Télécharger Flash Player pour voir la galerie de photos

Soupers

Simon Boudreault

une production de Simoniaques Théâtre,
en résidence à la salle Jean-Claude-Germain

Salle Jean-Claude-Germain

du 13 novembre au 1er décembre 2012

en tournée au Québec jusqu’en avril 2013

Autres saisons

Saison 2010-2011

Création

  1. S_boudreault_tn
    texte et mise en scène
  2. S_cl_ment_tn
    interprétation
  3. A_daneau_tn
    interprétation
  4. J_haberlin_tn
    interprétation
  5. C_ruel_tn
    interprétation

Création

  1. texte et mise en scène Simon Boudreault
  2. assistance à la mise en scène et régie Alexandra Sutto
  3. scénographie Julie Measroch
  4. costumes Suzanne Harel
  5. éclairages et direction de production Frédéric Martin
  6. conception sonore Michel F. Côté

Durée

1 h 10 sans entracte

Résumé

Marc-Antoine, est un obèse dans la trentaine qui vit seul avec son chat et travaille comme concepteur de jeux vidéos. On le suit, de façon anachronique, à travers plusieurs soupers au restaurant en tête à tête soit avec sa mère, sa soeur, une collègue de travail ou son chat, Guy.

Soupers, c’est un regard caustique et sans pitié sur les relations humaines; l’incommunicabilité, la difficulté à partager nos désirs, nos rêves, ce que nous sommes profondément vis-à-vis de nos proches; la situation ambiguë de l’homme moderne ne sachant plus où se placer dans son rapport avec les femmes; la fuite dans un monde virtuel accaparant, fait de valeurs idéalisées et difficiles à lier au réel. En effet, Marc-Antoine semble plus habile à manier ses relations virtuelles. Son emprise impressionnante sur les lois du jeu vidéo n’a d’égale que son impuissance totale à manier les ficelles de sa propre vie…

Filetblanc

En savoir plus

Simon Boudreault, le dramaturge prolifique
Médium Large, Radio-Canada, 13 novembre 2012
Bon appétit !
Michel Bélair, Le Devoir, 5 février 2011
Soupers: malaise à table
Alexandre Vigneault, La Presse, 29 janvier 2011

Extraits de critiques

« Ses chroniques aigres-douces se penchent sur la vie des gens ordinaires de manière drôle et émouvante, elles visent juste et sonnent vrai. […] À vrai dire, l’auteur et metteur en scène attitré de Simoniaques Théâtre se saisit courageusement de l’ici et maintenant, observe ses contemporains avec beaucoup d’empathie et tout autant de lucidité.»
Christian Saint-Pierre, Voir

« Simon Boudreault parvient encore une fois à nous immerger dans le quotidien de ses personnages avec humour et tendresse. Des personnages auxquels on s’identifie facilement, qui peinent à être heureux. Simplement. (…) Honnêtement, on a envie de revenir dans ce restaurant, épier de nouvelles conversations bassement quotidiennes qui ne sont pas les nôtres, mais qui nous touchent quand même.»
Jean Siag, La Presse

« Simon Boudreault semble avoir le chic pour nous servir des concepts théâtraux séduisants. Expérience originale, Soupers transforme ainsi la petite salle Jean-Claude Germain, méconnaissable, en restaurant. »
Marie Labrecque, Le Devoir

« Après le succès remarqué de Sauce brune, Simon Boudreault confirme encore une fois son acuité dans le paysage théâtral québécois. Soupers, la nouvelle pièce de sa compagnie Simoniaques Théâtre, constitue une nouvelle offrande bien appétissante. Portant ici le chapeau d’auteur et metteur en scène, le polyvalent artiste (également improvisateur, marionnettiste et comédien au théâtre comme à la télévision dans Dieu merci) nous dévoile un morceau cocasse et grinçant qui sait provoquer la réflexion.»
Olivier Dumas, Montheatre.qc.ca

A_soupers

Je vous réinvite...

Je vous réinvite à venir dans notre restaurant, car peut-être que la dernière fois nous avons dû refuser votre réservation, car nous étions complets… Ou peut-être pourrez-vous profiter de notre restaurant « ambulant » lors de notre tournée au Québec.
Bref dans ce restaurant vous êtes à une table seul(e) ou bien avec un(e) ami(e), un(e) amant(e), un parent, une connaissance, un(e) collègue, un flirt ou une relation trop compliquée pour être décrite en un mot. Vous attendez votre repas et à la table près de vous le ton monte, vous percevez quelques bribes de conversations qui piquent votre curiosité (malsaine ?). Vous ne pouvez plus vous empêcher d’écouter, voyeur de ces personnes dont vous imaginez la vie. Voilà ce qu’est Soupers. Pièce inspirée du restaurant, ce lieu public où se nouent et se dénouent des milliers de relations intimes, alors que des yeux indiscrets observent et que des oreilles épient (les vôtres).
Pourquoi les soupers ? Parce que c’est parfois la seule chose qui reste de notre famille, les soupers. Parce que c’est en mangeant qu’on veut entrer en relation.
« Vous viendrez souper ! » lance-t-on à ces amis qu’on on n’a plus le temps de voir. Comme si toutes les rencontres importantes devaient se faire en mangeant. C’est avec le souper qu’on se rencontre. Souvent mal. Toujours la bouche pleine. La nourriture est là pour combler ce vide qu’on cherche à remplir.

Simon Boudreault

Simoniaques Théâtre

SIMONIAQUE adj. et n. (du n. de Simon le Magicien qui voulut acheter à Saint-Pierre les pouvoirs de l’Esprit-Saint) 1. Coupable de simonie. Trafic d’objets sacrés ou de biens spirituels. 2. La bande à Simon.

Fondée en 2005, par Simon Boudreault et Lam-Thu N’guyen, cette compagnie fut rapidement confrontée aux joies et aux peines. À l’automne 2006, lors de sa première production, Andromak, un tragique accident mit fin à la vie de Lam-Thu N’guyen, directeur administratif de la compagnie. Après une période de réflexion avec Marie-Eve Pelletier qui s’était jointe à Simoniaques Théâtre pendant l’été, l’envie et la volonté de continuer à créer fut plus forte que tout. En avril 2007, une complice de longue date, Catherine Ruel, intégre la compagnie pour poursuivre les projets de Simoniaques. Finalement, fraîchement arrivé parmi nous depuis le mois d’août dernier, après avoir œuvré à titre de concepteur et de directeur technique lors de nos productions précédentes, Frédéric Martin s’intègre à la compagnie en tant que directeur administratif.

Simoniaques Théâtre est une compagnie qui cherche à créer différents langages dramatiques ainsi qu’à remettre en question certaines manières de créer des œuvres théâtrales qui sont considérées comme « intouchables » et « sacrées ». Simoniaques Théâtre veut explorer tout en repoussant les limites parfois inconscientes que nous nous imposons en création ou en travaillant sur des œuvres classiques. À l’image de ses artisans, artistes multidisciplinaires qui ont exploré la musique, le théâtre, l’improvisation et la marionnette; Simoniaques Théâtre crée des œuvres qui s’inspirent de la rencontre entre ces médiums. Chacune des productions de Simoniaques Théâtre propose une recherche sur la forme théâtrale et la manière de raconter; soit par le mélange de différents médiums, l’exploration du langage, du geste, du jeu, du rapport scène-salle. Dans cet esprit, la compagnie a mis sur pied des spectacles-événements. Ces soirées s’inscrivent à même cette démarche artistique car elles permettent de mélanger plusieurs disciplines, de créer des rencontres entre artistes issus de différents domaines et d’occasionner un premier contact entre une œuvre et un public. Comme le théâtre est un art de rencontre, c’est celle-ci qui est mise de l’avant chez Simoniaques Théâtre, que ce soit avec le public, entre artistes de différentes disciplines ou de milieux professionnels autres qu’artistiques.

THÉÂTROGRAPHIE
2012, D pour Dieu ? de Simon Boudreault
2011, Soupers de Simon Boudreault
2009, Sauce brune de Simon Boudreault
2008, Gloucester de Simon Boudreault et Jean-Guy Legault (événement Simoniaques)
2007, Hercule de Simon Boudreault et Jean-François Nadeau (événement Simoniaques)
2006, Andromak d’après Racine, adaptée par Simon Boudreault avec l’aide d’Homère, Euripide, Virgile et Shakespeare

Biographies

  1. S_boudreault_bio

    Simon Boudreault

    texte et mise en scène

    Simon Boudreault est formé en interprétation au Collège Lionel-Groulx, il travaille depuis sa sortie comme comédien, improvisateur, marionnettiste, auteur et metteur en scène. On le connaît comme acteur dans la populaire émission Dieu Merci!, comme improvisateur à la LNI et aux Grands duels LNI qu’il remporte en 2011. Il a également joué dans plusieurs pièces de théâtre, entre autres, Assoiffés de Wajdi Mouawad, L’Énéide d’Olivier Kemeid et Scrooge de Jean-Guy Legault. En tant qu’auteur et metteur en scène, on l’a surtout découvert avec sa pièce Sauce brune qui visitait le tabou du sacre par son utilisation excessive. Comme première pièce en résidence au Théâtre d’Aujourd’hui il a présenté Soupers en 2011, reprise et tournée en 2012, ainsi que D pour Dieu? au printemps 2012, finaliste pour le prix du Gouverneur Général. Il touche également à l’écriture du théâtre de marionnettes pour enfants avec La félicité ainsi que Sur 3 pattes (spectacle sans paroles), toutes les deux créées par le Théâtre de l’Œil. (mise à jour: 2013-03-19)

  2. S_cl_ment_bio

    Sophie Clément

    interprétation

    Depuis la fin des années 60 et, avec une passion toujours intacte, Sophie Clément a servi les grands classiques et, bien sûr, tous ceux qui ont contribué au renouveau du théâtre québécois ainsi que les plus grands metteurs en scène et réalisateurs de sont temps. Au cinéma, elle a notamment incarné Carmen dans le film d’André Brassard Il était une fois dans l’est, une waitress dans le très marquant film Françoise Durocher waitress et s’est illustrée dans L’eau chaude, l’eau frette d’André Forcier. Au théâtre, elle a jouée dans À toi, pour toujours ta Marie-Lou de Michel Tremblay, a interprété le rôle de Madeleine dans la pièce de Denise Boucher Les fées ont soif, de Sophie dans la pièce de Réjean Ducharme Ha Ha! et d’Albertine à 50 ans dans la pièce de Michel Tremblay Albertine en cinq temps. Plus récemment, elle a joué dans Août, un repas à la campagne de Jean-Marc Dalpé et Histoire de Marie de Georges Brassaï. En 2008, on a pu la voir dans Dr. Jekyll et M. Hyde au Théâtre Denise-Pelletier et dans Samuel Beckett, comédie, berceuse et catastrophe au Théâtre de Fortune. Au petit écran, elle a notamment jouée dans Les supers mamies, la populaire comédie de situation Catherine, L’héritage, Du tac au tac, Moi et l’autre et Virginie 13-14. Comme auteure, on lui doit entre autres Mission séduction, Le génie des gueux, Ça donne des ailes, Zaza d’abord et Le génie amoureux écrit en collaboration avec Marcel Lebœuf (Masque du public Loto-Québec en 1998). En tant que metteure en scène, Sophie Clément a dirigé plusieurs comédiens de talents dans plus d’une vingtaine de pièces dont Des moutons noirs pure laine (Théâtre des Cascades et Théâtre du Lac Delage), Mensonges (Théâtre de Quat’Sous), Atmavictu (Théâtre La Licorne), Le génie amoureux et Pâté de campagne (Théâtre des Grands Chênes). Elle a joué dernièrement dans Thérèse et Pierrette à l’École des Saints-Anges au Théâtre Jean-Duceppe. (mise à jour: 2012-04-24)

  3. A_daneau_bio

    Alexandre Daneau

    interprétation

    Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2006, Alexandre a d’abord fait partie de la création d’Alice au pays des merveilles avec le Théâtre la Roulotte puis, par la suite, avec le Théâtre Tout à Trac pour sa reprise en 2008. De plus, il a pris part à la tournée des Apatrides avec le Théâtre I.N.K., mise en scène de Marc Dumesnil. Il a également joué à deux reprises au TNM dans des mises en scène de Normand Chouinard soit Ubu Roi, Le mariage de Figaro et Le dindon. Plus récemment, il a joué dans Top Dogs d’Urs Wildmer dans une mise en scène de Michel-Maxime Legault. Il a d’ailleurs signé sa première création au théâtre le premier acte à Québec : Le testament. (mise à jour: 2012-04-26)

  4. J_haberlin_bio

    Johanne Haberlin

    interprétation

    Johanne Haberlin mène activement une carrière de comédienne depuis sa sortie de l’École nationale en 2002. Avec plus de vingt-cinq productions théâtrales à son actif, elle se démarque par des rôles de premier plan que ce soit au Théâtre d’Aujourd’hui, à La Licorne, à Espace Libre ou au Théâtre Denise-Pelletier. Elle a travaillé entre autres avec Claude Poissant, Robert Bellefeuille, Martin Faucher, Jean-Frédéric Messier, Geoffrey Gaquère, Frédéric Dubois, Olivier Kemeid, Olivier Choinière et Philippe Lambert. Affectionnant particulièrement la création québécoise, c’est par des rencontres déterminantes avec certains auteurs qu’elle trouve ses plus beaux rôles, que ce soit sous la plume de Fanny Britt dans Honey Pie, Hôtel Pacifique, Enquête sur le pire (prix d’interprétation Gala cochon d’or 2010), ou d’Olivier Kemeid dans Bacchanale et L’Énéide; sans oublier Olivier Choinière, avec Venise-en-Québec et son acclamé et gargantuesque Chante avec moi repris au CNA et au FTA en 2012. Cofondatrice du Festival OFFTA où elle siège sur le comité artistique, elle mène de front les destinées de sa compagnie Le Théâtre Debout qui vient de compléter deux ans de résidence au Théâtre d’Aujourd’hui et qui présentera Amour/Argent de Dennis Kelly à La Petite Licorne en 2013. Ce printemps, elle sera de la distribution de La fureur de ce que je pense à Espace Go. Au cinéma, elle collabore régulièrement avec le réalisateur Denis Côté. On a pu la voir entre autres dans son film Curling. Elle est également de la distribution de son prochain film Vic et Flo ont vu un ours. Enfin, elle prête sa voix à la publicité, la postsynchro et la narration. (mise à jour: 2012-10-24)

  5. C_ruel_bio

    Catherine Ruel

    interprétation

    Issue de l’option théâtre Lionel-Groulx, Catherine Ruel a participé à plus d’une vingtaine productions théâtrales à Montréal ainsi qu’en tournée à travers le Canada et en Europe. Elle a collaboré avec plusieurs metteurs en scène dont Serge Denoncourt (La grande magia au Théâtre Jean-Duceppe), Jean-Guy Legault (Scrooge au Théâtre Denise-Pelletier), Hugo Bélanger (L’Oiseau vert et Turandot au Théâtre Denise-Pelletier), Monique Duceppe (Le vent et la tempête) et l’équipe du théâtre Parminou avec qui elle créa nombreuses productions. Membre de la compagnie Simoniaques théâtre, elle était la touchante Martine de la pièce Sauce brune (prix du CAM en tournée 2011) ainsi Josée dans Soupers, toutes deux mises en scène par Simon Boudreault. Plus récemment elle était de la Mégan de Cambriolages, la toute dernière pièce de François Archambault et Marie-Hélène Thibault et elle incarne depuis 2014 le Pinocchio du théâtre Tout à Trac à la Maison Théâtre et en tournée au Québec et aux États-Unis. Au petit écran, elle a tenu le rôle-titre de Zoé dans la série jeunesse Bibi et Zoé. Elle termine présentement une Maîtrise en écriture dramatique et sa pièce Sam et M. Yahori fut lue en 2012 lors des journées de la culture. (mise à jour: 2014-02-10)

  6. John_doe_bio

    Alexandra Sutto

    assistance à la mise en scène et régie

    Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 2005, Alexandra Sutto a collaboré à une trentaine de projets. Au théâtre, Alexandra Sutto assure la régie de plusieurs spectacles du Théâtre de l’Œil, dont Le porteur de Richard Lacroix, André Laliberté et Richard Morin, Ah la vache de Javier Swedzky et La félicité de Simon Boudreault. Avec la compagnie Abé Carré Cé Carré, elle fait partie de l’équipe du spectacle Temps de Wajdi Mouawad, présenté au Théâtre d’Aujourd’hui et de Chroniques d’Emmanuel Schwartz. En 2011, elle collabore avec l’équipe de Simoniaques Théâtre et assiste Simon Boudreault sur Soupers. En 2012, on la retrouve à Espace Go à titre d’assistante et de régisseure sur Une vie pour deux d’Évelyne de la Chenelière, mis en scène par Alice Ronfard. Pour le Cirque du Soleil, elle a travaillé sur les spectacles Délirium (2005) et Michael Jackson (Montréal, 2011) et depuis 2010, elle agit tour à tour à titre de régisseure, de régisseure principale et d’assistante à la coordination pour la formation des artistes du Cirque à Montréal. Du côté de l’opéra, Alexandra Sutto a collaboré à titre d’assistante de production pour The Ring de Wagner, mis en scène par Robert Lepage (The Metropolitan Opera, 2010). (mise à jour: 2012-04-26)

  7. J_measroch_bio

    Julie Measroch

    scénographie

    Depuis sa formation en scénographie à l’Option Théâtre du Collège Lionel-Groulx (2005), Julie Measroch collabore à titre de scénographe avec diverses compagnies théâtrales comme Simoniaques Théâtre, Advienne que pourra , Abé Carré Cé Carré et Le Trunk Collectif. Elle a de plus participé à titre d’accessoiriste à de nombreuses productions, notamment pour Le blues de la métropole, Le dieu du carnage, La liste, L’école des femmes et L’opéra de Quat’sous et travaille aussi à l’occasion pour le cinéma ou la télévision. (mise à jour: 2012-04-26)

  8. S_harel_bio

    Suzanne Harel

    costumes

    Avec une formation théâtrale au Collège Lionel-Groulx, Suzanne Harel œuvre maintenant comme conceptrice de costumes tant au théâtre qu’à la télé. De La petite vie à Temps durs en passant par Deux secondes (film de Manon Briand)… elle trouvera le temps pour rester fidèle au théâtre. Elle a collaboré entre autres avec Yves Desgagnés (Les nouilles), René Richard Cyr (Bonjour là, Bonjour!), Dominic Champagne (Lolita, Don Quichotte), Louis Saïa (Une amie d’enfance, Appelez-moi Stéphane, Les voisins) Normand Chouinard (Ubu Roi, Le mariage de Figaro, Edgar et ses fantômes, Le dindon) et pour Denise Filiatrault (Un violon sur le toit, La mélodie du bonheur, Scapin, Next to Normal, Chantons sous la pluie, Cabaret et Hair Spray). Après avoir rencontré Simon Boudreault sur le plateau de Dieu Merci!, elle se joint à son équipe pour créer les costumes de Soupers. (mise à jour: 2013-03-19)

  9. F_martin_bio

    Frédéric Martin

    éclairages et direction de production

    C’est un parcours dans divers arts de la scène et à divers titres, depuis le début des années 90, qui l’ont convaincu du plaisir de la création lumière. En 2006, pour la création d’Andromak, il croise pour la première fois la compagnie Simoniaques Théâtre et y reviendra pour la conception lumière de Hercule, Sauce brune et Soupers. Entre temps, il aura tourné avec La La La Human Step, été l’opérateur/programmeur des éclairages pour des films comme 300, Spyderwick, The Mummy III et Immortal (entre autres) et fait de la direction d’éclairage et technique pour divers festivals et spectacles. (mise à jour: 2011-04-06)

  10. Mf_c_t__bio

    Michel F. Côté

    conception sonore

    Compositeur, multi-instrumentiste et co-fondateur du label de disque &records, il est associé aux ensembles Mecha Fixes Clock, Klaxon Gueule, Pink Saliva et Jane and the magic bananas. En danse il a joint son nom à ceux de Catherine Tardif, Louise Bédard, Chanti Wadge, José Navas et Sylvain Emard. Au théâtre, il fait de même avec Martin Faucher, Brigitte Haentjens, Simon Boudreault, Wajdi Mouawad et Robert Lepage. Auteur, il publie dans la revue esse. (mise à jour: 2014-02-04)

Soupers est une production de Simoniaques Théâtre,
en résidence à la salle Jean-Claude-Germain.

  1. Logo_simoniaques

Crédits photos : Visuel(s) du spectacle : Neil Mota et Deux Huit Huit / Simon Boudreault : Sylvain Légaré / Suzanne Harel : Josée Charbonneau / Catherine Ruel : Maude Chauvin / Sophie Clément : Mario Jean / Johanne Haberlin : Maxime Côté

Sb2011
Théâtre d'Aujourd'hui sur Facebook
  1. Bouton_restau_08-09
  2. Bouquinerie
  3. Fauchois
  4. Logo-bmo
  5. Bell
  6. Logo-hydro
  7. Logo-devoir
  8. Logo-calq
  9. Logo-canada-council
  10. Logo-conseil-arts-mtl-_1_
  11. You-tube
  12. Facebook
  13. Logo-twitter