Télécharger Flash Player pour voir la galerie de photos

Guerre et paix
d'après Tolstoï

Louis-Dominique Lavigne assisté de Loup bleu

une coproduction du Théâtre du Sous-marin jaune et du Théâtre de Quartier,
en codiffusion avec le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui
Spectacle créé en octobre 2014 au Théâtre de la Bordée

Salle principale

du 3 au 21 novembre 2015

supplémentaires le 24 novembre à 19h et le 25 novembre à 20h

  1. L-d_lavigne_tn
    texte
  2. Loup_bleu_tn
    assistance au texte
  3. A_laprise_tn
    mise en scène et interprétation
  4. P-p_charbonneau_tn
    interprétation
  5. J_laroche_tn
    interprétation
  6. J_renault_tn
    interprétation

Création

  1. assistance au texte Loup bleu
  2. mise en scène et interprétation Antoine Laprise
  3. scénographie et éclairages Christian Fontaine
  4. costumes et marionnettes Stéphanie Cloutier
  5. conception sonore Martin Tétreault
  6. assistance à la mise en scène et régie Diane Fortin

Durée

1 H 35 sans entracte

Extrait

« Tous les hommes, petits et grands,
sont les marionnettes de l’histoire. »

Résumé

Voici le retour attendu de Loup bleu au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui! Après s’être attaqué à Dieu, Voltaire, Descartes et Montaigne, Loup bleu aborde l’œuvre monumentale de Tolstoï, Guerre et paix.

Louis-Dominique Lavigne revisite d’une lorgnette philosophique et non dénuée d’humour ce classique de la littérature russe, à travers les grands tourments de ses héros, sur les champs de bataille, dans leur quotidien, leurs amours. Une réflexion humaniste sur le déterminisme historique et le libre arbitre.

P_guerre_6 P_guerre_7
Guerreetpaix_telejournal

Extraits de critiques



« Dans cette fresque historique pleine de rebondissements, adaptée par Louis-Dominique Lavigne, on retrouve avec beaucoup de plaisir l’humour et l’érudition de Loup bleu. La pièce regorge de trouvailles scéniques ingénieuses, qui sont la marque de la compagnie. Le déploiement du décor en carton-pâte est tout simplement renversant. » 
Jean Siag La Presse, 8 novembre 2015

« Avec Guerre et Paix, en plus de réussir l’impensable adaptation du dense roman de Tolstoï, Antoine Laprise et son Loup Bleu reviennent à l’esthétique marionnettique variée et féconde qui avait fait le succès de La Bible et du Discours de la méthode. »
Philippe Couture, Voir, 9 novembre 2015

« C’est délicieux. J’ai adoré, comme j’avais adoré tous les autres spectacles du vertigineux Antoine Laprise qui s’est donné comme noble but de mettre en scène les grandes œuvres littéraires de l’Humanité. »
Marie-Claire Girard, Huffington Post Québec, 10 novembre 2015

« On en ressort abasourdi par l’ingéniosité déployée tout au long du spectacle et par la finesse et la maîtrise du travail de l’équipe de concepteurs. Leur plus grande réussite est qu’une esthétique aussi forte ne jette aucunement dans l’ombre toute la force et l’universalité des mots et des idées du penseur russe. »
Élise Lagacé, La Bible urbaine, 4 novembre 2015

« Toujours clair, précis et servi par une belle galerie de personnages et une distribution sans failles (dont Julie Renault en papillonnante Natacha), le texte de Lavigne joue admirablement de l’humour et de la réflexion philosophique. »
Daphné Bathalon, MonThéâtre, 7 novembre 2015

« Tout est réussi dans cette proposition audacieuse menée d’une main de maître par le directeur artistique et philosophique de la compagnie du Sous-marin jaune, l’attachant Loup bleu, qui réussit encore une fois à rendre accessible un des grands récits fondateurs de notre société. »
Sara Thibault, pieuvre.ca, 10 novembre 2015

« La mise en scène fluide et spectaculaire d’Antoine Laprise rend la pièce captivante et poignante. »
Marie-Jeanne Dubreuil, Montréal Campus, 9 novembre 2015

« Guerre et paix s’avère une irrésistible et divertissante introduction à l’un des plus grands romans de l’histoire de la littérature. »

Isabelle Houde, Le Soleil

« Une adaptation absolument splendide et ludique à souhait de Guerre et paix. […] Loup bleu remporte le pari très risqué d’adapter à la scène ce gigantesque récit tout en le rendant hilarant et immensément accessible. »

David Lefebvre, MonTheatre.qc.ca

« Laprise et ses acolytes font des miracles. Une fois de plus, la magie du Loup bleu opère, pour notre plus grand bonheur. »

Christian Saint-Pierre, JEU Revue de Théâtre

« Le travail des manipulateurs-interprètes est époustouflant et l’équipe de conception réussit à élaborer un environnement qui déroule devant les yeux milles facettes ingénieuses, ludiques et éloquentes. »

Lucie Vallée, Espace Ah!

« L’ensemble ressemble par moments à un grand jeu, où comique et drame alternent, au gré des mouvements et de l’interprétation, remarquable de finesse. »

Marie Laliberté, Le Devoir

« En présentant Guerre et Paix au Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes (plutôt) librement adapté de Tolstoï, Le Théâtre du Sous-marin jaune et le Théâtre de Quartier donnent à voir un spectacle prenant, férocement drôle, maîtrisé tant dans l’écriture que dans l’exécution scénique.»
Mathieu Dochtermann, Toute la culture (France)

« Revisiter le classique de Tolstoï en 95 minutes : la gageure était risquée. L’adaptation est un franc succès, délicieusement irrévérencieuse.»
Olivier Durand, L’Ardennais (France)

P_guerre_3 P_guerre_4

Une passionnante aventure dramaturgique



Ma première lecture de Guerre et paix de Léon Tolstoï fut un choc. Je venais de traverser le plus grand roman de ma vie. Je me retrouvais secoué par un contenu d’une étonnante actualité, envouté par des personnages plus grands que nature, ensorcelé par un souffle épique d’une rare force et nourri par une portée visionnaire d’une grande lucidité.

À notre époque où la guerre est toujours aussi scandaleuse, je me suis dit que Guerre et paix pourrait faire un spectacle d’une pertinence sociale sans précédent. Ma rencontre avec Antoine Laprise, soutenue par Lise Gionet, m’aura permis de concrétiser ce rêve. Quel plaisir j’ai eu de pénétrer dans l’œuvre d’un si immense écrivain! Quelle chance j’ai eue de vivre dans un monde si près et si éloigné du mien!

La première chose qu’il faut accepter quand on adapte un roman à la scène c’est de le trahir. C’est souvent frustrant surtout quand on apprécie l’œuvre dans toute son intégralité. En même temps, explorer un univers qu’on aime à la folie devient une expérience fascinante. On a l’impression d’entrer dans la tête de l’auteur. Pénétrer dans le cerveau de Tolstoï… Quel vertige! J’ai vécu intensément ce voyage au plus profond de cet imaginaire grandiose.

« Donc Tolstoï est responsable du fait que les Américains ont à la tête du pays…un bon joueur de basketball. »

Trois aspects du roman ont retenu mon attention : l’histoire d’amour, les guerres napoléoniennes et la pensée de Tolstoï. J’ai dû faire face à des dilemmes déchirants. J’ai abandonné des scènes mémorables. J’ai coupé plusieurs personnages attachants. À ma grande surprise, au fil de mes choix, un style finissait par s’imposer. D’autant que j’ajoutais au récit original un nouvel acteur, singulier : le Loup bleu, qui joue un rôle capital dans le déroulement de la fable et donne un ton atypique au traitement du propos.

L’écriture pour les marionnettes demande beaucoup de modestie de la part du dramaturge. Heureusement, j’ai été entouré de spécialistes expérimentés et encadré par un metteur en scène inspiré et inspirant. J’ai écrit des tonnes de versions. Avec Antoine, j’ai réfléchi sur les thèmes du roman et sur l’importance de Tolstoï dans l’histoire de la littérature, de la philosophie et de la pensée contemporaine. Tolstoï est un géant littéraire. Un sage incontournable. Un intervenant politique sans concession. Un porteur de spiritualité. Un magnifique anarchiste. Un être hors du commun. Marié à une femme exceptionnelle. Sans sa Sophie, Tolstoï n’aurait pas commis ce chef d’œuvre indépassable qu’est Guerre et paix.

La rencontre entre Le Théâtre de Quartier et le Théâtre du Sous-marin jaune m’aura permis d’entreprendre, avec un immense plaisir, une passionnante aventure dramaturgique. Je suis heureux de pouvoir partager avec le public du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui ce rapport privilégié que j’ai entretenu avec ce roman inclassable : un texte qui a changé ma vie.

Louis-Dominique Lavigne

Mener l'enquête



« Par définition l’imaginaire collectif ne peut voyager que sur des écrits qui n’ont cessé d’être lus et relus, copiés et recopiés en raison d’une richesse de sens inépuisable qui fait de chaque lecture un nouvel évènement, pour ne pas dire une nouvelle écriture. […] À quel point notre vision du monde dépend-elle de ces trésors narratifs accumulés et précieusement négligés ? Voilà ce que notre époque, qui pourtant ne raconte pas moins qu’aucune autre, ne sait plus trop et ne cherche guère à savoir. »

Toute la quête du Théâtre du Sous-marin jaune est inscrite dans ces phrases de Thierry Hentsch dans Raconter et mourir. Pour nous, il s’agit non seulement de faire des spectacles, mais de mener l’enquête sur les textes essentiels de notre civilisation – le récit de l’Occident – et d’en présenter les résultats sous la forme d’un théâtre de marionnettes ; un art préhistorique.

« Ou y’a un tribunal, y’a toujours de l’injustice.»

Avec Guerre et paix – une formidable proposition de Louis-Dominique Lavigne et du Théâtre de Quartier – nous voudrions vous donner un aperçu du récit de la Russie, qui n’est pas tout à fait celui de l’Occident. Le récit d’un territoire immense et ingouvernable, qui s’étend jusqu’aux confins d’un far-east peuplé de cavaliers aussi fabuleux que nos cow-boys. Nous lui devons beaucoup. Elle n’a pas seulement vaincu Napoléon : elle nous a débarrassé d’Hitler au prix de 20 millions de morts. Elle nous a donné à tous, avec ses grands romanciers, plus d’âme, plus de profondeur. On ne peut pas se contenter du téléjournal ou de la Chambre des communes pour comprendre une civilisation. En ce sens, notre devoir sera toujours de rendre justice à l’ennemi.

Antoine Laprise

P_guerre_5 P_guerre_1

Le Théâtre de Quartier


Issu de la grande époque des créations collectives, Le Théâtre de Quartier est d’abord un théâtre de création, un théâtre qui se démarque dans le paysage culturel québécois par son engagement social et sa liberté dramaturgique. S’adressant à tous les jeunes publics, depuis la toute petite enfance jusqu’à la grande adolescence, il multiplie les animations et les échanges, autant au Canada qu’à l’étranger.

Par ses spectacles ludiques et festifs, Le Théâtre de Quartier cherche avant tout à faire aimer le théâtre aux jeunes spectateurs. Il s’est façonné un style bien à lui, fondé sur l’accessibilité de ses productions et l’exploration d’un imaginaire toujours ancré dans les problématiques de notre temps. C’est par des mises en scène à la fois sobres et signifiantes qu’il soutient avec vigueur des prises de paroles d’auteurs, singulières et authentiques, où la poésie appelle la réflexion. >> pour en savoir plus

Théâtre du Sous-marin jaune


Le Théâtre du Sous-marin Jaune, fondé à Québec en 1994 par Antoine Laprise et Lorraine Côté, est un mini-théâtre épique. Il est né de la nécessité de construire un terrain de jeu qui permettrait à des acteurs de métier d’évoluer dans le pur plaisir. Il se donne comme mandat de présenter des classiques de la bibliothèque universelle en format miniature, pour déjouer les coûts de production bien trop élevés du théâtre conventionnel. Ce théâtre de poche à tendance iconoclaste veut développer la technique du jeu à vue qui permet une interaction singulière entre l’acteur, la marionnette et le spectateur. Le directeur artistique de la compagnie est lui-même une marionnette : c’est le Loup Bleu, philosophe à la dent longue, qui joue le rôle indispensable de narrateur omniscient.

Le Sous-marin jaune débute en 1995 avec un Candide, d’après Voltaire. En 2000, La Bible remporte le Masque de la meilleure production à Québec. Avec Le discours de la méthode d’après Descartes (2005) et Les essais d’après Montaigne (2008), la compagnie poursuit son travail d’adaptation et de pillage des classiques de la littérature de tous les temps avec ce mélange de dévotion et de manque de respect qui lui est caractéristique. Tout ça n’est qu’un prétexte pour raconter des histoires. Ajoutons que le public est conquis parce que plongé en lui-même. C’est à une histoire de la pensée qu’il est convié. >> pour en savoir plus

THÉÂTROGRAPHIE
2014, Guerre et paix de Louis-Dominique Lavigne, d’après Tolstoï
2011, Katana, une histoire renversée de Jean-Frédéric Messier
2008, Les essais, d’après Montaigne
2005, Le discours de la méthode, d’après Descartes
2000, La Bible
1995, Candide, d’après Voltaire

Biographies

  1. L-d_lavigne_bio

    Louis-Dominique Lavigne

    texte

    Scénariste, metteur en scène, animateur et comédien, formé en interprétation au Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Louis-Dominique Lavigne est l’auteur de plus de cinquante pièces de théâtre autant pour les jeunes publics que pour les adultes. Il participe à un très grand nombre de créations collectives et collabore, à titre d’auteur, à plusieurs séries télévisées pour l’enfance et la jeunesse. Il reçoit, en 1992, le prix littéraire du Gouverneur général du Canada pour sa pièce Les petits orteils. Depuis plusieurs années, il est professeur d’écriture pour les jeunes publics à L’École nationale de théâtre du Canada et professeur d’improvisation au Cégep de Saint-Hyacinthe. Il collabore régulièrement avec de nombreuses compagnies et anime plusieurs ateliers d’écriture, au Québec, en Acadie, en Belgique, dans l’Ouest canadien et dans les Caraïbes. (mise à jour: 2015-05-07)

  2. Loup_bleu_bio

    Loup bleu

    assistance au texte

    On colporte bien des choses sur le Loup bleu. La rumeur en Occident veut qu’il soit le fils légitime de la louve qui couva Romulus et Remus, fondateurs de Rome. Les dernières recherches en archéologie et en éthologie révèlent que son origine remonterait beaucoup plus tôt dans l’Histoire. Sa silhouette sur une façade de la grotte pariétale de Lü-Blü en Mongolie a été authentifiée. La rumeur orientale l’associe au terrible Genghis Khan. Il aurait étudié avec Gassendi à Paris aux côtés de Cyrano de Bergerac et d’un certain Molière, dont il fut comparse à ses heures. En 1968, après quelques millénaires de réflexion sur l’Art, il fonde le Théâtre du Sous-marin jaune. (mise à jour: 2010-04-29)

  3. A_laprise_bio

    Antoine Laprise

    mise en scène et interprétation

    Finissant du Conservatoire d’art dramatique de Québec en interprétation (1990), Antoine Laprise joue dans une trentaine de pièces de 1990 à 1996 et écrits plusieurs textes pour le théâtre. En 1996 et 1997 il participe à la Course Destination Monde puis agit à titre de réalisateur pour Pixcom (Bons baisers d’Amérique) et Radio-Canada (RDI, La vie d’artiste). Puis, Laprise réalise deux documentaires (Le dernier mot, 2008) sur le critique Robert Lévesque et La bête volumineuse (2011) sur le musicien Fred Fortin (nommé pour un Gémeaux). Il fonde, en 1995, avec Lorraine Côté, le Théâtre du Sous-marin jaune, animé par le désormais célèbre Loup Bleu (Candide; La bible; Discours de la méthode; Les essais d’après Montaigne; Kanata; Guerre et paix). Dans sa carrière, il se consacre principalement à la mise en scène (Le Mahabharata, Tom Sawyer, La nature même du continent, La bonne âme du Setchouan, Les cercueils de zinc, Pedro Paramo, L’autre monde, Double suicide à Amijima, Dans le petit manoir, Le voyage d’hiver [Keith Kouna], etc.). (mise à jour: 2015-05-07)

  4. P-p_charbonneau_bio

    Paul-Patrick Charbonneau

    interprétation

    Paul Patrick Charbonneau fait du théâtre de création depuis le début des années 90. Cofondateur du Théâtre des Moutons Noirs, il se mérite une nomination pour le prix Nicky Roy pour son rôle dans Thanatos et une nomination pour le prix Paul Hébert pour son interprétation de Salvador Dali dans Le miel est plus doux que le sang du Théâtre Sortie de Secours. Acteur, auteur, marionnettiste, il a collaboré avec plusieurs compagnies telles que, le Théâtre du Sous-Marin Jaune, Pupulus Mordicus, Niveau Parking, Urbi Orbi, le Théâtre Péril et Momentum. Avec les disciples Stéphane Crète et Céline Bonnier, il collabore avec Brigitte Poupart et Transthéâtre pour la conception et la réalisation des spectacles multimédias Mémoires urbaines. Au théâtre, il a joué entre autres dans À quelle heure on meurt de Guy Alloucherie, au Théâtre du Trident, Cabaret insupportable 1, 2 et 3 de Transthéâtre, Le chant des Gastons de Céline Bonnier, Les contes urbains au Théâtre de la Licorne édition 2009, Mothering de Moynan King, Le Psychomaton d’Anne-Marie Olivier au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. En 2012, il faisait partie de la distribution de Playtime de Céline Bonnier à l’Espace Libre et de Détour de chant de la compagnie Campe au Québec et en France. Depuis quelques années Paul Patrick Charbonneau s’intéresse davantage à l’art de l’installation et à l’art de la performance. Il a produit trois pièces solos qui ont été présentées à Montréal et à Toronto. (mise à jour: 2015-05-07)

  5. J_laroche_bio

    Jacques Laroche

    interprétation

    Comédien et metteur en scène diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 1993. Il a tenu plusieurs rôles sur la scène théâtrale québécoise. Il est directeur artistique du Théâtre de La Petite Marée en Gaspésie (théâtre jeunesse) et collaborateur depuis le tout début du Théâtre du Sous-marin jaune qui sillonne les scènes québécoises et européennes. Il est le cofondateur des Productions Préhistoriques, ou il travaille le clown et le bouffon (qu’il a étudié chez Philippe Gaulier à Londres). Il enseigne parfois à l’École nationale de théâtre du Canada. Au cinéma, il a tenu des rôles dans de nombreux courts métrages. On peut le voir dans Enfin l’automne, diffusée sur le web. Il a également réalisé deux courts documentaires. (mise à jour: 2015-05-07)

  6. J_renault_bio

    Julie Renault

    interprétation

    Diplômée de l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx (promotion 2012), Julie se consacre surtout au théâtre jeunesse sous toutes ses formes : elle travaille pour plusieurs compagnies d’animation pour enfants, est l’une des fondatrices de la compagnie La bouée rouge qui présente aux nouveaux cégépiens, depuis quelques années, un court numéro théâtral sur la motivation scolaire, et participe à la création de J’ai la bougeotte… et toi?, spectacle jeunesse qu’elle met en scène et interprète avec énergie. Elle est également de la distribution du spectacle pour adolescent Les Zurbains 2014 et l’auteure de la pièce La quête du nombril, présentée en décembre dernier. Elle participe à plusieurs productions musicales et théâtrales en Abitibi-Témiscamingue, soit Noranda-nord, Les filles Lafaille, Ma noranda et La craque. Au festival Fringe, l’été dernier, elle était de la distribution de Les ordinateurs et sera de celle de la pièce En attendant Amy, pour l’édition suivante. Vous avez également pu la voir au cinéma dans le film La petite reine. Depuis peu, Julie œuvre dans le domaine de la marionnette en compagnie du Loup Bleu (Théâtre du Sous-marin jaune), dans le spectacle Guerre et paix présenté à la Bordée en novembre 2014 et prochainement en tournée mondiale. Par ailleurs, elle vient tout juste de terminer une formation de marionnette géante avec La dame de cœur. (mise à jour: 2015-05-06)

  7. C_fontaine_bio

    Christian Fontaine

    scénographie et éclairages

    Christian Fontaine a terminé ses études de scénographie au Conservatoire d’art dramatique de Québec en 1987. Depuis, il a travaillé avec plusieurs compagnies en tant que concepteur de décors et d’éclairages. Mentionnons, entre autres, le Théâtre du Trident, le Théâtre de la Bordée, le Théâtre Sortie de Secours, le Théâtre Niveau Parking, le Théâtre du Sous-marin jaune, le Théâtre des Confettis… Il est collaborateur des premières heures du Théâtre du sous-marin jaune. Dernièrement, il a créé le décor et les éclairages pour Québec-Barcelona (Théâtre Sortie de Secours). Par ailleurs, il s’est mérité le Prix Jacques-Pelletier pour En attendant Godot (Théâtre de la Bordée). Récemment, il a signé les décors pour Les misérables (Capitole), La reine Margot (Théâtre de la Bordée et Denise-Pelletier), Fin de partie (Théâtre de la Bordée), Act of god (Théâtre Niveau-Parking) et les éclairages de Scalpée et Faire l’amour (Bienvenue aux dames). Il enseigne aussi depuis quelques années la scénographie et l’éclairage au Conservatoire d’art dramatique de Québec. (mise à jour: 2015-05-07)

  8. S_cloutier_bio

    Stéphanie Cloutier

    costumes et marionnettes

    En création de costumes et d’accessoires, mais aussi en coordination et en assistance, c’est sous le signe de la polyvalence que Stéphanie Cloutier œuvre pendant plus de quinze ans dans l’ombre de la scène montréalaise. Bien que la majorité de ses réalisations touchent au domaine du théâtre, elle a aussi touché au cinéma et à l’opéra. C’est avec les créateurs du Théâtre du Sous-marin jaune qu’elle développe ses passions que sont la conception et la réalisation de marionnettes (puisque ces personnages, aussi importants qu’ils soient, se laissent piquer les fesses sans rouspéter.) Elle travaille maintenant auprès d’enfants en difficulté, à l’aide de marionnettes, le plus souvent possible. (mise à jour: 2015-05-07)

  9. M_tetreault_bio

    Martin Tétreault

    conception sonore

    Martin Tétreault est né en 1957, vit à Montréal. Platiniste, improvisateur, concepteur sonore, artiste visuel, il est reconnu ici et internationalement pour son travail de recherche, de création et d’improvisation avec tourne-disques de tout genre ou de sa fabrication. Il réalise avec cet attirail hétéroclite des performances sonores, seul ou en collaboration avec d’autres artistes de la musique, la danse (Sylvain Émard danse, Cas public), le théâtre (Nathalie Derome, Sous-marin jaune) ou l’installation (Manon Labrecque). Il a participé à de nombreux festivals de musique, d’art sonore et d’arts médiatiques, tout en trimbalant son équipement en Amérique, en Europe, en Océanie et en Asie (FIMAV, Mutek, Transmediale…). À Montréal ou durant ses déplacements, il en a profité pour réaliser des disques avec Michel F. Côté, René Lussier, Diane Labrosse, Otomo Yoshihide, Erik M., Xavier Charles, Kevin Drumm, Haco et plusieurs autres. Après une décennie de travail avec la citation musicale et le détournement via le disque vinyle, en 1995 il se met à la tâche d’extirper de ces nombreux tourne-disques une panoplie de sons jusqu’ici demeurés muets: bruits parasitaires de tout ordre, mauvais contacts électriques, ronflements de moteur et quoi encore. Pour satisfaire ses fans de la première heure, il lui arrive de mêler ces nouvelles découvertes bruitistes avec son vocabulaire d’un passé pas si lointain et de créer parfois de jolies musiques. Depuis 2006, il dirige et compose pour Le Quatuor de tourne-disques (Nancy Tobin, Alexander Macsween, David Lafrance, Magalie Babin.) En art visuel, sa dernière installation Phonographes vinylisés a été présentée à la Manif d’art 6 à Québec en 2012. (mise à jour: 2015-05-07)

Guerre et paix est une coproduction du Théâtre du Sous-marin jaune et du Théâtre de Quartier,
en codiffusion avec le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui
Spectacle créé en octobre 2014 au Théâtre de la Bordée.

  1. Logo-tdq
  2. Logo_sous-marin

Crédits photos : Photo(s) de production : Nicola-Frank Vachon / Paul-Patrick Charbonneau : Marie-Claude Simard / Antoine Laprise : Fanny Britt / Jacques Laroche : Maxime Tremblay / Martin Tétreault : Martin Morrissette / Julie Renault : Jonathan Leborgne / Stéphanie Cloutier : Étienne Boucher Cazabon

Sb2011
Théâtre d'Aujourd'hui sur Facebook
  1. Bouton3900enligne
  2. Bouquinerie_violet
  3. Bouton_restau_violet
  4. Partenaires_saison_bmo
  5. Logo-hydro
  6. Logo_devoir_2_
  7. Logo-calq
  8. Logo-canada-council
  9. Logo_cam_filetbleu
  10. Sans-titre-1
  11. Boutondliche_fournisseurs
  12. Fauchois_filetbleu