Télécharger Flash Player pour voir la galerie de photos

Le nid vide

Lise Gionet, Louis-Dominique Lavigne et Monique Rioux

une production du Théâtre de Quartier

Salle Jean-Claude-Germain

du 27 au 30 décembre 2012

Autres saisons

Saison 2011-2012

Création

Pour les tout-petits dès 2 ans.

  1. L_gionet_tn
    conception du spectacle et mise en scène
  2. L-d_lavigne_tn
    conception du spectacle et interprétation
  3. M_rioux_tn
    conception du spectacle et interprétation

Création

  1. conception du spectacle et mise en scène Lise Gionet
  2. conception du spectacle et interprétation Louis-Dominique Lavigne, Monique Rioux
  3. assistance à la mise en scène et régie Diane Fortin
  4. éclairages Martin Sirois
  5. musiques choisies par Vincent Beaulne, Martin Boisclair
  6. musiques interprétées au piano par Anne-Marie Denoncourt
  7. entraînement aux mouvements Pierre Lecours
  8. collaboration à la création Yves Dagenais, Antoine Laprise
  9. direction de production Manon Claveau

Résumé

Il était une fois le Théâtre de Quartier qui décide de faire un spectacle d¹oiseaux avec deux drôles d’oiseaux, Louis-Dominique Lavigne et Monique Rioux, deux interprètes chevronnés.

Un spectacle sans paroles puisque ce sont des oiseaux. Avec des becs d’oiseaux. Un spectacle sans paroles, mais qui parle beaucoup. Avec des gestes, des regards, des mouvements, des rires, des pleurs, des sourires, beaucoup de caresses et quelques pas de danse sur des musiques de Mozart.

Le nid vide raconte l’histoire d’un papa oiseau et une maman oiseau qui entrent dans la chambre de leur enfant oiseau parti voler de ses propres ailes dans la grande aventure de la vie. Dans cette chambre vide qui ressemble à une petite maison, qui a l’air d’un nid, il y a un lit avec des couvertures et un oreiller. Et sous l¹oreiller? Cachés quelque part dans un coin mystérieux, ils découvrent des objets qui racontent plein de il était une fois

Filetblanc
P_nid_2 P_nid_1

Le Théâtre de Quartier


Issu de la grande époque des créations collectives, Le Théâtre de Quartier est d’abord un théâtre de création, un théâtre qui se démarque dans le paysage culturel québécois par son engagement social et sa liberté dramaturgique. S’adressant à tous les jeunes publics, depuis la toute petite enfance jusqu’à la grande adolescence, il multiplie les animations et les échanges, autant au Canada qu’à l’étranger.

Par ses spectacles ludiques et festifs, Le Théâtre de Quartier cherche avant tout à faire aimer le théâtre aux jeunes spectateurs. Il s’est façonné un style bien à lui, fondé sur l’accessibilité de ses productions et l’exploration d’un imaginaire toujours ancré dans les problématiques de notre temps. C’est par des mises en scène à la fois sobres et signifiantes qu’il soutient avec vigueur des prises de paroles d’auteurs, singulières et authentiques, où la poésie appelle la réflexion. >> pour en savoir plus

Biographies

  1. L_gionet_bio

    Lise Gionet

    conception du spectacle et mise en scène

    Comédienne, auteure, metteure en scène et animatrice, Lise Gionet a un parcours professionnel étroitement lié à celui du Théâtre de Quartier. Dès 1977, Lise Gionet participe à toutes les productions de la compagnie. Coauteure de Un jeu d’enfants et Qui a raison?, Lise Gionet assure, entre autres, la mise en scène des textes de Louis-Dominique Lavigne (Maximum 30 km/h, Lison, Les petits orteils) et de Joël da Silva (Le pain de la bouche). Elle signe la mise en scène de L’histoire du petit tailleur pour La Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) qui se mérite, en 1998, le prix Opus de la Production de l’année — Jeune public décerné par le Conseil québécois de la musique. En 2001, elle dirige Le coeur de la tempête de Herménégilde Chiasson et Louis-Dominique Lavigne, une coproduction du théâtre l’Escaouette et du Théâtre de Quartier. Elle est la conceptrice et metteure en scène de Glouglou qui se mérite le Masque 2005 de la Production « Jeunes Publics ». En 2008, elle met en scène, au Cégep Lionel-Groulx, Les soleils pâles de Marc-Antoine Cyr dans le cadre du concours Le Théâtre jeune public et la relève. À l’automne 2011, elle redonne vie aux Petits orteils dans une nouvelle mouture présentée à la Maison Théâtre et met en scène Le nid vide, un spectacle sans paroles, présenté au Calgary International Children’s Festival en 2014. Elle développe présentement un projet autour des objets de la toute petite enfance avec la comédienne Milva Ménard à partir de textes d’Étienne Lepage et de Louis-Dominique Lavigne. (mise à jour: 2015-05-07)

  2. L-d_lavigne_bio

    Louis-Dominique Lavigne

    conception du spectacle et interprétation

    Scénariste, metteur en scène, animateur et comédien, formé en interprétation au Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Louis-Dominique Lavigne est l’auteur de plus de cinquante pièces de théâtre autant pour les jeunes publics que pour les adultes. Il participe à un très grand nombre de créations collectives et collabore, à titre d’auteur, à plusieurs séries télévisées pour l’enfance et la jeunesse. Il reçoit, en 1992, le prix littéraire du Gouverneur général du Canada pour sa pièce Les petits orteils. Depuis plusieurs années, il est professeur d’écriture pour les jeunes publics à L’École nationale de théâtre du Canada et professeur d’improvisation au Cégep de Saint-Hyacinthe. Il collabore régulièrement avec de nombreuses compagnies et anime plusieurs ateliers d’écriture, au Québec, en Acadie, en Belgique, dans l’Ouest canadien et dans les Caraïbes. (mise à jour: 2015-05-07)

  3. M_rioux_bio

    Monique Rioux

    conception du spectacle et interprétation

    Diplômée de l’École nationale de théâtre du Canada en 1964, Monique Rioux explore, depuis, toutes les facettes de son métier. De 1965 à 1971, elle participe à plusieurs séries pour enfants à la télévision d’État. Parallèlement, elle est cofondatrice de l’une des premières compagnies de théâtre qui se consacrent exclusivement au développement de la dramaturgie québécoise : Le Théâtre du Même Nom. De 1971 à 1981, elle enseigne au département de théâtre de l’Université du Québec à Montréal. Elle développe une méthode d’ateliers d’écriture dans le but de créer des textes dramatiques à partir des enfants et deviendra une spécialiste réputée de l’expression dramatique. En 1976, elle publie L’enfant et l’expression dramatique aux Éditions de l’aurore. En 1973, elle fonde le Théâtre de la Marmaille devenu le Théâtre les Deux Mondes. Elle assume la codirection artistique jusqu’en 2010. Elle participe à la plupart des créations de la compagnie. Sous sa direction, la compagnie explore des avenues inédites qui mènent à la création de spectacles impliquant une participation du public, tels L’Umiak (1982-1987) et Clairière (1988-1991), impliquant des voyants et des non-voyants. En 1995 elle crée Rosemonde de Louis-Dominique Lavigne. Un spectacle solo qu’elle joue jusqu’en 1998 au Canada et aux États-Unis. En 1997, elle signe la mise en scène du spectacle d’ouverture de la nouvelle salle de la Maison Théâtre: Les Robinsons de Louis-Dominique Lavigne. En 1998, elle met en scène pour les tout-petits: Bébé dragon, impliquant des chansons de Daniel Lavoie. En 2001, elle se voit décerner pour le théâtre les Deux Mondes, le prix Rideau de la tournée avec Leitmotiv et L’événement multidisciplinaire de développement de public impliquant une centaine de citoyens dans chaque ville du Québec. Au terme d’une recherche sur les contes avec l’auteur Louis-Dominique Lavigne, elle signe la mise en scène de La croisée des mots (2005), un spectacle qui conjugue théâtre et animation où se côtoient enfants et retraités. En 1988, Monique Rioux s’est vue attribuer le prix Victor-Morin pour souligner son apport exceptionnel aux arts d’interprétation du Québec. (mise à jour: 2011-04-07)

  4. P_charbonneau-brunelle_bio

    Patrice Charbonneau-Brunelle

    scénographie

    Patrice Charbonneau-Brunelle est diplômé du programme de scénographie de l’École nationale de théâtre du Canada où il a été récompensé par le Prix de la Lieutenant Gouverneure en 2006. Depuis sa sortie, Patrice a signé la conception des décors, costumes et accessoires de plusieurs spectacles tels que Le cabaret au bazar du Théâtre Ébouriffé, Alice au pays des merveilles du Théâtre Tout à Trac, Le nid vide du Théâtre de Quartier, Ginkgo et la jardinière du Théâtre Bouches Décousues et Une lune entre deux maisons du Théâtre Carrousel. Il a reçu le prix de la meilleure scénographie aux Cochons d’Or 2010 pour Je suis Cobain (peu importe) avec le Théâtre SDF. De plus, Patrice participe à divers laboratoires de création et il codirige la concentration Scénographie du Collège Jean-Eudes. (mise à jour: 2012-04-26)

  5. John_doe_gros

    Martin Sirois

    éclairages

    Avant même d’obtenir son diplôme en production de l’École nationale de théâtre du Canada, Martin Sirois signait sa première conception d’éclairages à la salle Jean-Claude-Germain du Théâtre d’Aujourd’hui à l’âge de 20 ans. Depuis sa sortie en 2005, il a collaboré entre autres avec le Groupe de poésie moderne sur la création du Voyage d’Amundsen et avec le duo Éric Jean et Pascal Brullemans sur Corps étrangers créé au Mexique en octobre 2005 et présenté par la suite au Théâtre de Quat’Sous en septembre 2006. Tout au long de la saison 2005-2006, il signait les éclairages du spectacle-feuilleton Les mystères de Quat’Sous avec ce même duo. Fidèle collaborateur de Christian Lapointe, il était de l’équipe d’Axël de Villier de l’Isle-Adam, un projet audacieux présenté au Théâtre Prospero et au Théâtre Périscope en 2006. Toujours avec Christian Lapointe, il crée C.H.S. lors du Carrefour International de Théâtre de Québec édition 2006, pièce qui sera ensuite présentée lors de la première édition du Festival TransAmérique à Montréal en 2007 et enfin à la salle Jean-Claude-Germain du Théâtre d’Aujourd’hui en octobre 2007. Il était aussi de l’équipe de Shopping and F**cking de Mark Ravenhill au National à l’été 2006. Après une première collaboration avec le Cirque du Soleil en Europe, Martin traversera de nouveau l’Atlantique cet automne pour se joindre à la compagnie parisienne Théâtre Cinq qui monte De la Révolution de Joseph Danan récemment publié chez Acte Sud. En musique, il signe aussi les lumières pour Guillaume Arsenault et le groupe Malade Mentra. (mise à jour: 2010-05-07)

  6. V_beaulne_bio

    Vincent Beaulne

    musiques choisies par

    Musicien et compositeur, Vincent accompagne de nombreux artistes en tournée au Québec. Il compose plus de 35 musiques pour le théâtre, le cirque et le cinéma. Il collabore aux productions du Théâtre de Quartier depuis de nombreuses années et compose, entre autres, les musiques pour les spectacles Glouglou, Bobby ou le vertige du sens et N’habbek/Je t’aime. Depuis 2005, il dirige Blues Delight, un important «bluesband» au Québec. (mise à jour: 2010-04-19)

  7. M_boisclair_bio

    Martin Boisclair

    musiques choisies par

    Dès sa sortie de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe en 2001, Martin Boisclair sillonne les routes du Québec avec le spectacle solo multimédia Bang Boy, Bang! de la compagnie Youtheatre. En 2003, il signe la mise en scène du spectacle jeunesse Fuego, de Stephan Cloutier, pour leDès sa sortie de l’École de théâtre du cégep de Saint-Hyacinthe en 2001, Martin Boisclair sillonne les routes du Québec avec le spectacle solo multimédia Bang Boy, Bang! de la compagnie Youtheatre. En 2003, il signe la mise en scène du spectacle jeunesse Fuego, de Stephan Cloutier, pour le compte du Théâtre du Grand Cornu. Puis, soucieux de donner une tribune à la relève, il coécrit et met en scène les cabarets Zoomediatik 1, 2 et 3 présentés au Lion d’or ainsi qu’au Festival Juste pour rire. Fidèle collaborateur de L’Ancien Presbytère à Granby depuis 2004, Martin coécrit et met en scène quelques productions. Il y joue régulièrement, notamment dans Vague de fond. Il collabore également avec les Cousines Canines dans le cadre de la production Les boxeuses pour laquelle il choisit la trame sonore. La production remporte un vif succès et est présentée deux saisons consécutives au Théâtre La Licorne. En 2007, il cofonde avec sa complice Émilie Gauvin la compagnie Tout le monde s’appelle Alice. Leur première création, Chroniques du dépanneur, voit le jour à l’automne 2008 après avoir fait l’objet d’une lecture publique au Festival de théâtre à L’Assomption (le FAIT). Écrit et interprété par Martin Boisclair, le texte de la production paraît chez Dramaturges Éditeurs à l’automne 2009. Martin était l’un des auteurs de l’édition 2010 des Contes urbains avec son texte Encore quelques braises. Son plus récent projet, une production jeunesse intitulée En attendant Étienne, voit le jour au printemps 2013. Toujours impliqué dans le milieu du théâtre jeunesse, il est aussi adjoint à la direction au Théâtre de Quartier depuis 2007. compte du Théâtre du Grand Cornu. Puis, soucieux de donner une tribune à la relève, il coécrit et met en scène les cabarets Zoomediatik 1, 2 et 3 présentés au Lion d’or ainsi qu’au Festival Juste pour rire. Fidèle collaborateur de L’Ancien Presbytère à Granby depuis 2004, Martin coécrit les comédies 7è ciel et Roman savon. Il y joue régulièrement, notamment dans Vague de fond et Une araignée au plafond. Il collabore également avec les Cousines Canines dans le cadre de la production Les boxeuses pour laquelle il choisit la trame sonore. La production remporte un vif succès et est présentée deux saisons consécutives au Théâtre La Licorne. En 2007, il cofonde avec sa complice Émilie Gauvin la compagnie Tout le monde s’appelle Alice. Leur première création, Chroniques du dépanneur, voit le jour à l’automne 2008 après avoir fait l’objet d’une lecture publique au Festival de théâtre à l’Assomption (le FAIT). Écrit et interprété par Martin Boisclair, le texte de la production paraît chez Dramaturges Éditeurs à l’automne 2009 et fait l’objet d’une traduction en anglais sous la plume de Henry Gauthier. Martin était l’un des auteurs de l’édition 2010 des Contes urbains avec son texte Encore quelques braises. Toujours impliqué dans le milieu du théâtre jeunesse, il est aussi adjoint à la direction au Théâtre de Quartier depuis 2007. (mise à jour: 2013-03-19)

  8. A_laprise_bio

    Antoine Laprise

    collaboration à la création

    Finissant du Conservatoire d’art dramatique de Québec en interprétation (1990), Antoine Laprise joue dans une trentaine de pièces de 1990 à 1996 et écrits plusieurs textes pour le théâtre. En 1996 et 1997 il participe à la Course Destination Monde puis agit à titre de réalisateur pour Pixcom (Bons baisers d’Amérique) et Radio-Canada (RDI, La vie d’artiste). Puis, Laprise réalise deux documentaires (Le dernier mot, 2008) sur le critique Robert Lévesque et La bête volumineuse (2011) sur le musicien Fred Fortin (nommé pour un Gémeaux). Il fonde, en 1995, avec Lorraine Côté, le Théâtre du Sous-marin jaune, animé par le désormais célèbre Loup Bleu (Candide; La bible; Discours de la méthode; Les essais d’après Montaigne; Kanata; Guerre et paix). Dans sa carrière, il se consacre principalement à la mise en scène (Le Mahabharata, Tom Sawyer, La nature même du continent, La bonne âme du Setchouan, Les cercueils de zinc, Pedro Paramo, L’autre monde, Double suicide à Amijima, Dans le petit manoir, Le voyage d’hiver [Keith Kouna], etc.). (mise à jour: 2015-05-07)

  9. John_doe_bio

    Manon Claveau

    direction de production

    Diplômée du programme de Production de l’École nationale de théâtre et du Baccalauréat en critique et dramaturgie de l’UQÀM, Manon a des affinités avec l’assistance à la mise en scène, la régie, la recherche dramaturgique, la direction de production, la médiation culturelle et la coordination d’événements. Depuis la fin de sa formation, elle a entre autres participé à l’élaboration des spectacles de Vincent-Guillaume Otis, Anne-Marie White, Daniel Roussel, Monique Rioux, Peter Batakliev, Nini Bélanger, Marie-Lou Dion, Louis-Dominique Lavigne, Lise Gionet, Francis Monty, Olivier Ducas, Gervais Gaudreault et Karine Sauvé. Elle a fait partie de l’équipe du Théâtre Ébouriffé de 2009 à 2013. Elle coordonne les activités en milieux scolaires pour le Théâtre de la Pire Espèce depuis l’automne 2010. Elle coordonne les activités de la compagnie Projet MÛ depuis janvier 2014. (mise à jour: 2015-05-06)

Le nid vide est une production du Théâtre de Quartier.

  1. Logo-tdq

Crédits photos : Photo(s) de production : Jean-Philippe Baril-Guérard / Patrice Charbonneau-Brunelle : Jérémie Battaglia / Antoine Laprise : Fanny Britt / Vincent Beaulne : Georges Dutil / Lise Gionet : Tango Photographie / Martin Boisclair : Ludwig Ciupka / Monique Rioux : Paul-Émile Rioux

Sb2011
Théâtre d'Aujourd'hui sur Facebook
  1. Magasine_3900
  2. Facebook
  3. Twitter
  4. Bouquinerie
  5. Bouton_restau_08-09
  6. Fauchois
  7. Logo-bmo
  8. Logo-hydro
  9. Logo_devoir_2_
  10. Logo-calq
  11. Logo-canada-council
  12. Logo-conseil-arts-mtl-_1_
  13. Dliche