Télécharger Flash Player pour voir la galerie de photos

Koalas

Félix-Antoine Boutin

une création de Création Dans la Chambre,
en résidence à la salle Jean-Claude-Germain

Salle Jean-Claude-Germain

du 7 au 25 octobre 2014

  1. F-a_boutin_tn
    texte et mise en scène
  2. M-l_archambault_tn
    interprétation
  3. P_boutin_tn
    interprétation
  4. S_david_tn
    interprétation
  5. D_desputeau_tn
    interprétation
  6. J_desrosiers_lavoie_tn
    interprétation

Création

  1. texte et mise en scène Félix-Antoine Boutin
  2. scénographie Odile Gamache
  3. éclairages et direction de production Émilie Martel
  4. éclairages et direction technique Julie Basse
  5. musique Nans Bortuzzo

Résumé

Koalas relate l’histoire d’un pentagone amoureux, où tout pourrait se jouer. Une pièce écrite au conditionnel, dans laquelle personne ne semble capable de prendre une décision. Cette indétermination peut être calquée sur celle de notre époque, de notre région, sur le cynisme ambiant qui nous empêche d’avancer, qui nous ramollit, nous cimente dans l’empêchement.

Video_koalas_teaser1

Vidéo Olivier Lessard

Extraits de critiques

« Avec Koalas, Félix-Antoine Boutin incite ses contemporains à faire table rase, à réfuter les attentes, è se soustraites aux pressions de toutes sortes, autrement dit à s’affranchir, individuellement aussi bien que collectivement. Difficile d’imaginer plus belle invitation. »
Christian Saint-Pierre, Le Devoir

« Spectacle original et excentrique »
Marie-Claire Girard, Huffington Post

« Koalas aborde avec finesse une forme cruelle de l’intimité, thématique et esthétique qu’il avait effleurée dans Message personnel. Dans une scénographie attrayante qui oppose onirisme et quotidien réaliste, […] les acteurs sont dirigés avec précision. »
Pascale St-Onge, mon(theatre).qc.ca

« Une très belle pièce! »
Julie Morizot, CIBL (à partir de 00:52)

« Written by a brilliant mind, the play was a dream-like experience intersected by sudden nightmarish bursts that literally made me jerk and jump in my seat. I felt the pull. I felt the claws deep in my back. »
Sarah Haidar, Montreal Rampage

Filetblanc
Koalas_aff-330_filetblanc

Un doute monumental

Koalas ou comment écrire une pièce sur la dépendance affective face à l’incapacité de le faire?
C’est un bestiaire.
C’est du sang dans les paillettes et la mort dans un ballon.
C’est. (Peut-être.)

Ce qu’il y a de soi à soi pour exister.
Ce qu’il y a jusqu’à l’autre pour devenir.
Ce qu’il y a pour se construire.

Cette pièce a été écrite dans un doute monumental. Le doute qui nous tient dans l’empêchement. Celui qui nous déconstruit, celui qui nous affaisse.
Nous avons mis cette crise sur scène, cette hésitation qui nous fait nous scénariser, écrire nos vies loin de nos instincts, pour entrer dans ce qu’on peut appeler la civilisation. J’ai toujours eu de la difficulté à entrer dans ces cases créées pour nous. Toujours eu de la difficulté à être civilisé. De la difficulté avec les pressions imposées, les distances créées face à l’être.
C’est peut-être la dictature du « je » que je ne supporte pas. Devenir quelqu’un impérativement. « Je » ne veux devenir personne. « Je » veux être confus et artisanal, « je » veux pouvoir me tricoter maladroitement.
Nous avons besoin de magie, d’émerveillement, de réelle curiosité. Notre réel est construit par des principes modelés par des mains d’hommes, nous vivons dans un monde désincarné, maquillé sous de beaux traits. Il faut nous décloisonner, sortir de nos tanières. Ne pas faire ce qu’on attend de nous et nous inventer divinement.

Les cinq personnages de Koalas vivent une non-existence. Se confrontent au vide sous leurs pieds et en font leur tragédie. Ces personnages n’existeront jamais. Ils sont dans les limbes avant l’action, aux abords des possibilités.
Ils sont morts avant d’être nés. Je les envie d’avoir la fiction de leur côté et toutes les avenues pour s’inventer. Ne pas être cloitrés dans un « je ».
Considérons-nous morts et soyons, enfin.

Félix-Antoine Boutin

Création dans la Chambre



Création dans la chambre est une compagnie de création en art vivant qui axe son exploration sur l’intime dans des cadres inusités, dépaysants. Avec ses spectacles multiformes, souvent inclassables, Création dans la chambre reconnecte l’art de la scène avec le sensible grâce à des procédés artisanaux tissant des liens entre l’intime et le spirituel, le politique, et l’existentialisme.

Notre compagnie tente de trouver des nouvelles façons de parler de l’intime dans une optique contemporaine tout en travaillant avec notre répertoire intime mondiale passé, présent et même possiblement un jour, futur. Notre pari est de trouver une mémoire collective de l’intime, dans le maelstrom des cultures et des époques. Pour nous, l’intimité est politique, elle détermine les rapports humains qui génèrent tout ce qui nous constitue, tout ce qui nous transporte, elle construit nos systèmes politiques, nos systèmes de valeurs. Le monde est géré par des humains et il est faux de penser que l’objectivité existe; l’humanité est subjective et tout ce qu’elle mène comme bataille a un rapport direct avec ses rapports intimes profonds. >> pour en savoir plus

THÉÂTROGRAPHIE
2016, Un animal (mort) / Petit guide pour se transformer tendrement
2014, Archipel
2015, Les dévoilements simples (Strip-Tease)
2014, Orphée karaoké
2014, Koalas
2013, Le sacre du printemps (Tout ce que contiens)
2013, Message personnel

Biographies

  1. F-a_boutin_bio

    Félix-Antoine Boutin

    texte et mise en scène

    Diplômé en interprétation de l’École nationale de Théâtre (Montréal) en 2012, Félix-Antoine Boutin fonde à sa sortie, Création Dans la Chambre. Depuis, il a créé 4 spectacles en tant qu’auteur et metteur en scène : Koalas, qui en est à sa troisième étape de création, Message personnel, une pièce intime pour appartement, Le sacre du printemps (Tout ce que je contiens), un travail sur le rite créé en extérieur, Les dévoilements simples, 32 strip-teases sur les Variations Golberg de Jean Sébastien Bach, Archipel (150 Haïkus avant de mourir encore), une installation vivante en 11 cabanes et finalement, Orphée Karaoké, un spectacle évènement sans acteur créé en coproduction avec l’Usine C. Il collabore aussi avec Sophie Cadieux pour créer l’événement Pyjama Party à l’Espace Go. En tant qu’interprète, il s’est commis au cinéma dans Chameau, lion, enfant, un film de Stéphane Beaudoin, et au théâtre dans Le ventriloque de Larry Tremblay et dans Un conte pour enfants de Renée Beaulieu. Comme directeur artistique, il a travaillé avec le collectif événementiel Les réservistes, qui vise à revitaliser des lieux historiques de Montréal en créant des événements in situ. Comme artiste, il a collaboré avec Pierre Lapointe, Alex Nevsky, Josha et Jean-François Malo. En plus de ses créations et collaborations, Félix-Antoine Boutin est un très proche collaborateur du OFFTA et codirige le centre de création VHS. Sa compagnie Création Dans la Chambre est en résidence pour les saisons 2014-2015 et 2015-2016 au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. Sur une suggestion d’Hubert Colas (montévidéo/actOral, Marseille), Félix-Antoine Boutin entre en résidence de recherche à L’L (Bruxelles) en mars 2015. (mise à jour: 2015-05-06)

  2. M-l_archambault_bio

    Marie-Line Archambault

    interprétation

    À sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 2012, Marie-Line a débuté sa saison théâtrale au Quat’Sous dans la pièce Le ventriloque de Larry Tremblay, mis en scène par Éric Jean. Elle a continué de jouer au sein de la compagnie Création dans la chambre, de Félix-Antoine Boutin, dans les pièces Message personnel, présentée dans un appartement du Mile-End, Koalas, jouée à la Licorne dans le cadre du OFF TA et Le sacre du printemps, qui s’est promenée du quartier des spectacles jusqu’à la clôture du festival Zone Homa. Elle a été du projet mensuel de lecture de courtes pièces québécoises, 3X plus court, présenté dans différentes salles de Montréal. Faisant son apparition dans le domaine de la voix, elle a accumulé rapidement les contrats en tant que voix publicitaire. On l’a revue dans le rôle de Marie dans Koalas présenté à la rentrée 2014 au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, à la salle Jean-Claude-Germain. Elle débute cet hiver le tournage du long métrage Le temps des lilas réalisé par Audrey Villiard où elle incarnera le personnage de Jacinthe. (mise à jour: 2015-05-06)

  3. P_boutin_bio

    Philippe Boutin

    interprétation

    Diplômé en interprétation à l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx en 2013, primé de la Bourse d’excellence, Philippe Boutin n’a pas attendu la remise des certificats pour se lancer dans le métier avec aplomb. Lauréat de l’Égrégore (concours d’écriture dramatique), texte mis en lecture lors du Festival du Jamais Lu en 2011, puis danseur dans la troupe Dave St-Pierre, en tournée européenne depuis 2012, Philippe a signé sa première création (texte et mise en scène) avec Détruire, nous allons, spectacle à grand déploiement réunissant quarante comédiens et danseurs sur un terrain de football, œuvre présenté en mai 2013, lors de l’ouverture du OFFTA, puis dans le cadre du 25e anniversaire du Théâtre de la Ville de Longueuil. Il signera sa première mise en scène d’opéra Le vin Herbé de Frank Martin, présenté par BOP à L’Arsenal en juin 2016, et il présentera sa nouvelle création Being Philippe Gold à la salle Fred-Barry en janvier 2017. Au théâtre, on a pu le voir dans la distribution des Urbains 2014, présenté par Le Clou, dans Koalas et Les Dévoilements simples de Félix-Antoine Boutin, dans le Cabaret Gravel où il a notamment collaboré avec le chorégraphe Frédérick Gravel et l’auteur Étienne Lepage, présenté à l’Usine C, ainsi que dans Révolution à Laval dans une production du Théâtre PÀP, mise en scène de Sébastien Dodge. Au cinéma on pourra le voir dans King Dave, une adaptation de la pièce d’Alexandre Goyette réalisé par Podz. (mise à jour: 2016-03-24)

  4. S_david_bio

    Sébastien David

    interprétation

    Né à Montréal, Sébastien David est acteur, auteur et metteur en scène. Il est diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en interprétation. Comme acteur, on a pu le voir dans plusieurs productions théâtrales dont Chambre(s) de Pascal Chevarie (m.e.s. Eric Jean) au Théâtre de Quat’Sous, Ce samedi il pleuvait d’Annick Lefebvre (m.e.s. Marc Beaupré) aux Écuries et Les cendres bleues de Jean-Paul Daoust (m.e.s Philippe Cyr) au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. En trois pièces, il explore la solitude et la misère urbaine sans aucune complaisance : T’es où Gaudreault précédé de Ta seule Kathleen, lui a valu plusieurs prix ; Les morb(y)des a été présenté au Théâtre de Quat’Sous à Montréal, en lecture publique à la Comédie-Française de Paris (prix coup de cœur du public) et à La Mousson d’été en Lorraine puis sera monté au Théâtre de Poche à Genève en novembre 2016 ; Les haut-parleurs, texte pour adolescents, créé en 2015 dans le cadre d’une résidence au Théâtre Bluff, partira en tournée à travers le Québec en 2017 et 2018. Sébastien est aussi directeur artistique et général de la compagnie de théâtre La Bataille qui coproduira avec le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui son quatrième texte, Dimanche napalm, en novembre 2016. Impliqué dans son milieu, il enseigne régulièrement à l’École nationale de théâtre du Canada, il assure la vice-présidence au sein du Centre des auteurs dramatiques (CEAD) et il est membre du jury de théâtre du Conseil des arts de Montréal. (mise à jour: 2016-09-12)

  5. D_desputeau_bio

    Daniel Desputeau

    interprétation

    Dès sa sortie de l’UQAM, en 1989, il se distingue en recevant une nomination comme révélation de l’année pour son interprétation d’Achille dans Penthésilée au Théâtre de la Veillée. Par la suite, il travaille dans plus d’une trentaine de spectacles avec plusieurs metteurs en scène dont; J. Asselin, C. Poissant, D. Roussel, R. Gravel, G. Maheu… On a pu le découvrir aussi au petit et grand écran dans de nombreuses productions dont; Fortier, Minuit le soir, Rumeurs, Tout sur moi,19-2, Continental, un film sans fusil, Les sept jours du talion, Une vie qui commence. De plus, il a été idéateur, auteur et interprète de la série États-humains présentée à ARTV et à Radio-Canada. Touche à tout, il a aussi développé son goût et ses aptitudes pour l’écriture et la mise en scène. Il a signé, en 2005, la mise en scène du spectacle Le gros homme et la mère, qui s’est vu décerner le Masque pour le meilleur spectacle « région ». (mise à jour: 2014-05-05)

  6. J_desrosiers_lavoie_bio

    Juliane Desrosiers Lavoie

    interprétation

    Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 2012, Juliane a participé à plusieurs projets de théâtre dont la pièce Le ventriloque de Larry Tremblay, mise en scène d’Éric Jean, présentée au Quat’ Sous en septembre 2012. Elle a travaillé à diverses reprises avec la compagnie Création dans la chambre, dont les pièces Message personnel, Le sacre du printemps et Koalas de Félix-Antoine Boutin, cette dernière présentée au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui en octobre 2014. On a aussi pu la voir et l’entendre chanter dans le rôle de Catherine dans la pièce Testament présentée au Quat’ Sous en 2014. Cette adaptation du roman coup de poing de Vicky Gendreau et mise en scène d’Éric Jean lui a d’ailleurs permis de jouer en terre espagnole puisque la pièce a été présentée au festival Una mirada al mundo à Madrid en novembre 2014. Cette comédienne polyvalente était aussi de la distribution des Zurbains 2014 produit par le théâtre Le Clou présentée à la salle Fred-Barry et au Gros Becs. Présentement, Juliane est en tournée à travers le Québec avec le spectacle Le merveilleux voyage de Réal de Montréal de Rébecca Déraspe et mis en scène de Jacques Laroche. Cette coproduction du Théâtre de la Petite Marée et du Théâtre Bouche Décousues lui permet d’explorer le monde du théâtre jeune public et de la marionnette et ainsi d’ajouter une autre corde à son arc. (mise à jour: 2015-05-06)

  7. O_gamache_bio

    Odile Gamache

    scénographie

    Diplômée en scénographie à l’École nationale de théâtre du Canada, Odile Gamache travaille aujourd’hui autant comme conceptrice de décors que de costumes. À sa sortie de l’école, elle s’associe au metteur en scène Félix-Antoine Boutin et s’implique comme conceptrice à la compagnie de théâtre Création dans la Chambre (Le Sacre du printemps, Orphie Karaoké, Koalas, Un animal (mort)). Parallèlement à sa compagnie, elle conçoit plusieurs scénographies, notamment celle de l’opéra Hänsel und Gretel (m.e.s Hugo Bélanger, Wilfrid-Pelletier, mars 2014) de Je te vois me regarder (m.e.s Alice Ronfard, LaChapelle, mai 2015) et signe les costumes de Unknown Body (m.e.s. Jocelyne Montpetit, Quat’Sous, janvier 2014) et d’Un Dîner d’Adieu (m.e.s Marie Charlebois, Théâtre Juste Pour Rire de Bromont, juin 2015). Elle collabore également aux côtés de la chorégraphe Caroline Laurin-Beaucage (Matière blanche, Agora de la Danse, octobre 2015). Présentement, elle travaille sur les décors de trois créations : Les savants (m.e.s Gabrielle Lessard), présenté aux Écuries fin mars, Simone and the Whole Shebang (m.e.s Jean-Simon Traversy), monté à Fred-Barry en avril, ainsi que J’aime Hydro (m.e.s Philippe Cyr), la nouvelle pièce de Porte Parole, présenté au FTA en juin prochain. (mise à jour: 2016-03-21)

  8. E_martel_bio

    Émilie Martel

    éclairages et direction de production

    Diplômée de l’École nationale de théâtre en production (2011), Émilie Martel œuvre à titre de directrice de production, assistante à la mise en scène, ainsi que comme conceptrice sonore. Elle vogue entre les mondes du théâtre, de la danse et de l’opéra et a travaillé au sein d’organismes tels le FTA, l’OSM, insanë, Sylvain Émard Danse, endoscope., Oktoécho, ainsi qu’avec les metteurs en scène Oriol Tomas, Vincent de Repentigny, Philippe Ducros, Alexandre Fecteau et Félix-Antoine Boutin. Elle s’affaire également depuis peu à ses propres créations. Devant la chose, sa toute première pièce de danse, a été présentée dans le cadre de Zone Homa au cours de l’été 2014. (mise à jour: 2015-05-06)

  9. J_basse_bio

    Julie Basse

    éclairages et direction technique

    Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada, Julie Basse a conçu les éclairages de plusieurs productions théâtrales dont Polyglotte (2015), Beauté intérieure (2015), écrites et mises en scène par Olivier Choinière, Koalas (2014), Orphie Karaoké (2014 et 2015 à Mons (Belgique)), Un animal (mort) (2016) de Félix-Antoine Boutin, Immigrant de l’intérieur (2015) de DynamO Théâtre et #PigeonsAffamés (2015) d’Anne-Marie White (Théâtre du Trillium, Ottawa). Elle a également signé la conception des éclairages des opéras Hänsel et Gretel, mise en scène d’Hugo Bélanger – Opéra de Montréal (2014), Roméo et Juliette, tournée canadienne des Jeunesses Musicales du Canada 2015 et Cinéma à l’opéra (2015), production de l’Atelier lyrique de Montréal mis en scène par Oriol Tomas. En plus de suivre la tournée des soeurs Boulay, elle réalise les lumières d’artistes tels que La Bronze, Quartango, Jean-François Malo, Lecavalier. Elle collabore régulièrement avec le collectif de danse Dans son salon (Le troisième été d’amour (2016), Et si tu n’existais pas (2015), Parce qu’on sait jamais (2013) et la compagnie La Marche du Crabe sur De doigts et de pieds (2014) et Le mobile (2016). En théâtre improvisé, elle suit comme éclairagiste, depuis 2012, la Ligue d’Improvisation Montréalaise (LIM), Cinplass et Créations Instables – Frédéric Barbus. Elle assiste les concepteurs d’éclairages André Rioux à la Licorne, Martin Sirois au TNM et travaille sur de nombreuses productions avec Étienne Boucher dont Richard III mis en scène par Brigitte Haentjens au TNM et au CNA (2014) et l’opéra Les Caprices de Marianne en tournée dans 16 maisons d’opéra en France de 2014 à 2016 mis en scène par Oriol Tomas. En tant qu’assistante éclairagiste, elle assiste également Éric Champoux, Jax Messenger, Martin Labrecque, Guy Simard et Anne-Catherine Simard-Deraspe à l’opéra de Montréal. (mise à jour: 2016-03-31)

  10. N_bortuzzo_bio

    Nans Bortuzzo

    musique

    Nans Bortuzzo a étudié au conservatoire régional de Toulouse, au conservatoire national supérieur de Paris et en musicologie à l’Université de Toulouse le Mirail. Il a travaillé entre autres sur la musique de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Sochi, pour les 7 doigts de la main, l’artiste Yann Perreau, le chorégraphe Dave Saint-Pierre, le Théâtre Le Clou, la compagnie Pétrus, la chorégraphe Catherine Gaudet et ses musiques ont été utilisées pour des publicités de Chanel, H&M, Elle Magazine et Buffalo jeans. En 2001, il réalise un album électro/Jazz intitulé Séquence Urbaine. En 2002 il est producteur et membre du groupe parisien Daweird avec lequel il réalise le single Les larmes fausses. Il interprète en 2004 plusieurs enregistrements de guitare Jazz pour des EP de l’artiste Greg Parys du label Pro-Zak-Trax. Il réalise en 2007 un album expérimental Western Modern puis en 2011 l’album électro/pop Nans & Nat. En tant que DJ, il s’est produit dans des lieux tels que le Club Soda, Le Medley, le Musée d’art contemporain de Montréal, Le Laïka, Le Bily Kun, le Delmo, et collabore depuis plusieurs années avec des compagnies de danse telles que Les Imprudanses ou La deuxième porte à gauche. (mise à jour: 2014-05-08)

Koalas est une création de Création Dans la Chambre,
en résidence à la salle Jean-Claude-Germain.

Crédits photos : Visuel(s) du spectacle : Nans Bortuzzo - Gabriel Germain / Daniel Desputeau : Stéphane Dumais / Sébastien David : Jérémie Battaglia / Juliane Desrosiers Lavoie : Julie Artacho / Nans Bortuzzo : Patrick Lemay / Philippe Boutin : Maude Chauvin / Félix-Antoine Boutin, Marie-Line Archambault, Odile Gamache, Émilie Martel, Julie Basse : Maxime Côté

Sb2011
Théâtre d'Aujourd'hui sur Facebook
  1. Magazine-3900v8filet
  2. Bouquinerie_violet
  3. Bouton_restau_violet
  4. Partenaires_saison_bmo
  5. Logo-hydro
  6. Logo_devoir_2_
  7. Logo-calq
  8. Logo-canada-council
  9. Logo_cam_filetbleu
  10. Sans-titre-1
  11. Boutondliche_fournisseurs
  12. Fauchois_filetbleu