Télécharger Flash Player pour voir la galerie de photos

Selfie

Philippe Cyr, Sarah Berthiaume, Édith Patenaude et Mélanie Demers

une création de L’Homme allumette,
en résidence à la salle Jean-Claude-Germain, en collaboration avec Mayday

Salle Jean-Claude-Germain

du 28 avril au 16 mai 2015

*Cette pièce s’adresse à un public âgé de 18 ans et plus.

  1. P_cyr_tn
    mise en scène et interprétation
  2. M_demers_tn
    collaboration à la mise en scène
  3. S_berthiaume_tn
    texte
  4. C_beaulieu_tn
    interprétation
  5. F_lavallee_tn
    interprétation
  6. E_patenaude_tn
    interprétation

Création

  1. mise en scène et interprétation Philippe Cyr
  2. collaboration à la mise en scène Mélanie Demers
  3. assistance à la mise en scène Gabrielle Dumont Dufresne
  4. co-scénographie et éclairages Marie-Eve Pageau
  5. co-scénographie Philippe Cyr
  6. costumes Karine Cusson
  7. direction technique Charles-Antoine Bertrand-Fontaine

Durée

1 H 05

Résumé

Sur scène, deux hommes et deux femmes. Ils sont les cobayes de leurs questionnements. Ils se servent de leur corps, de leur image et de leurs envies pour imaginer ce qu’ils pourraient être dans un futur proche. Entre histoire de l’art et anticipation, Selfie s’applique à disséquer cette envie étrange qu’ils ont de se contempler eux-mêmes, ce besoin séculaire de jouir de leur propre image immergée dans le plaisir. Dans une suite de tableaux où s’entrelacent autofiction et conférence, ils décortiquent l’état du regard. Ils parlent du musée secret de Naples, des actrices nues, des autoportraits d’Egon Schiele, des clones, des caméscopes, du paradoxe des sirènes, d’opérations, de chair, d’autosatisfaction, mais surtout de nous.

Extraits de critique

« J’ai été emportée par le propos d’une rare intelligence et d’une grande profondeur. »
Marie-Claire Girard, Huffington Post, 1er mai 2015

« Avec Selfie, le théâtre indépendant québécois prouve une fois de plus que les jeunes dramaturges et comédiens ne cessent d’interroger intelligemment leur contemporanéité. Essentiel et terriblement édifiant. »
Élie Castiel, Revue Séquences, 1er mai 2015

« Le texte, brillamment écrit par Sarah Berthiaume et interprété par de prometteurs comédiens, s’impose comme une dénonciation de la société actuelle et du déclin de la vie privée. »
Benjamin Comte, MatTv.ca, 2 mai 2015

« It was sincerely the most original, unique and creative show I have ever seen. I think it is fair for me to say that I was not the only one captured by Philippe Cyr’s masterpiece. The audience’s silence speaks for itself. It was the positive type of silence, the type you feel when something is too amazing for words. Everyone was captured for the entire duration of the show by the four performers and the artistic, brilliant way everything was done. »
Lisa Dorche, Montreal rampage, 4 mai 2015

« Comme les pièces d’un puzzle, les performances et les narrations s’imbriquent harmonieusement les unes dans les autres pour former une œuvre contemporaine qui sort des sentiers battus. »
Micheline Rouette, Alternative Rock Press, 3 mai 2015

Selfie_affiche_web

Le monde s’est pornographié

Nos yeux insatiables.
Le goût des autres, inassouvi.

Il y a encore des territoires sur lesquels nous ne sommes pas honnêtes. Je parle comme s’il arrivait souvent que nous le soyons. Je veux dire vraiment honnêtes. Nous savons transposer la vérité, la dramatiser, la simuler. Nous savons comment mettre les éléments en relation pour les présenter sous leur meilleur jour. Nous savons si bien emballer les choses que lorsque l’autre prend la parole, nous trouvons plus suspecte la vérité que le mensonge. Comme si le cynisme avait si gravement gangréné nos perceptions et que nous ne savions plus quelle valeur accorder aux choses. Notre regard s’habitue, laissant l’inacceptable se dérouler sous nos yeux et l’anecdote nous révolter. Dans cette perte de repère sensible, le moi devient une valeur sûre.

Selfie sonde l’explicite sur le terrain d’une intimité exponentielle, de la démocratisation de l’image, du jeu de miroir troublant qui nous condamne à exister plus, à exister mieux dans l’idée que nous avons de nous-mêmes. À travers le narcissisme ordinaire qui nous habite, qui nous construit, qui nous protège, nous questionnons le déclin du privé et notre incapacité à se satisfaire les uns les autres. Quand nous serons allés au bout de nous-mêmes, de nos fantasmes, que voudrons-nous? Après avoir tout vu, tout montré, que restera-t-il? Selfie n’est pas qu’une fiction. C’est le récit anticipé de nos corps charnels.

Philippe Cyr

L’Homme allumette



L’Homme allumette est dédié à la création contemporaine. La compagnie explore principalement le thème de la transgression afin d’engager des artistes et le public dans un dialogue autours d’enjeux actuels.
Nous puisons notre matière première dans toutes sortes de matériaux textuels, qu’ils soient théâtraux ou non. Nous privilégions une parole libre et contemporaine. Nos choix doivent nourrir nos questionnements formels et poser un regard sur les faits marquants de notre condition d’artistes, de citoyens et d’humains.

En créant la friction, nous cherchons la lumière. Nous croyons essentiel que notre regard se pose sur l’inattendu afin de renouveler sans cesse ce qui se trouve entre la scène et la salle : l’espace des possibles.

lhommeallumette.com

Biographies

  1. P_cyr_bio

    Philippe Cyr

    mise en scène et interprétation

    Philippe Cyr est diplômé en interprétation de l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM en 2003. Il fait ses débuts au Théâtre Prospero où il signe sa première mise en scène : Les Escaliers du Sacré-Cœur de Copi, en 2007. Sa deuxième sera la création de Et si je n’étais pas passée par là?, également présentée au Prospero en 2008 et dans le cadre du OFF.T.A. en 2009. Par la suite, le groupe de la Veillée lui confiera la mise en scène de Norway.Today de Igor Bauersima à l’automne 2010. Comme comédien, il joue sous la direction de Téo Spychalski, Alain Fournier, André-Marie Coudou et Alexandre Marine. Il a complété des études à la maîtrise en théâtre à l’UQAM où il a monté une adaptation de Mère Courage et ses enfants. Il y est occasionnellement chargé de cours. Sa compagnie, L’Homme allumette, en résidence au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui de 2013 à 2015, a présenté une adaptation du texte poétique de Jean-Paul Daoust Les cendres bleues et Selfie un création sur l’auto-pornographie. Récemment, il a fait la mise en scène du spectacle de Chloé Sainte-Marie, À la croisée des silences. Il a également travaillé à la création du iShow en tant que co-metteur en scène. Ce spectacle a fait l’objet d’une tournée à travers le Canada et la France. (mise à jour: 2016-03-21)

  2. M_demers_bio

    Mélanie Demers

    collaboration à la mise en scène

    Artiste multiplateforme, Mélanie Demers étudie la littérature, le théâtre et la danse à Québec avant de terminer en 1996 sa formation à l’École de Danse Contemporaine de Montréal. Elle entreprend sa carrière d’interprète avec O Vertigo, avec qui elle tourne pendant près de 10 ans, tout en multipliant les collaborations avec des chorégraphes émergents. En parallèle, elle mène déjà une carrière de chorégraphe amorcée dès sa sortie de l’école. D’emblée, elle explore les zones sombres de la condition humaine. Elle fonde sa compagnie Mayday en 2007 pour approfondir le lien puissant liant le poétique et le politique. Socialement engagée, Mélanie Demers voyage pour enseigner la danse au Kenya, au Niger, au Brésil et en Haïti. La réalité des pays en voie de développement la mène vers un art qui n’a de sens que dans sa portée politique et sa capacité à susciter l’action et la réflexion. C’est dans cette perspective qu’elle crée Les angles morts (2006), Sauver sa peau (2008), Junkyard/Paradis (2010) et Goodbye (2012). Mélanie Demers est membre de Circuit-Est centre chorégraphique et sa compagnie est en résidence à l’Usine C. On a pu voir son travail au théâtre dans le coaching du mouvement pour acteurs et elle collabore à plusieurs revues et publications. À ce jour, Mélanie Demers compte une quinzaine de créations à son actif. Elle a présenté ses œuvres dans une trentaine de villes en Europe, en Amérique, en Afrique et en Asie. (mise à jour: 2013-10-08)

  3. S_berthiaume_bio

    Sarah Berthiaume

    texte

    Issue de l’Option-Théâtre Lionel-Groulx, cuvée 2007, Sarah Berthiaume est comédienne, scénariste et auteure. Sa première pièce, Le déluge après, a reçu le prix de l’Égrégore 2006 et a été sélectionnée par la SACD pour être mise en lecture au festival d’Avignon 2007 avant d’être créée, en 2008, au théâtre de la Rubrique à Jonquière, puis, en version anglaise, à l’automne 2010, au Théâtre La Chapelle. La pièce était également à l’affiche du Canadian Stage de Toronto à l’hiver 2013 et sa traduction allemande a été mise lecture à Sarrebruck l’automne dernier, dans le cadre du festival d’écriture dramatique contemporaine Primeurs. Sarah est aussi l’auteure des pièces Disparitions (Dramaturgies en Dialogue 2009, Théâtre du Double signe de Sherbrooke 2012), Villes Mortes (salle Jean-Claude Germain du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui 2011, finaliste pour le prix Michel Tremblay 2011) P@ndora (production du Youtheatre, printemps 2012) et Les Orphelins de Madrid (production du Petit Théâtre du Nord, été 2012). Sa pièce Yukonstyle a été, au printemps 2013, montée simultanément au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui à Montréal et au Théâtre national de la Colline à Paris, avant d’être produite à Innsbruck, Heidelberg, Toronto et Bruxelles, et publiée aux éditions Théâtrales. Sarah est aussi scénariste pour l’émission Subito-Texto, à Télé-Québec. En tant que comédienne, on a pu la voir dans Martine à la plage, un solo que son complice Simon Boulerice a écrit pour elle. Elle est également de l’équipe du iShow, un spectacle performatif sur les médias sociaux qui a remporté le titre du meilleur spectacle aux prix de la critique saison 2012-2013 à Montréal. (mise à jour: 2014-05-08)

  4. C_beaulieu_bio

    Christine Beaulieu

    interprétation

    Depuis sa sortie de l’école de théâtre en 2003, Christine Beaulieu fait sa marque autant au cinéma qu’au théâtre et à la télévision. Au grand écran, elle a été dirigé par Rafaël Ouellet dans le film Camion, par Simon Galiero dans La mise à l’aveugle, par Patrick Boivin dans Enfin l’automne et Jean-François Richet dans L’insticnt de mort. Cette année, elle partage l’écran avec Roy Dupuis dans Ceci n’est pas un polar, un premier long-métrage de Patrick Gazé et elle sera de la distribution du très attendu Le Mirage, un scénario de Louis Morissette réalisé par Ricardo Trogi. Sur les planches, elle a créé plus d’une vingtaine de rôles sous la direction de metteurs en scène tel que Denis Bernard (Ce moment-là), Chris Abraham (Grain(s) / Seeds), Marie Brassard (La fureur de ce que je pense), Frédéric Dubois (Vie et mort du roi boiteux), Philippe Lambert (Les points tournants), Benoît Vermeulen (Au moment de sa disparition). Au petit écran, elle participe à multiples projets, notons Les Pêcheurs II, Boomerang, Ces gars-là, CA IV et Virginie. Elle tient actuellement le rôle de Maèva dans la série Mon ex à moi présentée à Série + et bientôt elle sera Vicky Lamoureux dans la prochaine série de Françis Leclerc, La marche à l’ombre. De plus, elle mène son propre projet à Porte-Parole appelé J’aime Hydro dont la première étape sera présentée au OFFTA 2015. (mise à jour: 2015-03-02)

  5. F_lavallee_bio

    Frédéric Lavallée

    interprétation

    Diplômé en 2003 de l’École Supérieure de Théâtre de l’UQAM, Frédéric Lavallée amorce sa carrière professionnelle en Suisse dans la Trilogie des Pièces de guerre d’Edward Bond, présenté en septembre 2003 au théâtre Vidy-Lausanne, dans une mise en scène d’Armand Deladoëy et repris à Montréal, en janvier 2005, à l’Usine C. Depuis sa sortie, il collabore régulièrement avec le Groupe La Veillée, notamment avec les productions : Démons de Lars Norèn en 2004, Ferdyduke de Witold Gombrowicz en 2004 et 2006, Amerika, suite de Biljana Srbljanovic en 2005 et La Preuve ontologique de mon existence de Joyce Carol Oates en 2013. Sous la direction de Gregory Hlady, il crée les spectacles Cœur de chien de Mikhaïl Boulgakov en 2009 et La Noce de Bertold Brecht en 2010 et 2011. De plus, il est de la création du texte de Larry Tremblay Cantate de guerre présenté au Théâtre d’Aujourd’hui en 2011, dans une mise en scène de Martine Beaulne. Cet automne, il était de la tournée européenne du spectacle Ainsi Parlait d’Étienne Lepage et de Frédérick Gravel. Il collabore pour la troisième fois avec Philippe Cyr, après Les Escaliers du Sacré-Cœur en 2007 et Mère courage et ses enfants en 2011. (mise à jour: 2015-03-02)

  6. E_patenaude_bio

    Édith Patenaude

    interprétation

    Finissante du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2006, Édith Patenaude s’est aussitôt lancé dans la création, dirigeant et jouant dans Tape à la Caserne Dalhousie, puis co-créant Les Arbres, à Premier Acte. Avec Les Écornifleuses, dont elle assure la direction artistique, elle participe à Cinq filles avec la même robe, puis écrit et joue dans Barbe bleue et la maison dans la forêt s’est allumée. Elle assure la mise en scène de leur troisième production, L’absence de guerre, à Premier Acte toujours, spectacle ensuite repris au Trident et à la Licorne, et pour lequel elle remporte le Prix de la mise en scène des Arts et de la Culture de Québec. Elle joue aussi régulièrement : elle participe à la création collective Vertiges au Périscope, à Thérèse et Pierrette à l’école des Saints-Anges au Trident, à Inès Pérée et Inat Tendu à Méduse puis au Théâtre d’Aujourd’hui, à Tout ce qui tombe au Trident puis au Théâtre d’Aujourd’hui, à Scalpés à l’Espace Libre et à la Bordée, au Ishow, offert au Offta, à l’Usine C et en tournée en France au printemps dernier, en plus de signer les mises en scène d’Ils étaient tous mes fils au Conservatoire d’art dramatique de Québec et de Mes enfants n’ont pas peur du noir, à Premier Acte. En parallèle, elle assure aussi la direction artistique du Jamais Lu Québec depuis 2012. En 2015, elle est à la barre de sa propre création, Le monde sera meilleur, au théâtre Périscope, ainsi que de l’adaptation du roman-culte 1984 au Théâtre du Trident, présenté en coproduction avec le Théâtre Denise-Pelletier. (mise à jour: 2016-03-14)

  7. G_dumont_dufresne_bio

    Gabrielle Dumont Dufresne

    assistance à la mise en scène

    Scénographe diplômée de l’École Supérieure de Théâtre de Montréal, en 2009, Gabrielle Dumont Dufresne se spécialise dans la direction de production, l’assistance à la mise en scène, la régie et la conception d’éclairage. Elle a collaboré avec de nombreux chorégraphes et metteurs en scène de renom et travaille régulièrement avec des artistes de la scène émergente. Oeuvrant à la fois à Montréal, en Gaspésie et sur des projets de tournée, elle décroche de nombreux contrats depuis sa sortie de l’École et travaille, entre autres, pour le Studio 303, le Théâtre PàP, les productions À tour de rôle, l’Union des artistes et le Collège Gérald-Godin. Elle signe, en 2012, la conception et le montage des vidéos de la pièce de théâtre Leitmotiv (Théâtre La Chapelle). Depuis janvier 2013, elle travaille à titre de coordonnatrice, directrice de production et responsable des communications au Théâtre de la Petite Marée, à Bonaventure. (mise à jour: 2015-03-26)

  8. Me_pageau_bio

    Marie-Eve Pageau

    co-scénographie et éclairages

    Diplômée en scénographie de l’École supérieure de théâtre de l’UQAM, Marie-Ève Pageau a conçu les éclairages pour plusieurs productions. Récemment, on a pu voir son travail dans Cible de Dieu et DORS, spectacles chorégraphiés par Jacques Poulin-Denis ; ainsi que dans Norway.Today, mis en scène par Philippe Cyr pour le Groupe de la Veillée. Elle a aussi conçu l’éclairage pour Mère Courage et ses enfants, Et si je n’étais pas passée par là? et Les escaliers du Sacré-Cœur, toutes mises en scène par Philippe Cyr. Dans son parcours, elle a collaboré avec Alain Fournier pour Tableau d’une exposition au Théâtre Maisonneuve, Alexandre Marine pour 28 28 et Et la petite araignée rouge… , Téo Spychalski pour L’heure du lynx. Conceptrice polyvalente et touche à tout, Marie-Ève a également travaillé avec le Cirque du Soleil et Ex Machina à titre d’assistante-conceptrice de décors et d’accessoires. Elle maîtrise aussi bien les aspects techniques qu’artistiques (mise à jour: 2013-10-08)

  9. K_cusson_bio

    Karine Cusson

    costumes

    Diplômée en scénographie de l’UQAM, Karine a terminé son baccalauréat en se spécialisant en assistance à la mise en scène et régie et en conception de décors et d’accessoires. Dès sa sortie de l’école, elle assiste multiples concepteurs : Daniel Paquette ( Le Cid, 2009; Le jeu de l’amour et du hasard, 2013), Geneviève Lizotte ( L’amour à trois, 2010), Sarah Balleux ( Toc Toc Toc et Un, deux, trois géants, 2011), Anouk Looten, Madeleine St-Jacques, Alain Jenkins, etc. Elle assure l’assistance à la mise en scène de Un sud juste en dessous de la tête (m.e.s. Édith T-Paulin) et de Mère Courage (m.e.s. Philippe Cyr). Karine a conceptualisé les décors et costumes de La Princesse Turandot et Don Quichotte malgré lui (m.e.s. Simon Fleury) et CSI Baie St-Paul (m.e.s. Frédéric Philippe). Pour sa 4e année, Karine est chef modeleuse pour La Falla, une production estivale de la TOHU, et crée depuis 2012 les accessoires des productions du Centre Segal. (mise à jour: 2013-10-08)

  10. U_del_drago_bio

    Ulysse del Drago

    vidéo

    Diplômé de l’Institut National de l’Image et du Son en 2008, Ulysse del Drago se spécialise dans les portraits. Il documente le quotidien d’un transsexuel havanais (Mari, 2012), de réfugiés tibétains en Inde (2011), ou de défenseurs de lieux naturels sacrés (Espagne, Italie et Grèce 2013). Il réalise également les vidéos des spectacles Comment s’occuper de bébé (La Licorne, 2014), Je ne m’appartiens plus (Espace Go, 2012), Selfie et J’accuse au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui (2015) . Il reçoit plusieurs prix pour son travail (Lux 2013/2014 Applied Arts 2014) et voit trois de ses clichés sélectionnés au Daily Dozen du National Geographic. Il réalise de nombreux portraits d’artistes et collabore régulièrement au magazine 3900. ulyssedeldrago.com (mise à jour: 2016-02-15)

  11. C-h_bertrand-fontaine_bio

    Charles-Antoine Bertrand-Fontaine

    direction technique

    Diplômé de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe, Charles-Antoine Bertrand se consacre à la direction technique et la conception d’éclairage. Ces dernières années, il a travaillé et travaille présentement sur plusieurs projets : Tranche-Cul, m.e.s Jean-Philippe Baril Guérard, Espace libre | Selfie, m.e.s Philippe Cyr, CTD’A | La Vieille Demoiselle, m.e.s Pierre-François Legendre, Pavillon de l’île | Ce que nous avons fait, m.e.s Michel-Maxime Legault, CTD’A | Starshit, m.e.s Luc Bourgeois, CTD’A | Un week-end d’enfer, m.e.s Alain Zouvi, Pavillon de l’ile | Irène Sur Mars, m.e.s Jean-Philippe Lehoux et Michel-Maxime Legault, Quai des arts de Carleton | Petit guide pour disparaître doucement, m.e.s Félix-Antoine Boutin, Usine C Actoral | Le brasier, m.e.s Philippe Cyr, CTD’A. Il a assuré la direction technique de tournée de quelques spectacles : Papoul, m.e.s Jasmine Dubé, tournée Qc | 5 visages pour Camille Brunelle, m.e.s Claude Poissant, tournée Europe. Il collabore également sur différents projets avec le Théâtre du Nouveau Monde. Cette année, il sera en tournée au Québec et signera quelques directions techniques à Montréal. (mise à jour: 2016-09-12)

Selfie est une création de L’Homme allumette,
en résidence à la salle Jean-Claude-Germain, en collaboration avec Mayday.

  1. Logo_mayday

Crédits photos : Sarah Berthiaume : Jérémie Battaglia / Marie-Eve Pageau : Dominique Chartrand / Mélanie Demers : Sabrina Reeves / Philippe Cyr : Julie Artacho / Charles-Antoine Bertrand-Fontaine : Gabriel Duquette / Ulysse del Drago : Nishtha Aggarwal / Édith Patenaude : Marianne Noël-Allen / Frédéric Lavallée : André Paradis

Sb2011
Théâtre d'Aujourd'hui sur Facebook
  1. Magazine-3900v8filet
  2. Bouquinerie_violet
  3. Bouton_restau_violet
  4. Partenaires_saison_bmo
  5. Logo-hydro
  6. Logo_devoir_2_
  7. Logo-calq
  8. Logo-canada-council
  9. Logo_cam_filetbleu
  10. Sans-titre-1
  11. Boutondliche_fournisseurs
  12. Fauchois_filetbleu