Télécharger Flash Player pour voir la galerie de photos

Épopée Nord

Olivier Morin et Guillaume Tremblay

une création du Théâtre du Futur,
en résidence à la salle Jean-Claude-Germain

Salle Jean-Claude-Germain

du 27 janvier au 14 février 2015

en supplémentaires les 14, 17, 18, 19, 20 et 21 février 2015

  1. O_morin_tn
    texte, mise en scène et interprétation
  2. G_tremblay_tn
    texte et interprétation
  3. N_confit_tn
    interprétation et musique
  4. M_fournier_tn
    interprétation
  5. V_morin_tn
    interprétation
  6. A_zita_tn
    musique sur scène

Création

  1. texte, mise en scène et interprétation Olivier Morin
  2. texte et interprétation Guillaume Tremblay
  3. interprétation et musique Navet Confit
  4. interprétation Myriam Fournier, Virginie Morin
  5. musique sur scène Ariane Zita
  6. scénographie Alexandre Paquet

Résumé

2035. Après les grands cataclysmes, le peuple commence à s’éparpiller partout dans le Québec. Il est riche de son eau pure, de son hydroélectricité, de ses orangeraies et du tourisme dans les stations balnéaires des Baies du Nord. Le nombre de naissance chez les premières Nations au recensement est stupéfiant. Miraculeux. Inquiétant.

Tout a commencé quand Fred Pellerin est revenu de tournée dans le Nord; sauvage, ténébreux et moulant. Une tournée qui aura finalement duré 12 ans… on le tenait pour mort. En entrevue exclusive avec Denis Levesque, il livre un message de la part des Cris, des Montagnais et des Attikameks : « Soyez prêts » puis il se lance en bas du pont, live. Une guerre se prépare; l’ONU observe. La vengeance est douce au cœur de l’indien.

Filetblanc

Photos en répétition

Epopee_repet_1 Epopee_repet_2
Epopee_repet_3 Epopee_repet_4

En savoir plus

Entrevue avec Olivier Morin, Guillaume Tremblay et Navet Confit
Gilles Payer, Radio CIBL, 28 janvier 2015, à partir de 32:25
Entrevue avec Olivier et Virginie Morin
Catherine Perrin, Médium Large ICI Radio Canada, 26 janvier 2015 (à partir de 10h41 dans l’audiofil)
Olivier Morin : vers demain
Luc Boulanger, La Presse, 25 janvier 2015
Purge folklorique
Alexandre Cadieux, Le Devoir, 24 janvier 2015
Néo-folklore québécois
Philippe Couture, Voir, 22 janvier 2015
Épopée nord : portrait du Québec en 2035
Marie-Louise Arsenault, Plus on est de fous plus on lit, ICI Radio-Canada, 21 janvier 2015

Extraits de critiques

« C’est très drôle, vous allez beaucoup rire. C’est toujours inattendu! »
Stéphane Leclair, C’est pas trop tôt, ICI Radio Canada

« Le plaisir évident que tous les comédiens ont de partager la scène dans la pièce délirante Épopée Nord est palpable et contagieux. »
Jean Siag, La Presse

« Théâtre musical porté par une impitoyable critique sociale, repoussant les limites de l’absurde »
Christian Saint-Pierre, Le Devoir

« C’est très très drôle, c’est bien écrit […] La mise en scène est ingénieuse […] Vous n’allez pas vous ennuyer, promis ! »
Catherine Brisson, Puisqu’il faut se lever, 98,5 FM à 7h20

« Épopée nord est un spectacle tout ce qu’il y a de réjouissant, parfait pour nous faire oublier la grisaille et le froid de cet hiver. Cette bande de joyeux et talentueux lurons s’amuse comme des fous et l’énergie qui se dégage de tout cela est communicative. On tape des mains, on tape du pied, on chante avec eux, c’est un gros party archi sympathique où on est ravis d’être conviés. »
Marie-Claire Girard, Huffington Post

« Déjanté, loufoque, réjouissant, ce spectacle à haute teneur anthropologique a le mérite du rire intelligent. »
Michelle Chanonat, Revue Jeu

« Le texte, écrit par Olivier Morin et Guillaume Tremblay, est délicieusement imagé, tantôt absurde, tantôt engagé, parsemé de clins d’œil culturels, d’humour et de fantaisies, et définitivement teinté par le « rayon de l’amour » de cette magnifique compagnie. »
Marie-Luce Gervais, MonTheatre.qc.ca

« L’interprétation juste et naturelle des acteurs distingue Épopée Nord du débat conventionnel des droits et liberté pour tous, de l’austérité des mœurs et de la politique. »
Élizabeth Bigras-Ouimet, Les Méconnus

« Satire politique, critique de notre société soulignée en caractère gras, fou rires, ivresse; les histoires racontées sont farfelues, rocambolesques et sympathiques. »
Vincent Mazrou, Nudabite

« Une chose est certaine, on a eu du fun en maudit, et c’est pas mal ce qu’on retient de notre soirée. »
Serge Larivière, Alternative Rock Express

Sauver le Québec

Après les deux premiers volets de notre Trilogie du Québec (Clotaire Rapaille, l’opéra rock et L’assassinat du président), on s’est demandé de quoi devait parler le tome final. Comme nous aimons aller jouer dans les sujets douloureux et taquiner l’inconscient, il nous apparaissait évident de nous attaquer à la question amérindienne. C’était le seul sujet épineux digne d’être profané en profondeur avec notre rayon de l’amour. Ça ne nous tentait pas du tout, mais nous n’avions pas le choix; notre mandat de compagnie étant de sauver le Québec et le monde entier. Le devoir nous appelle, il faudra nous asseoir en cercle et procéder à un exorcisme à l’aide d’une soirée canadienne. C’est ce que notre cerveau reptilien nous a commandé. Merci Clotaire.
« Domino les femmes ont chaud. » — Un crieur.

Olivier Morin et Guillaume Tremblay

Théâtre du Futur

Le Théâtre du Futur est né en 2011 lorsque Guillaume Tremblay, Olivier Morin et le multi-instrumentiste Navet Confit croisent leurs faisceaux d’amour pour engendrer Clotaire Rapaille, l’opéra-rock. L’année suivante, le trio pond le scandaleux spectacle L’assassinat du président, qui se déroule en 2022. L’assassinat du président a reçu le Prix Coup de Coeur des Médias au Festival Zoofest 2012. Le prochain projet? Conquérir la planète, minimum.

Biographies

  1. O_morin_bio

    Olivier Morin

    texte, mise en scène et interprétation

    Olivier Morin est comédien, auteur et metteur en scène. Il a joué dans plus d’une trentaine de productions théâtrales depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2002. Au sein de sa compagnie, Le Théâtre du Futur, qu’il codirige avec Guillaume Tremblay et le multi-instrumentiste Navet Confit, il a coécrit et dirigé Épopée Nord (2015), L’assassinat du président (2013) et Clotaire Rapaille : l’opéra rock (2011). Il a aussi signé la mise en scène du spectacle de Liste de lecture dans le cadre du Festival international de la littérature en 2014 et de La mort de Kubrick de David-Alexandre Després au Théâtre la Chapelle (2012). Son rôle de Klaus dans Le grand cahier, d’Agota Kristof, mise en scène de Catherine Vidal, lui a valu un prix d’interprétation au Gala des Cochons d’Or en 2009. Il a joué souvent sous la direction de Luce Pelletier (Le vertige, La resistenza, La coopérative du cochon) et de Serge Denoncourt dans Projet Andromaque, Il campiello, Fragments de mensonges inutiles, La leçon d’histoire, Gertrude (le cri), Le peintre des madones, Oreste, the reality show et Les feluettes. Il a aussi participé à Du vent entre les dents, mise en scène de Martin Faucher, à Élizabeth, roi d’Angleterre, mise en scène de René Richard Cyr, Louisiane Nord, mise en scène de Claude Poissant et dans la comédie Toc toc, mise en scène par Carl Béchard. À la télé, il a joué dans Série noire, October 1970, Tranches de vie, Smash et Tout sur moi. Au cinéma, il a joué dans Tom à la ferme et Les amours imaginaires, de Xavier Dolan. Sur le web, il a joué dans Dakodak, La boite à malle, Offre d’emploi et Capsule mobile. Ses groupes de musique Otarie et les Frœurs se produisent régulièrement dans les bars de Montréal. Il est aussi artiste-peintre depuis près d’une quinzaine d’années. (mise à jour: 2015-05-06)

  2. G_tremblay_bio

    Guillaume Tremblay

    texte et interprétation

    Guillaume Tremblay est comédien, finissant 2008 du Conservatoire d’art dramatique de Montréal et en théâtre au Concordia University en 2005. Au théâtre, on a pu le voir dans plus d’une douzaine de créations. Il a été dirigé par Sylvain Bélanger, Olivier Morin, Michel Monty, Brigitte Poupart, Marie-Lise Chouinard, Harry Standjofski, Greg Tucker, Olivier Choinière, Robert Reid, Mathieu Quesnel et Reynald Robinson. Au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui il a interprété le rôle de Clotaire Rapaille dans Clotaire Rapaille : l’Opéra rock et l’on a pu le voir dans L’assassinat du président à Jean-Claude Germain. Il est de la distribution de Mommy d’Olivier Choinière aux Écuries, dans lequel il interprète le Bébé pas de Tête. Au théâtre la Licorne on a pu le voir dans L’homme invisible-The invisible man de Patrice Desbiens, dans plusieurs courtes pièces dont Chacun dans son espace (créée avec Huy Phong Doan) et Un vibrant hommage (en collaboration avec Guillaume Perrault et ses marionnettes); on a pu l’entendre dans le rôle de Dennis Kelly dans l’excellent Comment s’occuper de bébé mis en scène par Sylvain Bélanger du Théâtre du Grand Jour. Au Théâtre du Nouveau Monde, on a pu le voir se commander un thé au bar dans le temps des fêtes en 2013. Il a fait partie de plusieurs courts métrages dont certain primés, et des Web Séries telles que Les aventures de Thierry Ricourt et Entre Ontario pis Hochelague. Il est de la distribution de Que ta joie demeure de Denis Côté et À vos marques Party 2. Il a animé la soirée de la poésie des RIDM en 2010. Au cinéma, il prépare le scénario de Virginie le film. En musique, il a créé en 2008 un quintet barbershop qui ne reprend que des hits de Gerry Boulet, les Gerry’ s. (mise à jour: 2014-05-07)

  3. N_confit_bio

    Navet Confit

    interprétation et musique

    Navet Confit crée des odes à l’insignifiance depuis une dizaine d’années en donnant une importance démesurée au futile sur des musiques oscillant entre la lourdeur légère et la légèreté lourde. Le parolier et multi-instrumentiste a une passion avouée pour le travail de studio (prise de son, mix, arrangements) et réalise ses propres albums en plus de ceux d’autres artistes (MAUDE, Ludo Pin, Thierry Bruyère, Géraldine, Carl-Éric Hudon…). Le Navet se plaît à donner des textures aux sons comme il joue avec les mots, pour créer un certain flou guidé par une volonté de libre interprétation de son œuvre, dont il offre des relectures parfois très différentes en concert. Après trois albums, quatre nominations à l’ADISQ, quelques tournées et festivals, le légume faisait dernièrement une incursion dans le monde du théâtre comme compositeur, concepteur sonore et/ou musicien live (Clotaire Rapaille, l’Opéra Rock, Villes mortes, Disparu (e)(s), L’Assassinat du Président, Jusqu’où te mènera ta langue et le iShow]). En novembre 2013, il revient à la charge avec bestove, un album composé des meilleures pièces de trois nouveaux albums (LP4, LP5 et LP6). (mise à jour: 2014-05-08)

  4. M_fournier_bio

    Myriam Fournier

    interprétation

    Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2008, on a pu voir Myriam dans de nombreuses pièces de théâtre. Parmi celles-ci, notons entre autres Il était onze heures le soir écrit et mis en scène par Reynald Robinson et Hard Copy, mis en scène par Gaétan Paré, deux spectacles du Théâtre Passé Minuit qu’elle a co-fondé, les spectacles jeunesse Une planète pour P-O et Moppi, Les Sauvages, de la jeune auteure Julie-Anne Ranger-Beauregard et Eigengrau, mise en scène par Jean-Simon Traversy. Elle a aussi eu la chance de collaborer avec Sébastien Dodge en jouant dans les spectacles La Guerre, en 2012 et, plus récemment, Dominion, deux spectacles qu’il a écrit et mis en scène. On pourra aussi voir la jeune comédienne à la télévision dans la prochaine saison de Ces-gars là, réalisé par Simon-Olivier Fecteau, où elle tiendra le rôle de Sandrine. Myriam est aussi chanteuse et musicienne. Pendant sept ans, elle a donné de nombreux spectacles avec le groupe de musique, Véranda, dans lequel elle chantait, jouait de la guitare et composait, ainsi qu’avec Les Marjo’s, groupe de chant a capella qui reprend les succès de Marjo. Elle a aussi pu combiner ses talents de chanteuse à ceux de comédienne dans le spectacle mi-show rock, mi-théâtre Clotaire Rapaille, l’Opéra Rock, première création du Théâtre du Futur.
    (mise à jour: 2014-11-11)

  5. V_morin_bio

    Virginie Morin

    interprétation

    Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2006, on a pu voir Virginie sur les planches dans la première production du Théâtre du Futur: Clotaire Rapaille l’Opéra Rock, dans Vive la mariée et à la LNI. Au cinéma elle a fait partie de la distribution de 10 ½, du Poil de la bête, L’affaire Dumont et Miraculum. On a également pu la voir à la télévision dans Tu m’aimes tu?, Vrak la vie, Les beaux malaises, Une grenade avec ça et sur le web dans les capsules de La boîte à malle. (mise à jour: 2014-11-11)

  6. A_zita_bio

    Ariane Zita

    musique sur scène

    Ariane Zita est passionnée de musique depuis qu’elle sait qu’elle existe. C’est principalement de manière autodidacte qu’elle apprend à maîtriser l’art des notes. Inspirée par les moments heureux comme par les moments plus bruns de l’existence, elle fait paraître en 2012 un premier EP homonyme, enregistré avec les moyens du bord. Propulsée grâce à ce dernier aux quatre coins du Québec, elle donne aussi des concerts en Allemagne, en Islande, et en Pologne, transportant avec elle sa pop mélodique. Travaillant à l’écriture d’un projet plus punk que son premier opus, elle collabore entre-temps avec d’autres artistes tels Apashe (Trap / Hip-Hop), Veronìque Vakà (Classique/Contemporain), Carl-Éric Hudon (Folk), ne boudant aucun style musical. Ariane Zita est aussi passionnée de cuisine, illustratrice improvisée et poète post-futuriste dans ses temps libres. Fièrement diplômée du département de langues de l’UQÀM, elle est passionnée de linguistique et de voyages. Rêvant de squats et de raves Berlinois, elle se contente pour l’instant de se parler Allemand toute seule dans la rue et de décoder les étiquettes de shampoing dans toutes les langues pour passer le temps dans la douche.
    (mise à jour: 2014-11-11)

  7. A_paquet_bio

    Alexandre Paquet

    scénographie

    Fils du mécanicien multidisciplinaire Normand Paquet et de la spécialiste en analyse et comptabilisation des nombres, Micheline Marcoux, Alexandre Paquet a grandi dans le ghetto de Pointe-Claire, West Island. Sauvé par le grand art du théâtre, il trouvera refuge entre les murs de l’option théâtre de Ste-Thérèse. Cumulant une double formation de technicien et de concepteur, il part seul, baluchon sur le dos, affronter la froideur de Montréal. Laissé à lui même, il survivra en s’associant à 3 autres marginaux pour former la Coop Atelier 303, un collectif d’artistes. Le destin ne le laissera pas tomber et, aux fruits de grand effort, il travaillera sur de nombreuses productions autant à titre de directeur technique, constructeur de décors, directeur artistique et scénographe. Il cumule des projets tel que : Les Incroyables Aventures de Thierry Ricourt (Web Série, Direction Artistique), Shoe Shop (Web Série, Direction Artistique), Un coup de Maître (théâtre de la marjolaine, double conception), Appelez-moi Stéphane (théâtre de Châteauguay, Direction technique), Vivement Lundi (théâtre de Châteauguay, direction technique), Pig (salle intime du Prospero, direction technique). La légende raconte qu’il en fait bien plus encore. Si sa renommée ne le précède pas, c’est qu’il est trop rapide pour elle.
    (mise à jour: 2015-01-06)

  8. Ma_st-amant-duplessis_bio

    Marie-Aube St-Amant Duplessis

    éclairages

    Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada, Marie-Aube St-Amant Duplessis travaille principalement à titre d’éclairagiste, mais parfois aussi sous d’autres chapeaux, avec plusieurs figures importantes du théâtre montréalais. Sophie Cadieux, Gaétan Paré, Martin Faucher, Olivier Choinière, Olivier Morin et Guillaume Tremblay (Théâtre du Futur), Marie-Ève Huot (Théâtre Ébouriffé), Ariel Ifergan (Production Pas de panique), comptent parmi les metteurs en scène avec qui elle a récemment collaboré sur des créations. Elle assure également la direction de production du Festival du Jamais Lu ainsi que la direction technique et l’éclairage des événements parallèles au Festival. En 2012, elle a participé à l’élaboration et à l’organisation de l’évènement Nous? aux côtés de Brigitte Haentjens et de Sébastien Ricard. (mise à jour: 2015-05-06)

Épopée Nord est une création du Théâtre du Futur,
en résidence à la salle Jean-Claude-Germain.

Crédits photos : Autre(s) : Josée Lecompte / Olivier Morin : Hugo B. Lefort / Alexandre Paquet : Cybèle Brissaud / Marie-Aube St-Amant Duplessis : Jean-Philippe Charbonneau / Navet Confit : Josée Lecompte / Guillaume Tremblay : Philippe Gagnon

Sb2011
Théâtre d'Aujourd'hui sur Facebook
  1. Magazine-3900v8filet
  2. Bouquinerie_violet
  3. Bouton_restau_violet
  4. Partenaires_saison_bmo
  5. Logo-hydro
  6. Logo_devoir_2_
  7. Logo-calq
  8. Logo-canada-council
  9. Logo_cam_filetbleu
  10. Sans-titre-1
  11. Boutondliche_fournisseurs
  12. Fauchois_filetbleu