Télécharger Flash Player pour voir la galerie de photos

En attendant Gaudreault précédé de Ta Yeule Kathleen

Sébastien David

une création du Collectif En attendant

Salle Jean-Claude-Germain

du 11 au 29 janvier 2011

PROGRAMME DOUBLE

Prix auteur dramatique Banque Laurentienne (2010-2011)
Cochon d’or du meilleur texte original (2011)
Cochon d’or de la meilleure comédienne pour Marie-Hélène Gosselin (2011)

  1. S_david_tn
    texte, mise en scène et interprétation
  2. F_cote_tn
    interprétation
  3. Mh_gosselin_tn
    interprétation

Création

  1. texte, mise en scène et interprétation Sébastien David
  2. décor et costumes Anne-Marie Bérubé
  3. éclairages, direction technique et régie Catherine Comeau
  4. composition musicale Thierry Gauthier

Durée

1 h 10 pour le programme double

Résumé

En attendant Gaudreault

Montréal, quelque part entre la mort de Marie-Soleil Tougas et le bogue de l’an 2000. William le junkie, Monique l’amoureuse enfermée et Dédé le petit de la construction attendent tous Gaudreault. Mais Gaudreault n’arrivera jamais. Continuer ou arrêter de l’attendre ? Espérer ou tout laisser tomber ?

Cette courte pièce reprend le thème de l’attente, celle qui est mythique, absurde, existentielle. Trois personnages qui n’ont pas de moyen, qui n’ont pas «les mots sacrament» pour se défendre, s’aimer ou se raisonner, mais qui pourtant vivent, dans la douleur certes, mais dans l’espoir naïf, l’espoir des âmes esseulées.

Ta yeule Kathleen

Il y a deux mois, Lynn la monoparentale a accouché de Kathleen le bébé. Kathleen pleure sans cesse et c’est insupportable. N’en pouvant déjà plus d’être mère à la maison, Lynn fera tout ce qu’elle peut pour sortir de son deux et demi, le temps d’une soirée, gardienne ou pas.

Malgré la musique forte et les rencontres furtives avec plusieurs hommes, Lynn entendra les pleurs de Kathleen résonner sans cesse jusqu’à elle. Lynn la monoparentale, Lynn la mangeuse d’hommes ne sortira pas indemne de cette soirée bien spéciale.

Extraits de critiques

« Leur langue, vulgaire, urgente, court à l’essentiel. Mais leurs cris se répondent, leurs destins se croisent, habilement. Parce que l’auteur a non seulement eu le courage de faire parler les petites gens, de donner une voix à ceux qui n’en ont pas, il a tenu à leur donner une langue de théâtre, à entrelacer sur scène leurs errances comme seule la vie saurait le faire. Entendre les personnages de Sébastien David lancer haut et fort, «Fuck You Gaudreault!» procure un vif bonheur, une satisfaction que je vous souhaite. » Christian Saint-Pierre, Voir.ca

« Comment quelqu’un d’aussi jeune peut-il écrire comme ça ? […] Y a pas de joie mais il y a tellement de beauté. […] C’est magnifique, il faut aller voir. » Raphaëlle Germain, Je l’ai vu à la radio, SRC (30:45)

« Je suis ressortie de la salle Jean-Claude-Germain gonflée par ce même genre de fascination, en ayant envie de conseiller à tout le monde d’aller voir, d’aller entendre, d’aller vivre l’expérience. Pas parce que j’avais assisté à un concert grandiose, mais parce que j’avais l’impression d’avoir été témoin d’un théâtre qui s’accorde, qui s’harmonise, qui s’écoute et se tait. » Marilou Craft, Les Langues Sales

« La forme très rythmée du texte et le ton mécanique qu’emploient les personnages s’en trouvent étonnamment touchants. Essentiellement sans ponctuation, le texte ne tombe pas dans le cliché des discours sur les petits malheurs; sa profondeur est singulière et son émotion, vive. » Habib Hassoun, Le Délit

« Voilà une matière traçant les limites d’un univers qui par son absurdité, nous renvoie moult échos d’une vie contemporaine ainsi questionnée. C’est un très beau moment de théâtre, et c’est à voir ! »
Yves Rousseau, Le Quatrième

« À la fois pitoyable, hilarante, et naïve, on perce la coquille de cette femme touchante qui tente tout pour survivre dans un monde hostile. L’histoire est poignante, interprétée avec passion et réalisme par [Marie-Hélène Gosselin]. Remarquable! » Thomas Bastien, PatWhite.com

« Cette pièce vise juste et fort. L’isolement et la détresse psychologique des mères tel qu’imaginé par l’auteur est tangible et réaliste. Quant à la comédienne Marie-Hélène Gosselin, elle est renversante. Ses deux rôles bien distincts dans chacune des deux pièces nous montre à voir l’étendue de son registre et il nous tarde de la retrouver ailleurs bientôt. » Martine Côté, Soundbeatmag.com

« La mise en scène sert bien l’écriture et les images créées, en toute simplicité, sont assez précises pour habiter l’espace de la scène qui reste abstrait et dénudé. L’interprétation des comédiens est juste et la sobriété du jeu et de la mise en scène laisse toute la place à la puissance du texte. La détresse des personnages est inscrite dans leur voix et dans les mots qu’ils enfilent en un flot intense et continu. Cette cohérence entre le fond et la forme témoigne de la solidité et de la profondeur de la démarche entreprise par l’équipe de création. » Sara Fauteux, Montheatre.qc.ca

Les mots pas beaux

J’ai toujours trouvé que prendre physiquement la parole dans une salle de théâtre était un acte poétique en soi/ poétique/ à cause de cet écho/ de cette vibration qui résonne dans la salle

C’est de là que je suis parti/ de la base/ tout simplement

J’ai écrit ces deux récits en laissant de côté toute ponctuation/pour laisser la pensée aller là où elle veut bien aller/ pour laisser la parole résonner en toute liberté / dans la salle/ dans la tête

On pourrait parler de diarrhée verbale/ou encore de poésie vulgaire.
Cette parole file à toute vitesse vers le chemin de la sortie.
Parce que c’est viscéral.
Elle sort de la bouche cariée de pauvres gens/ William le junkie/ Monique l’amoureuse enfermée/ Dédé le petit de la construction/ Lynn la monoparentale/ Kathleen le bébé

J’ai pastiché Beckett en lui volant son titre/ parce que c’est ici à Montréal qu’on attend Gaudreault et c’est aussi à Montréal que Kathleen pleure sans cesse/ un Montréal malheureux des années 1990

Ça parle/ça se répète/ça tourne en rond/ça erre/ça sacre/ça arrête/ça recommence/c’est insupportable

En attendant Gaudreault et Ta yeule Kathleen c’est ça/c’est le gros bordel/la fête des mots pas beaux/des mots en trop

Sébastien David

Biographies

  1. S_david_bio

    Sébastien David

    texte, mise en scène et interprétation

    Diplômé de l’École nationale de théâtre en interprétation en 2006, Sébastien David est aussi auteur et metteur en scène. Comme acteur, on a pu le voir dans une quinzaine de productions théâtrales dont Chambre (s) de Pascal Chevarie (m.e.s. Eric Jean) au Théâtre de Quat’Sous, Ce samedi il pleuvait d’Annick Lefebvre (m.e.s. Marc Beaupré) aux Écuries et Les cendres bleues de Jean-Paul Daoust (m.e.s Philippe Cyr) au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. Comme auteur, on lui doit T’es où Gaudreault précédé de Ta yeule Kathleen, spectacle qui lui a valu plusieurs prix. Son deuxième texte, Les morb(y) des, est présenté au Théâtre le Quat’Sous en mars 2013 puis en lecture publique à la Comédie-Française à Paris (où il remporte le coup de coeur du public), puis encore en lecture à La Mousson d’été en Lorraine. Sébastien bénéficie également d’une résidence d’artiste au Théâtre de Quat’Sous depuis 2012 où il s’adonne à plusieurs projets de création ainsi qu’une résidence au sein de Bluff, compagnie de théâtre pour public adolescent, pour laquelle il a créé son texte Les haut-parleurs à l’automne 2015 et qui partira en tournée au Québec en 2017. Il assure également la direction générale et artistique de sa compagnie de théâtre, La Bataille, dont la dernière production, Scratch de Charlotte Corbeil-Coleman, a été présentée à La Petite Licorne en avril 2014. D’autres parts, il enseigne régulièrement à l’École nationale de théâtre du Canada, il siège sur le conseil d’administration du Centre des auteurs dramatiques (CEAD) et il est membre du jury du Conseil des arts de Montréal. (mise à jour: 2016-03-08)

  2. F_cote_bio

    Frédéric Côté

    interprétation

    Au cours de ses études à l’École Supérieure de théâtre de l’UQAM et suite à sa graduation en 2006, Frédéric à participé à de nombreuses productions théâtrales. Il fut entre autre de la création de Suites et Fragments dirigée par Luce Pelletier, Pleins feu sur le Vietnam produit par le NTE en collaboration avec Huy-Phong Doan, et Le Paradis Mobile mis en scène par Ariane Vigneault. Cette dernière expérience sera d’ailleurs le point de départ de ce qui le dirigera, en 2007, à la fondation du théâtre Le Raton Dit dont il signe le premier texte : Histoires de village. Durant cette même période, il participe à la pièce expérimentale La villa/La vie là et se lie à la compagnie Camera Obscura avec laquelle il s’implique sur divers spectacles dont le plus récent en 2009, Alice Surexposée, dans lequel il exploite ses talents d’acteur-danseur. Frédéric a fait ses débuts au cinéma auprès de la réalisatrice Ann Arson, en 2007, dans le court-métrage La jeune fille et le meurtrier. Il a ensuite récidivé en collaborant à diverses créations cinématographiques dont Nuages sur la ville, le premier long métrage de Simon Galiero, qui sera à l’affiche dès novembre 2009. (mise à jour: 2010-04-19)

  3. Mh_gosselin_bio

    Marie-Hélène Gosselin

    interprétation

    Suite à sa graduation de l’École Supérieure de Théâtre de l’UQAM, en 2005, on a pu voir Marie-Hélène Gosselin dans divers projets, tous très différents. De son premier contrat de lecture publique au Monument National, elle passa par le théâtre dansé avec la compagnie Tenon Mortaise et connut le médium du cinéma par nombres de courts métrages dans lesquels elle tenait le premier rôle, et dont plusieurs ont été récompensé dans divers festivals, notamment Week-End à la campagne de Sandra Coppola, diffusé sur ARTE. À travers les expériences de théâtre dit plus conventionnel, elle pu en expérimenter d’autres un peu plus en marge; des vidéo d’arts, présentés à la ManifD’art de Québec et Elektra_Lab à l’Usine C. Sa pratique d’interprète fut toujours teintée par son intérêt du corps sur scène et cela l’amena à occuper le poste de conseillère en gestuelle pour un film d’animation en « stop motion » avec l’ONF. En mars prochain, Marie-Hélène continuera d’enrichir cet intérêt par un nouveau langage physique qu’elle tirera d’un stage de butoh, au Japon. Et au retour, c’est avec tout son cœur qu’elle souhaite revisiter le projet de En attendant Gaudreault, qui semble, heureusement, être appelé à avoir une vie prolongée par l’intérêt qu’on y porte. (mise à jour: 2010-04-19)

  4. John_doe_bio

    Anne-Marie Bérubé

    décor et costumes

    Formée en scénographie à l’École supérieure de l’UQAM, Anne-Marie Bérubé a d’abord œuvré dans le milieu cinématographique et télévisuel dans la fabrication d’accessoires. Elle a ensuite collaboré avec diverses compagnies de théâtre en tant que conceptrice de décors, de costumes, d’accessoires et de marionnettes. Dernièrement, elle a été de l’équipe de conception de Down From Heaven, présenté par Imago Theatre, Traces d’étoiles, produit par Théâtre huitième, ainsi que de Valises, présenté par Blitz d’axes. Anne-Marie est cofondatrice du Théâtre à perte de vue, compagnie consacrée au théâtre de marionnette d’objet. (mise à jour: 2010-05-04)

  5. C_comeau_bio

    Catherine Comeau

    éclairages, direction technique et régie

    Diplômée de l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM (2007), Catherine concentre ses intérêts dans les domaines de l’éclairage, de la direction de production, de l’assistance à la mise en scène et de la régie. C’est dans le cadre d’une tournée en Roumanie avec le metteur en scène Christian Popescu que Catherine commence à s’intéresser au théâtre hors de nos frontières et à la direction de production. Cette expérience la pousse, en 2008-2009 à quitter le Québec pour aller vivre un an à Madrid, en Espagne. Plus près de chez nous, Catherine a eu l’opportunité depuis de participer à de nombreuses productions, notamment au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, au Théâtre Prospéro, au Théâtre Premier Acte à Québec, au Théâtre de Quat’sous, à La Licorne et à la 5e salle de la Place des arts. En parallèle, elle occupe depuis 2012 les fonctions de directrice de production du Parcours Danse de l’organisme La danse sur les routes du Québec, organisme réunissant les milieux de la création et la diffusion en danse sur le territoire québécois. Tout récemment, elle a complété sa formation par un programme court de deuxième cycle à l’UQTR en Médiation et interprétation culturelle. Avec ses collègues Sébastien David et Josianne Dicaire, elle fonde La Bataille en 2012 où elle agit à comme directrice de production et développement. Depuis 2013 elle accompagne également Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier sur la création d’un nouveau type de spectacle, le documentaire scénique. (mise à jour: 2016-03-21)

  6. T_gauthier_bio

    Thierry Gauthier

    composition musicale

    Thierry Gauthier est compositeur et artiste multidisciplinaire né en 1970 au Québec et établi à Montréal depuis 1989. Ses œuvres ont remporté plusieurs prix internationaux. Cet artiste prolifique et éclectique se démarque par ses techniques expérimentales. Sa démarche préconise l’imposition de contraintes et le développement de nouveaux processus. Il écrit et produit de la musique et des compositions audiovisuelles pour films, vidéos, séries télévisées, documentaires, pièces de théâtre, danse contemporaine, multimédia, installations et performances multidisciplinaires. Musicien multi-instrumentiste, il a joué au sein d’une quinzaine de formations de toutes sortes et a participé à plus de 250 concerts à travers le monde. Au théâtre, il a signé la conception sonore de plusieurs pièces, dont Valises, mise en scène de Marie-Hélène Gosselin et Xavier Malo (2008-2011), En attendant Gaudreault précédé de Ta yeule Kathleen, mise en scène de Sébastien David (2008-2012) et Norway.Today, mise en scène de Philippe Cyr (2010). (mise à jour: 2013-10-08)

En attendant Gaudreault précédé de Ta Yeule Kathleen est une création du Collectif En attendant.

Crédits photos : Sébastien David, Frédéric Côté : Jérémie Battaglia / Marie-Hélène Gosselin : Colombe Boileau / Catherine Comeau : Alexandre Gagné

Sb2011
Théâtre d'Aujourd'hui sur Facebook
  1. Magazine-3900v8filet
  2. Bouquinerie_violet
  3. Bouton_restau_violet
  4. Partenaires_saison_bmo
  5. Logo-hydro
  6. Logo_devoir_2_
  7. Logo-calq
  8. Logo-canada-council
  9. Logo_cam_filetbleu
  10. Sans-titre-1
  11. Boutondliche_fournisseurs
  12. Fauchois_filetbleu