un bagou, une énergie, des réflexes et des intonations crédibles et divertissantes. Cynthia Wu-Maheux est tour à tour impériale, puissante, fragile, amoureuse et juste dans chacun de ses personnages. Vincent Fafard interprète avec un talent rare la force brute de son personnage, son côté renfrogné, sa mâlitude et sa vulnérabilité qui craque de partout. Au final, Yukonstyle est une histoire universelle de quête de soi, de solitude, d’affranchissement et d’esprit de communauté qu’on n’est pas sur le point d’oublier. »
    Samuel Larochelle, Sage Gamin

    en savoir plus
  9. 306_yukon_p6

    Yukonstyle : « Une pièce qu’il faut absolument aller voir »

    12 Avril 2013

    « D’abord, le texte de Sarah Berthiaume, précis, vivant, chargé d’émotions et évoquant si bien l’immensité glaciale du Yukon, nous captive du début à la fin. Puis il y a la mise en scène de Martin Faucher, dynamique, éclatée, inventive. Et il y a le fantastique quatuor de comédiens, qui passent sans problème du dialogue parlé à la narration littéraire : Sophie Desmarais qui capte parfaitement l’essence de l’adolescente désagréable mais attachante, Vincent Fafard, la rage prête à éclater du métis à demi-orphelin, Cynthia Wu-Maheux et Gérald Gagnon, le poids des coups durs de la vie. On ajoute à tout ça la musique de Neil Young, et on obtient une pièce qu’il faut absolument aller voir.»
    Jessica Émond-Ferrat, Métro

    en savoir plus
  10. 306_yukon_p1

    Yukonstyle : « D’une poésie percutante... »

    12 Avril 2013

    « [Sarah Berthiaume] livre ici une réflexion puissante sans être moraliste, qui sait s’acoquiner avec la beauté du verbe et la force évocatrice de la légende. Sur des airs de Neil Young (Heart of Gold), la pièce suit son cours, dans une mise en scène d’une implacable efficacité. […] Yukonstyle ne serait toutefois rien sans sa distribution exceptionnelle qui s’approche du sans-faute. Cynthia Wu-Maheux, dans le rôle de Yuko, emplit l’entièreté de la salle de sa présence, toujours juste, émouvante dans son jeu subtil qui combine la force à une fragilité enfouie. Gérald Gagnon offre quand à lui de grands moments de folie alcoolisée avant de se poser dans une touchante confidence. Sophie Desmarais et Vincent Fafard, loin d’être en reste, séduisent par la progression de leurs personnages vivant leurs vies comme un long combat dans lequel il ne faut pas compter les coups, sous peine de s’effondrer. »
    Thomas Dupont-Buist, Artichaut Mag

    en savoir plus
Sb2011
Théâtre d'Aujourd'hui sur Facebook
  1. Facebook
  2. Twitter
  3. Youtube
  4. Bouquinerie
  5. Fauchois
  6. Logo-bmo
  7. Logo-hydro
  8. Logo_devoir_2_
  9. Logo-calq
  10. Logo-canada-council
  11. Logo-conseil-arts-mtl-_1_