Télécharger Flash Player pour voir la galerie de photos

Trois
incluant les spectacles UN et DEUX

Mani Soleymanlou

une création Orange Noyée,
en coproduction avec le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui
et le Festival TransAmériques
avec le soutien de la Fondation Cole

Salle principale

du 30 septembre au 17 octobre 2014

  1. M_soleymanlou_tn
    texte et mise en scène
  2. M_arroyo_tn
    interprétation et collaboration au texte
  3. S_balha_tn
    interprétation et collaboration au texte
  4. R_bessette_tn
    interprétation et collaboration au texte
  5. A_beltton_tn
    interprétation et collaboration au texte
  6. J-r_bonneau_tn
    interprétation et collaboration au texte
  7. J_brassard_tn
    interprétation et collaboration au texte
  8. John_doe_thumb
    interprétation et collaboration au texte
  9. A_daigle_tn
    interprétation et collaboration au texte
  10. E-c_de_brouwer_tn
    interprétation et collaboration au texte
  11. M_el_gharbi_tn
    interprétation et collaboration au texte
  12. G_favreau_tn
    interprétation et collaboration au texte
  13. J_fortin_tn
    interprétation et collaboration au texte
  14. G_gaquere_tn
    interprétation et collaboration au texte
  15. M_girard_tn
    interprétation et collaboration au texte
  16. K_gonthier_hyndman_tn
    interprétation et collaboration au texte
  17. M_gosselin_tn
    interprétation et collaboration au texte
  18. J_guerin_tn
    interprétation et collaboration au texte
  19. John_doe_thumb
    interprétation et collaboration au texte
  20. C-a_houde_tn
    interprétation et collaboration au texte
  21. M_isabelle_tn
    interprétation et collaboration au texte
  22. A_lachapelle_tn
    interprétation et collaboration au texte
  23. J_laramee_tn
    interprétation et collaboration au texte
  24. D_lavalou_tn
    interprétation et collaboration au texte
  25. D_leclerc_tn
    interprétation et collaboration au texte
  26. A_lefebvre_tn
    interprétation et collaboration au texte
  27. S-x_lefebvre_tn
    interprétation et collaboration au texte
  28. L_constantineau_tn
    interprétation et collaboration au texte
  29. L_machouf_tn
    interprétation et collaboration au texte
  30. J-m_martin_tn
    interprétation et collaboration au texte
  31. M_metellus_tn
    interprétation et collaboration au texte
  32. M-l_moreau_tn
    interprétation et collaboration au texte
  33. I_n_doua-legare_tn
    interprétation et collaboration au texte
  34. R_philogene-pitt_tn
    interprétation et collaboration au texte
  35. B_piccolo_tn
    interprétation et collaboration au texte
  36. G_poulin_tn
    interprétation et collaboration au texte
  37. C_rapin_tn
    interprétation et collaboration au texte
  38. E_schwartz_tn
    interprétation et collaboration au texte
  39. M_shahcheraghi_tn
    interprétation et collaboration au texte
  40. M_soleymanlou_tn
    interprétation et collaboration au texte
  41. E_talbi_tn
    interprétation et collaboration au texte
  42. I_talbi_tn
    interprétation et collaboration au texte
  43. L_thibeault-louchem_tn
    interprétation et collaboration au texte
  44. C_wu-maheux_tn
    interprétation et collaboration au texte

Durée

4 heures incluant 2 entractes

Résumé

Trois, c’est un monologue autobiographique durant lequel Mani ne cesse de s’interroger sur ses origines iraniennes. Comment parler d’un pays et d’une culture qu’on a oubliés, qui ne sont plus que des souvenirs flous et lointains? Est-on défini par là d’où l‘on vient? Et finalement, qu’est-ce qui fait de nous ce que nous sommes? Trois, c’est aussi une rencontre entre deux amis, Manu et Mani, qui s’amusent à retracer leur processus de création. Petit à petit, la quête toute personnelle de Mani se voit acquérir une résonnance universelle. Trois, c’est enfin une parole collective, portée par une cinquantaine d’interprètes d’origines diverses, mais tous citoyens et citoyennes québécois. Le récit de Mani trouve un écho dans ces multiples voies. Finalement un parmi tant d’autres. Cette trilogie est une déclaration, une prise de position sur le nous québécois, sur ce qui le compose, sur les personnes qui l’habitent, sur ses origines et sa diversité.

Crédits vidéo : Ulysse del Drago

Mouvements de foule

Pendant toute la durée des représentations, les spectateurs ont eu l’occasion de se prononcer sur les enjeux du spectacle en répondant à une version abrégée d’un questionnaire distribué par l’auteur Mani Soleymanlou à ses interprètes pour nourrir sa réflexion sur les ressorts de l’identité à celle d’une pluralité de voix. Nous avons compilé ces questionnaires et nous vous proposons de découvrir aujourd’hui des morceaux choisis de ces réponses de spectateurs.

Extraits de critiques

« Mani est un très bon conteur et auteur et Emmanuel Schwartz est un acteur fabuleux. […] Tout ça est formidable. »
Nathalie Petrowski, Médium Large, Ici Radio-Canada, 1er octobre 2014 (10:07 dans l’audiofil)

« J’ai été ravie du début à la fin. […] Courez-y !»
Catherine Pogonat, Dessine-moi un dimanche, Ici Radio Canada, 5 octobre 2014 (7:40 dans l’audiofil du 5 octobre)

« Une voix particulièrement intéressante. »
Stéphane Leclair, C’est pas trop tôt!, Ici Radio Canada, (7:48 dans l’audiofil du 3 octobre)

« Une franche réussite »
Sara Dion, Voir

« Voilà ce qui sera, très certainement, un spectacle dont l’histoire théâtrale québécoise se souviendra longtemps. »
Pascale St-Onge, mon(theatre).ac.ca, 4 octobre 2014

« Cette soirée – sorte de party philosophique, car en dépit des questionnements sérieux se trouvent des moments savoureux où le théâtre éclate – offre un regard riche sur la société d’aujourd’hui et sur ce qu’elle a à dire. »
Véronique Grondies, pieuvre.ca, 3 octobre 2014

« Le dramaturge propose aussi beaucoup d’humour, ce qui réserve peu de place aux longueurs dans ce marathon théâtral. Il alterne réflexions profondes et musique ; de Gilbert Bécaud à Michael Jackson, le tout finement rythmé »
Myriam Fehmiu, Ricochet

« Comme auteur, Soleymanlou a le talent de désamorcer ce qui s’engage dans la voie du prévisible. Comme metteur en scène, il a l’audace du silence et la rigueur de la direction chorale. »
Isabelle Léger, Bible Urbaine

« The result is an amazing tour de force (admittedly best absorbed in one sitting) that manages to be a theatrical symphony of individual and collective identity angst, and a comedy show at the same time. »
Pat Donnelly, The Gazette

Trois_760

Trois

Un accident. Voici Trois ans que, par accident, j’ai mis « moi » en mot, malgré moi.
À la recherche de rien, j’ai trouvé le vide.
À la recherche de moi, j’ai trouvé encore moins.

Il y a Deux ans, fatigué de réfléchir seul en scène, j’ai tenté d’y répondre enfin.
Emmanuel Schwartz et moi, face à face, incapable de trouver, nous avons cherché en vain…

Trois ans plus tard.
Jamais Deux sans Trois.
Nous sommes maintenant quarante-trois.
Quarante-trois sur une scène.
Quarante-trois auteurs.
Quarante-trois êtres Humains.
Quarante-trois Québécoises et Québécois.
Quarante-trois citoyens et citoyennes d’une même ville fièrement enracinées sur scène.
Finalement, armé de mes ami(e)s, une dernière fois.

Trois spectacles.
Trois heures.
Trois ans d’une vie.
Je pense profondément que la quête est plus importante que « l’être ».
Le « comment » est plus précieux que le résultat.
On n’est jamais, on ne fait que devenir.

Mani Soleymanlou

Orange Noyée

Orange Noyée est une toute nouvelle compagnie de création, fondée en 2011 par l’acteur Mani Soleymanlou. La compagnie tient son nom d’une tradition perse. Lors de la célébration de la nouvelle année iranienne, on trouve, parmi les différents éléments qui décorent la maison, un bol d’eau avec une orange qui y flotte. La terre (l’orange), suspendue dans son univers (l’eau). L’appellation Orange Noyée évoque la noyade de cette Terre dans son univers, son espace-temps.

THÉÂTROGRAPHIE
2014, Trois
2013, Deux
2012, Un
Présenté plus de 100 fois à travers le Canada et en Europe.
Prix d’interprétation masculine de l’ACQT de la saison 2012-2013
Nomination pour meilleur texte original de l’ACQT de la saison 2012-2013

Biographies

  1. M_soleymanlou_bio

    Mani Soleymanlou

    texte et mise en scène

    Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 2008, Mani Soleymanlou est très actif sur la scène montréalaise et a participé à plusieurs productions théâtrales remarquées. En 2008, au Théâtre Denis-Pelletier, il était de la distribution de La fausse malade, de Carlos Goldoni, dans une mise en scène de Frédéric Bélanger. En 2009, à Espace Go, il a joué dans Les pieds des anges, d’Évelyne de la Chenelière, mis en scène par Alice Ronfard, puis a gravi les planches du Théâtre La Chapelle pour Chroniques d’Emmanuel Schwartz, sous la houlette d’Emmanuel Schwartz, Alice Ronfard et Jérémie Niel. De retour à Espace Go, il a enchaîné avec Rouge gueule (2009) d’Étienne Lepage, où il a été dirigé par Claude Poissant. C’est sous la direction de ce dernier qu’il a incarné Gaston Talbot dans The dragonfly of Chicoutimi, une œuvre incontournable de Larry Tremblay, recréée dans le cadre la cuvée 2010 du Festival TransAmérique, et qui a été rejouée en 2011 au Théâtre Espace Go. La même année, toujours à Espace Go, il joue dans Projet Andromaque, de Racine, mis en scène par Serge Denoncourt. Il monte ensuite sur la scène d’Espace Libre pour se produire dans la pièce L’affiche (2011), écrite et mise en scène par Philippe Ducros. Début 2012, Brigitte Haentjens le dirige dans l’Opéra de Quat’sous à l’Usine C. En février 2013, au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, il joue dans Furieux et désespérés, un texte signé Olivier Kemeid. En 2011, Mani a fondé Orange Noyée, une compagnie de création théâtrale, avec laquelle il a écrit, mis en scène et interprété Un, un solo qui lui a valu le prix de la critique « interprétation masculine » pour la saison 2012-2013. Au courant des deux dernières saisons théâtrales, le solo a était présenté plus de 100 fois, notamment à 2 reprises à Paris, au prestigieux Palais de Chaillot et au Tarmac, à Avignon, en Angleterre ainsi à travers le Canada, et ce en anglais et en français. À l’automne 2013, il crée Deux. Ce duo interprété par Emmanuel Schwartz et lui-même fait partie des tops 5 spectacles de la saison selon le Voir. Trois vient conclure cette trilogie sur l’Identité. (mise à jour: 2014-05-06)

  2. M_arroyo_bio

    Marcelo Arroyo

    interprétation et collaboration au texte

    Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada (Interprétation 2000) et de l’UQAM (BAC en art dramatique 1996), Marcelo Arroyo est habile tant en français, en anglais qu’en espagnol. Au théâtre, il a travaillé avec plusieurs metteurs en scène, dont Daniel Paquette (Roméo et Juliette), André Brassard (Elle), Gervais Gaudreault (Salvador), Monique Duceppe et Jacinthe Potvin (Une maison face au Nord) et Wajdi Mouawad (tournée en France de Rêves]). Du côté anglophone, Marcelo Arroyo était notamment de la distribution de That Woman de Daniel Danis et Down dangerous passes road, mises en scène par Emma Tibaldo, ainsi que récemment dans The Aneid sous la direction de Zach Fraser, les trois productions pour Talisman Theatre. Présent au petit écran, il a fait une apparition à la très populaire émission Pure laine pour ensuite devenir Manuel Molina, le père de Diego, dans la télésérie Tactik, toutes deux sur les ondes de Télé-Québec. Au grand écran, il a interprété Tomás dans le film de Federico Hidalgo intitulé El incrédulo. (mise à jour: 2014-05-05)

  3. S_balha_bio

    Sounia Balha

    interprétation et collaboration au texte

    En 2008, Sounia Balha sort diplômée de l’École nationale de théâtre. On a pu la découvrir entre autres dans Les mains noires de Pascal Brullemans dirigée par Peter Batakliev, N’habbek-Je t’aime de Louis-Dominique Lavigne et ainsi que dans Correspondances (rester ou partir?) mise en scène de Marcelle Dubois. Elle a participé à plusieurs lectures sous la direction de Robert Bellefeuille, Arianna Bardesono, Marcelle Dubois pour le Jamais Lu et Alice Ronfard pour le Centre des auteurs dramatiques. Dernièrement, on a pu l’entendre dans La recette de baklawas de Pascale Rafie dirigée par Emma Tibaldo lors de la dernière édition de Dramaturgie en Dialogue, ici même, au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. (mise à jour: 2014-05-08)

  4. R_bessette_bio

    Rashel Bessette

    interprétation et collaboration au texte

    Née en 1993 dans la région de l’Outaouais, Rashel Bessette obtient en 2012 son diplôme d’études collégiales en théâtre au Cégep Limoilou de Québec. Elle complète par la suite une année à l’Université de Montréal en psychologie, puis fait son entrée à l’École nationale de théâtre du Canada en 2013.
    (mise à jour: 2014-05-08)

  5. A_beltton_bio

    Adrien Bletton

    interprétation et collaboration au texte

    Jeune diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en interprétation depuis 2010, on peut déjà retrouver Adrien Bletton sur les planches ainsi qu’au petit et grand écran. Au théâtre, il est de la distribution de L’opéra de Quat’sous, mise en scène de Robert Bellefeuille et présentée au Théâtre du Nouveau Monde (2010); Le dindon, mise en scène de Normand Chouinard aussi présentée au Théâtre du Nouveau Monde (2012), ainsi que Disparitions, de Sarah Berthiaume, dans une mise en scène d’André Gélineau, présentée au Théâtre Double Signe (2012). Il travaille actuellement à une relecture de la pièce Platonov d’Anton Tchekhov, dans le cadre d’une coproduction avec la Belgique. À la télévision, on le voit en autres dans les séries Toute la vérité, Tout sur moi et Trauma. Au cinéma, il est la voix de Jean-Luc Godard, dans le film La chasse au Godard d’Abittibbi d’Éric Morin (2013), et tient le rôle principal du court-métrage Champion comme balloune, produit par Romance Polanski (2011). Aussi auteur, compositeur et interprète du groupe Gustafson, il est actuellement en préparation de leur premier album. (mise à jour: 2014-02-25)

  6. J-r_bonneau_bio

    Jean-Robert Bonneau

    interprétation et collaboration au texte

    Jean-Robert a 21 ans et a passé son enfance à Saint-Hubert. Il a suivi des cours en Art dramatique au Cégep de Saint-Laurent, puis a entrepris en 2013 sa formation professionnelle à l’École nationale de théâtre du Canada. (mise à jour: 2014-05-07)

  7. J_brassard_bio

    Jérémie Brassard

    interprétation et collaboration au texte

    Originaire de la grande région montréalaise, Jérémie œuvre dans le milieu des arts de la scène depuis déjà quelques années. Diplômé du Cégep de Saint-Laurent en théâtre, sa passion pour l’art de l’interprétation le pousse à partir un an à l’étranger, pour une formation théâtrale russe, en Biélorussie, où il a pu toucher au jeu stanislavskien et à plusieurs disciplines telles que l’escrime, l’acrobatie, le chant et la danse classique. Il est présentement étudiant à l’École nationale de théâtre du Canada, où il perfectionne sa formation de comédien. (mise à jour: 2014-05-07)

  8. A_daigle_bio

    Andréanne Daigle

    interprétation et collaboration au texte

    Andréanne Daigle est âgée de 24 ans. Pendant 16 ans, elle a reçu une formation de ballet classique. En 2010, elle suit des cours de mime chez Omnibus pendant un an. Elle termine, en mai 2013, son baccalauréat en études théâtrales à l’Université du Québec à Montréal et dès le mois de septembre suivant, elle entreprend sa première année de formation à l’École nationale de théâtre du Canada. (mise à jour: 2014-05-05)

  9. E-c_de_brouwer_bio

    Ève-Chems de Brouwer

    interprétation et collaboration au texte

    Née d’une mère égyptienne et d’un père belge, Ève-Chems De Brouwer a été formée comme comédienne à l’École supérieure du théâtre national de Strasbourg. Elle a participé à la création du collectif franco-russe Si près du loin. C’est dans ce cadre qu’elle a imaginé ses premières performances en France et en Russie avec des danseurs et des non professionnels. Elle a travaillé pour le théâtre, notamment avec Frank Vercruyssen, du collectif flamand Tg Stan, pour sa création Le Tangible au Théâtre de la Bastille dans le cadre du Festival d’Automne, avec Frédéric Bélier Garcia (Liliom en 2009), Daniel Jeanneteau (Bulbus en 2011); et pour la télévision dans les séries Reporters (Canal +) et Les invincibles (Arte). En 2010, elle a donné un atelier à l’École de danse Rezodanse d’Alexandrie en Égypte. Elle a écrit et mis en scène sa première pièce, Le Gène de l’Amour fou, pour le festival Esprit de Famille au Théâtre 71. C’est pour l’écriture de cette pièce qu’elle a commencé de longues séries d’interviews. Puis elle a écrit L’aire de Broca. En juin 2011, elle est sélectionnée pour participer aux Rencontres internationales des jeunes créateurs de la scène dans le cadre du Festival TransAmériques. Elle a réalisé, avec la photographe Marie Augustin, un film documentaire sur son travail avec des personnes aveugles. En 2013, elle est interprète pour Nicolas Cantin et crée J’entends les murs, qui mets en scène deux hommes aveugles et une danseuse au Théâtre La Chapelle.
    (mise à jour: 2014-05-06)

  10. M_el_gharbi_bio

    Mohsen El Gharbi

    interprétation et collaboration au texte

    Né à Anvers, d’une mère belge flamande et d’un père tunisien, Mohsen El Gharbi est issu de l’école internationale de théâtre LASSAAD à Bruxelles. Par la suite, il peaufine sa formation auprès de maîtres de théâtre : Ariane Mouchkine, Dario Fo et Yoshi Oida. Établi à Montréal depuis 1997, El Gharbi écrit, deux ans plus tard, sa première pièce dramatique, Arlequin et Tyrano mis en scène par Yves Dagenais. En 2000, il rejoint la compagnie Pol Pelletier puis part pour Bruxelles pour créer – après un an d’improvisation – Omi Mouna, son premier monologue en néerlandais. Suivra deux ans plus tard, Omi Mouna ou ma rencontre fantastique avec mon arrière-grand-mère une œuvre tragi-comique qu’il écrit, interprète et mets en scène. En 2008, l’homme-orchestre présentait l’ironique Juste pour mourir – monologue d’un kamikaze raté au Festival du monde arabe de Montréal. Mohsen El Gharbi obtient les premiers rôles dans les séries télévisuelles québécoises Mon meilleur ennemi, Watatatow, 450 chemin du Golf ainsi qu’au cinéma avec La neige cache l’ombre des figuiers un court métrage de Samer Najiri plusieurs fois primé notamment aux Rendez-vous du cinéma québécois de 2010. Nouvel opus créé en 2014, Le dernier rôle est le cinquième texte dramatique et la troisième mise en scène de Mohsen El Gharbi. (mise à jour: 2014-05-08)

  11. G_favreau_bio

    Gabriel Favreau

    interprétation et collaboration au texte

    Natif de Montréal, Gabriel Favreau fait ses premiers pas au théâtre dans La promesse de l’aube (mise en scène André Melançon, Espace Go, 2006), puis suit une formation de doublage avec Élise Bertrand et Nicole Fontaine au Conservatoire d’art dramatique de Montréal. Il est diplôme en 2012 du programme de cinéma du Collège Dawson, et suit le cours d’interprétation de l’École nationale de théâtre du Canada depuis automne 2013. (mise à jour: 2014-05-07)

  12. J_fortin_bio

    Jonathan Fortin

    interprétation et collaboration au texte

    Après plusieurs années travaillant au sein d’une entreprise de télécommunication en tant que « monteur de lignes », Jonathan Fortin découvre à Montréal, par l’intermédiaire d’amis, l’univers des arts de la scène et en particulier l’univers du cirque. Il intègre en 2006 l’École nationale de cirque (ENC) et y étudiera pendant quatre années les sangles aériennes et la Roue Cyr. Son numéro de graduation séduit le directeur du Centre des arts du cirque à Cherbourg-Octeville (France) et ce dernier lui propose une résidence de création pour l’année 2010. Jonathan, bien plus qu’un artiste de cirque traditionnel, cherchant sans cesse au travers de son travail le point de rencontre entre performances, physicalité, mouvement et émotions donne à ses numéros une dimension expressive très originale et unique. (mise à jour: 2014-05-07)

  13. G_gaquere_bio

    Geoffrey Gaquère

    interprétation et collaboration au texte

    Geoffrey Gaquère est diplômé en interprétation de l’École nationale de théâtre du Canada. Depuis sa sortie de l’École en 2000, il a participé à titre de comédien à plus d’une quinzaine de productions théâtrales dont : Edmond Dantès et Le comte de Monte-Cristo, au Théâtre Denise-Pelletier, La dame aux camélias au Théâtre du Nouveau Monde, L’Énéide à Espace Libre, Elizabeth, Roi d’Angleterre au TNM, Les lettres Arabes, spectacle écrit, mis en scène et joué par lui et Olivier Kemeid à l’Espace Libre ainsi que Moi, dans les ruines rouges du siècle au Théâtre d’Aujourd’hui en 2012. Parallèlement à ses activités de comédien, il développe une carrière de metteur en scène. Ainsi, depuis 2006, il a dirigé plus d’une quinzaine de productions dont : Les exilés de la lumière de Lise Vaillancourt et Silence radio du collectif La Banquette Arrière, deux spectacles présentés à Espace Libre. Il a fait une incursion dans le monde lyrique en mettant en scène deux opéras-bouffe : La veuve joyeuse et La vie parisienne, présentés à la Maison des arts de Laval. Enfin, notons sa collaboration fructueuse avec l’auteure Fanny Britt, dont il a monté: Couche avec moi (c’est l’hiver), pour le compte du PàP et de La Bordée ainsi que Hôtel Pacifique et Enquête sur le pire produits par leur compagnie, le Théâtre Debout et présentés à la salle Jean-Claude-Germain. Au mois de mars 2011, il montait Toxique ou L’incident dans l’autobus de Greg MacArthur dans la salle principale du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. Pour la saison 2012-2013, il a mis en scène La corneille de Lise Vaillancourt au Rideau Vert, Grand-peur et misère du IIIème Reich de Bertolt Brecht avec les finissants du Conservatoire de Montréal, ainsi que Amour/Argent de Dennis Kelly à La Petite Licorne, dans une traduction de Fanny Britt, troisième production du Théâtre Debout. Geoffrey Gaquère est le nouveau directeur artistique d’Espace Libre. (mise à jour: 2014-05-07)

  14. M_girard_bio

    Matthieu Girard

    interprétation et collaboration au texte

    En plus d’être un acteur de talent, Matthieu Girard est auteur, chanteur et compositeur. Après plusieurs collaborations avec Éric Jean (Emovere, Chambre (s), En découdre et S’embrasent), il a créé le personnage de Simon Dugas dans Jour 1, au Petit Théâtre de Sherbrooke, en plus de reprendre son rôle dans Je… Adieu, pour une dernière tournée au Nouveau-Brunswick et au Québec. Au petit écran, il a joué entre autres dans les séries Les hauts et les bas de Sophie Paquin, Les pieds dans la marge, Rock et Rolland et Trauma. (mise à jour: 2014-05-08)

  15. K_gonthier_hyndman_bio

    Karine Gonthier-Hyndman

    interprétation et collaboration au texte

    Dès 2008, Karine Gonthier-Hyndman se démarque très rapidement au théâtre, notamment sous la direction de Luce Pelletier dans Le cercle de craie caucasien (Théâtre Prospero). Viendra ensuite une pléiade de projets qui souligne autant sa versatilité que sa passion pour la création comme Cabaret biodégradable (tournée), Cabarets dinde et farces (Espace Libre) et De rage (Théâtre Lachapelle). En 2014, elle fait partie de l’aventure Trois de Mani Soleymanlou, présentée en première mondiale au FTA puis au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. Karine participe également à la pièce Tranche cul de Jean-Philippe Baril Guérard (Espace libre) et Pig de Gaétan Paré (Théâtre Prospero). Récemment, on l’a vu dans Queue cerise (Théâtre d’aujourd’hui) sous la direction d’Olivier Morin et dans Fendre les lacs, une création de Steve Gagnon présentée au Théâtre aux Écuries et au Théâtre Périscope. Au petit écran, elle cumule les rôles dans différentes productions comme Toi & Moi II (Martin Cadotte), Le berceau des anges (Ricardo Trogi), Comment survivre aux weekends (Olivier Aghaby), Trauma II (François Gingras), 30 vies (Guillaume Lemay-Thivierge) et Les beaux malaises (Francis Leclerc). À l’automne dernier, elle a incarné le personnage d’Evelyne dans Nouvelle adresse (Raphaël Ouellet) et on peut maintenant la voir dans la populaire émission créée par Marc Brunet, Like-moi, diffusée à Télé-Québec. (mise à jour: 2016-04-01)

  16. M_gosselin_bio

    Mathieu Gosselin

    interprétation et collaboration au texte

    Diplômé du Conservatoire d’art dramatique en interprétation de Montréal, Mathieu Gosselin s’illustre sur la scène culturelle québécoise en tant qu’acteur et auteur.
    Il joue dans les plus grands théâtres de la province tels que le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, la Licorne, l’Espace libre, le Théâtre du Nouveau Monde, le Théâtre LaChapelle ou bien encore le Théâtre de Quat’sous… Il est, entre autres, de la distribution des pièces Betty à la plage de Christopher Durang, mise en scène de Patrice Dubois; Venise-en-Québec d’Olivier Choinière, mise en scène de Jean-Frédéric Messier; Bob de René-Daniel Dubois, dans une mise en scène de René-Richard Cyr; Suprême deluxe écrit et mis en scène par Sébastien Dodge; Caligula remix du metteur en scène Marc Beaupré; Silence radio , dont il est aussi coauteur, dans une mise en scène de Geoffrey Gaquère. Dernièrement, il a fait partie des Contes urbains , du metteur en scène Stéphane Jacques. Collaborant avec le Théâtre de la Pire Espèce depuis ses débuts, on peut le voir jouer au sein de cette troupe dans Traces de cloune , Ubu sur la table ainsi que Persée dont il est également le coauteur. De plus, il signe la pièce Fête sauvage . Au petit écran, il est dans les séries Les Bougon…, L’Auberge du chien noir , Grande ourse , États humains , Trauma et Toute la vérité. Au grand écran il apparait dans le populaire long-métrage Starbuck .
    (mise à jour: 2014-05-12)

  17. J_guerin_bio

    Joanie Guérin

    interprétation et collaboration au texte

    Originaire de St-Hubert sur la Rive-Sud de Montréal, c’est par l’entremise d’un DEC en Arts et Lettres au collège Édouard-Montpetit de Longueuil qu’elle découvre le milieu de l’improvisation au sein duquel elle évolue et performe depuis maintenant 10 ans. Au terme de son BAC en communications à l’UQÀM, elle occupe le poste de coordonnatrice de production pour le magazine URBANIA jusqu’aux auditions qui lui permettront d’être admise et d’entamer, en septembre 2013, ses études en interprétation à l’École nationale de théâtre du Canada. (mise à jour: 2014-05-07)

  18. John_doe_bio

    Talia Hallmona

    interprétation et collaboration au texte

    Diplômée de l’École nationale de théâtre, elle commence sa vie professionnelle en juin 2008, en jouant le rôle de Magali St-Jean dans la pièce Mouton noir présentée par Espace K, à Baie-Comeau. Ce qui lui permit de découvrir une région du Québec : la mer Saint-Laurent, les cannelures glacières, les épinettes, la Manic, les Baie-Comois… Par la suite, elle fait partie de la tournée québécoise et française de S’embrasent depuis 2009 jusqu’à aujourd’hui : une pièce pour adolescents, présentée par le Théâtre Bluff. Grâce à cette pièce, elle a pu parler d’amour pendant 150 représentations, elle a pu voyager un peu partout au Québec et en France, elle a aussi eu l’occasion de faire de la médiation culturelle auprès d’adolescents. Depuis deux ans, elle travaille sur : (piece) /Moi et l’autre, premier texte qu’elle coécrit avec Pascal Brullemans qui traite de l’intégration des immigrants au Québec. Enfin, elle a fondé sa propre compagnie car il y a plusieurs histoires qu’elle a envie de raconter aux enfants à sa façon. Talia Hallmona une comédienne talentueuse, versatile, créative et déterminée. (mise à jour: 2014-05-08)

  19. C-a_houde_bio

    Charles-Aubey Houde

    interprétation et collaboration au texte

    Natif de Dolbeau-Mistassini, Charles-Aubey Houde réalise un DEC en exploration théâtrale au Cégep de Saint-Hyacinthe. Il participe au spectacle de marionnettes Casse-Noisette (Théâtre de polichinelle) qui a fait une tournée dans des écoles primaires québécoises. Par la suite, il œuvre en tant que travailleur autonome pour plusieurs compagnies, notamment la ville de Beloeil, la ville de Chambly et la Maison de la culture de Beloeil. Pendant un an, il est comédien pour la troupe du Café-Théâtre de Chambly. Aujourd’hui, il est étudiant en interprétation à l’École nationale de théâtre du Canada. (mise à jour: 2014-05-05)

  20. M_isabelle_bio

    Maxime Isabelle

    interprétation et collaboration au texte

    Âge de 22 ans et originaire de Plessisville, Maxime Isabelle a complété son DEC en théâtre et médias au Cégep de Trois-Rivières. Il complète présentement ses études en Interprétation à l’École nationale de théâtre du Canada. Lors de la saison estivale 2013, il obtient un premier rôle au Théâtre en Rivières de l’auberge Le Baluchon à Saint-Paulin, dans la pièce Si Pirate, mise en scène par le comédien, auteur et traducteur Pierre Legris. (mise à jour: 2014-05-08)

  21. A_lachapelle_larivee_bio

    Audrey Lachapelle Larivée

    interprétation et collaboration au texte

    Née à Montréal en 1990, Audrey Lachapelle fait ses débuts sur scène grâce à la danse, discipline qu’elle a pratiquée durant 10 ans et redécouvre aujourd’hui. Elle a le coup de foudre pour le théâtre au secondaire et poursuit son cheminement au sein de la troupe du Conservatoire Lassalle. Elle y obtient son diplôme en art et lettres en 2010. Acceptée au Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2011, elle y étudiera pendant un an et demi. Depuis septembre 2013, elle étudie en interprétation à l’École nationale de théâtre du Canada. (mise à jour: 2014-05-05)

  22. J_laramee_bio

    Justin Laramée

    interprétation et collaboration au texte

    Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Justin Laramée a participé depuis 2003 à plus d’une trentaine de productions théâtrales. Comme acteur, il participe entre autres à Edmond Dantès mise en scène par Robert Bellefeuille au théâtre Denise-Pelletier, à la pièce Le pensionnat de Michel Monty, Chante avec moi d’Olivier Choinière et L’affiche de Philippe Ducros à Espace Libre, à Cérémonials de Brigitte Pouppart à Espace Go, et à Champ-de-Mars à La Licorne. Comme auteur, il écrit quatre Contes urbains à La Licorne dont deux traduits pour le Centaur Theatre, 4 fois Mélanie ½ (Grand Prix Vue sur la relève Montréal) à La Petite Licorne et Transmissions (Prix-Gratien-Gélinas 2008, finaliste au Prix-Michel-Tremblay 2011) aux Écuries repris à La Licorne en 2013 qu’il met aussi tous en scène. Avec sa compagnie, Qui Va Là, il co-créer Toutou Rien, La tête blanche et La fugue (Cochon de la meilleure production théâtrale, Prix Opus du meilleur spectacle musical jeunesse, Dora award), présentement en tournée nationale et internationale. En 2013, il adapte et met en scène Andreï ou le frère des trois sœurs d’après Tchekhov à Espace Libre. (mise à jour: 2014-05-08)

  23. D_lavalou_bio

    Denis Lavalou

    interprétation et collaboration au texte

    Formé comme interprète et dramaturge à Paris, puis comme metteur en scène au Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Denis Lavalou, metteur en scène, auteur, interprète, dramaturge, directeur général et artistique du Théâtre Complice à Montréal, est passionné par tous les aspects de la création théâtrale. Metteur en scène, il présente, essentiellement dans le cadre du Théâtre Complice, des textes de Marguerite Duras, Marie-Line Laplante, Daniel Keene, Philippe Besson, Fabrice Melquiot. Il présente et joue en 2013 Les hivers de grâce de Henry David Thoreau, et en 2014, Le souffleur de verre, deux spectacles dont il signe l’écriture et la mise en scène. Depuis longtemps complice de la compagnie de théâtre jeune public L’Arrière Scène, il s’est vu confier la mise en scène du dernier texte de Serge Marois, Les mains de mon père. Interprète, il se prête autant aux textes classiques qu’aux créations contemporaines sous la direction de nombreux créateurs québécois parmi lesquels Philippe Ducros, Marie-Josée Gauthier, Christian Lapointe, Marie-Louise Leblanc, Serge Marois, Wajdi Mouawad, Claude Poissant et Mani Soleymanlou. Il travaille aussi avec des metteurs en scène européens tels Moshe Leiser et Patrice Caurier, Kristian Frédric, David Gauchard, Sylviane Fortuny et Cédric Dorier. Durant la saison 12-13, il a été présent sur la scène du TNM dans Les femmes savantes sous la direction de Denis Marleau. Il est membre du Centre des auteurs dramatiques et, parmi ses textes les plus récents, on retrouve, outre Le sSouffleur de verre finalisé en 2009, une adaptation de Hänsel et Gretel créée au Petit Théâtre à Lausanne en décembre 2011 sous la direction de Cédric Dorier ainsi que Quand (mention spéciale pour la qualité de son écriture dans le cadre du prix Gratien-Gélinas 2012). Il travaille actuellement sur un nouveau texte jeune public, Le p’tit comme, avec l’idée d’en écrire à la fois le roman et la pièce. Une adaptation théâtrale pour le public adolescent et adulte du roman d’Herman Hesse, Demain, est aussi en cours. En tant que dramaturge, en plus de ses propres projets de mise en scène, il assiste, notamment Kristian Frédric dans ses mises en scène de Big shoot de Koffi Kwahulé (2004) et de Moitié-moitié de Daniel Keene (2007) et, en 2014, Cédric Dorier dans Misterioso 119, autre pièce de Koffi Kwahulé qui sera présentée au Théâtre de Vidy à Lausanne en Suisse en mars 2014. Aussi, il participe régulièrement à la rédaction des Cahiers du Théâtre Denise-Pelletier à Montréal. Denis Lavalou est récipiendaire du prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton 2012, du Conseil des arts du Canada, décerné annuellement à des artistes canadiens à mi-carrière dont les réalisations ont été exceptionnelles. (mise à jour: 2014-05-05)

  24. D_leclerc_bio

    Dominique Leclerc

    interprétation et collaboration au texte

    Dominique a participé en tant qu’interprète à Je ne de Daniel Danis présenté à l’Usine C, Bang bang love des Berbères Mémères, à Showdown, un texte de Fanny Britt, mis en scène par Alexia Bürger. Elle a incarné Elizabeth I dans la pièce Marie Stuart de Dacia Maraini, ainsi que Phèdre de Jean Racine, sous la direction du metteur en scène Marc-André Bourgault. On a pu la voir dans Nathan d’Emmanuel Schwartz présenté au Centre national des arts et dans le cadre du Festival TransAmériques 2012, dans la production Alice in wonderland du Théâtre Tout-à-Trac, mis en scène par Hugo Bélanger, présentée en tournée à l’international. Codirectrice des Biches Pensives, la compagnie a produit Deux ans de votre vie de Rébecca Déraspe, mis en scène par Jacques Laroche au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui en 2011 et en tournée en 2012-2013, ainsi que Comment je suis devenue touriste de Jean-Philippe Lehoux, mis en scène par Michel-Maxime Legault présenté à La Licorne en 2012 et reprise en 2013. (mise à jour: 2014-05-05)

  25. A_lefebvre_bio

    Alexis Lefebvre

    interprétation et collaboration au texte

    Alexis Lefebvre a fait ses études à l’École nationale de théâtre du Canada. Il a ensuite foulé les planches pour Terre des Hommes (Caligula-remix), le Théâtre de Quat’Sous et le Théâtre Gens d’en bas (Une ardente patience), Système Kangourou (Mobycool), le Théâtre Le Clou (Isberg), le Théâtre Bouches Décousues (Mika, l’enfant-pleureur) et bien d’autres. Il a réalisé sa première mise en scène en 2011 avec Abralkor Théâtre. En danse, son travail pour la vidéo-danse Messieurs, d’Estelle Clareton, l’a amené à collaborer avec Dave Saint-Pierre pour la Pornographie des âmes, Un peu de tendresse, bordel de merde! et Foudres, œuvres présentées en Amérique du Nord et en Europe, et pour le spectacle Over my dead body, à Tangente, ainsi qu’avec La deuxième porte à gauche pour le spectacle Danse à dix, où il a travaillé sous la direction de Marie Béland et Jérémie Niel. On l’a vu à la télévision dans Toute la vérité et Les hauts et les bas de Sophie Paquin, et dans quelques films, dont À l’origine d’un cri, de Robin Aubert, et le court métrage Entre chiens et loups, de Daniel Schachter. De plus, il prête sa voix pour de nombreux projets de publicités, de narration et de doublage. (mise à jour: 2014-05-05)

  26. S-x_lefebvre_bio

    Simon-Xavier Lefebvre

    interprétation et collaboration au texte

    Simon-Xavier a toujours donné dans l’hyperactivité sportive et a développé un intérêt pour le mouvement et l’espace dès son premier contact avec les arts martiaux. Vers le début de la vingtaine, alors qu’il terminait son baccalauréat en biologie, ses pensées étaient toujours ancrées dans les studios de répétition. Malgré son amour pour la science et le monde vivant, et surtout sa curiosité indélébile qui le fait aimer même les écureuils et les pigeons de la ville, la passion tenace pour la danse qui s’était infiltrée en lui prend racine solidement. C’est donc en faisant ses premiers pas dans une maîtrise en biologie qu’il décide de bifurquer définitivement vers la danse à la suite d’une rencontre avec Daniel Léveillé. De clandestin à l’UQAM, il passe au statut d’étudiant à l’ADMMI, l’École de danse contemporaine de Montréal; il termine donc une année d’études et est invité dans le processus de création de Un peu de tendresse, bordel de merde, de Dave St-Pierre. S’ensuivent de nombreuses collaborations : Marie Béland, Andrew Turner, Anne Thériault, Virginie Brunelle, Sasha Kleinplatz, Estelle Clareton, Pierre Lecours, Hélène Blackburn. Simon-Xavier a aussi foulé les planches pour certains projets de théâtre, notamment avec Éric Jean et Jérémie Niel. En tant que créateur, bien que chaque projet de création exige son lot d’implication comme interprète, Simon-Xavier a participé à l’élaboration scénique et chorégraphique de l’événement POP, présenté en février 2011 à la Nuit blanche du festival Montréal en lumières (avec Dana Michel, Anne Thériault, Frédérick Gravel et Dave St-Pierre). Tout récemment, en 2014, il est à l’origine de la conception chorégraphique et scénique pour le vidéoclip Renégat de l’auteur-compositeur-interprète Alexandre Désilets. (mise à jour: 2014-05-08)

  27. L_constantineau_bio

    Lucie M. Constantineau

    interprétation et collaboration au texte

    Toujours à l’affût de nouveaux défis, cette grande voyageuse parcourt le continent à la recherche de sensations, d’expériences et de vérités. Elle trouve finalement sa place en Biélorussie dans un vieux cottage où elle s’abreuve des paroles de maîtres russes. De retour à Montréal, elle se greffe à la jeune compagnie du Théâtre Kata et participe à l’élaboration de spectacles émergeant. Native de Québec, elle est présentement en première année en interprétation à l’École nationale. (mise à jour: 2014-05-08)

  28. L_machouf_bio

    Leyli Machouf

    interprétation et collaboration au texte

    Leyli Machouf vient tout juste d’avoir 13 ans, et est présentement aux études en secondaire II à l’école FACE. Elle est née et a grandi à Montréal dans la tradition iranienne. Elle se définit comme une personne avec une double identité culturelle, iranienne et québécoise, et s’en estime chanceuse. Depuis qu’elle est toute petite, elle a eu le bonheur de se familiariser avec le milieu de la scène et du spectacle grâce à la troupe de danse iranienne Khorshid Khanoum qui l’a amenée à faire des spectacles à Montréal, à Toronto et à Ottawa. Plus tard, elle a découvert son intérêt pour le théâtre. Elle en a fait à l’école, en camps d’été avec Nos Voix Nos Visages et en parascolaire; surtout en français mais aussi en persan, à l’école iranienne du samedi (Dehkhoda). Elle s’intéresse aussi au dessin et à la musique : elle apprend la trompette à l’école et le piano à temps perdu de façon autodidacte. Très honorée d’avoir la chance de participer à la pièce Trois, ce sera la première fois qu’elle participera à un projet théâtral professionnel. Elle ne sait pas si le théâtre deviendra un jour sa carrière, mais chose certaine, elle aimerait continuer à en faire d’une certaine manière tout au long de ma vie. (mise à jour: 2014-05-08)

  29. J-m_martin_bio

    Jean-Moïse Martin

    interprétation et collaboration au texte

    Jean-Moïse Martin est diplômé de l’École nationale de théâtre (ENT) du Canada depuis 2006. L’intensité de son jeu, à la fois physique et instinctif, et sa voix chaude le démarquent des autres acteurs. Également doué pour le chant, il a reçu la bourse Luc Plamondon de l’ENT. À la télévision, on a pu l’apercevoir dans L’auberge du chien noir, Virginie, Les boys, Rumeurs, Les hauts et les bas de Sophie Paquin, Providence, Annie et ses hommes. Il a aussi interprété des rôles dans Mauvais karma, Toute la vérité, La promesse, Destinées, Yamaska, Un tueur si proche et 19-2. Il s’est également joint à la websérie Comment survivre aux week-ends. Au grand écran, il a fait partie des distributions de Contre toutes espérances (Bernard Émond), Cruising bar II (Robert Ménard), Suzie et Pour l’amour de Dieu (Micheline Lanctôt). Sur scène, il a participé, entre autres, à Être ou ne pas être Shakespeare, présentée par le Théâtre LV2, Notre besoin de consolation est impossible à rassasier, une création de l’ENT, Création du Théâtre ABC, Construction, une mise en scène de Daniel Roussel et présentée au Théâtre du Rideau-Vert, Bob, une mise en scène de René-Richard Cyr et présentée au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. Il met ses talents de chanteur et de danseur à profit dans Mutantès, le spectacle à grand déploiement du talentueux Pierre Lapointe, créé exclusivement pour célébrer le 20e anniversaire des Francofolies de Montréal. Se succèdent des rôles également dans Lecture CEAD — la lueur bleue de Markita Boies, L’effet du temps sur Matevina au Théâtre I.N.K. et La persistance du sable au Théâtre Le Tandem. (mise à jour: 2014-05-07)

  30. M_metellus_bio

    Mireille Métellus

    interprétation et collaboration au texte

    Depuis maintenant plusieurs années, Mireille Métellus partage son temps entre le cinéma, la télévision et le théâtre. En effet, Mireille vient tout juste de terminer le tournage du film Exil, réalisé par Charles-Olivier Michaud. On a aussi pu la voir dans les films Un dimanche à Kigali, Le goût des jeunes filles, La peau blanche et La forteresse suspendue. À la télévision, Mireille Métellus enchaîne les rôles dans 30 vies, Lance et compte; La déchirure, Trauma II, Tout sur moi, Pure laine, et elle tourne même deux épisodes de la fameuse série américaine E.R. Depuis 1992, Mireille a également tenu plusieurs rôles au théâtre entre autres dans Le bruit et la fureur, mise en scène par Luce Pelletier (Théâtre de l’Opsis, 2008), Compromis, mise en scène par Claire Faubert (Théâtre de l’Ïle, 2003) et dans plusieurs productions présentées au Théâtre de La Licorne et au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. (mise à jour: 2014-05-08)

  31. M-l_moreau_bio

    Marie-Laurence Moreau

    interprétation et collaboration au texte

    Depuis sa graduation du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2003, Marie-Laurence Moreau a un parcours professionnel très varié. Au théâtre, on l’a retrouve dans plusieurs productions telles que Demain tout ira mieux, d’après la pièce Les trois sœurs d’Anton Chekhov, adaptation et mise en scène de Marie-Ève Gagnon, Pièce d’identité, mise en scène de Christian Fortin, L’éblouissement du chevreuil mise en scène de Jean-Guy Legault. Elle s’est aussi fait remarquer dans deux mises en scène signées Serge Denoncourt pour les pièces Il campiello et Projet Andromaque (Espace Go); elle a également fait partie de la distribution de la pièce Variations d’une déchéance annoncée, mise en scène par Angela Konrad (Usine C). On l’a retrouvée en ce début d’année 2014 dans la pièce PIG, de Simon Boulerice, m.e. s de Gaetan Paré (présentée au Théâtre Prospero). Ce printemps, elle était de la production d’ Eden motel, qui soulignait sa troisième collaboration avec l’auteur et metteur en scène Philippe Ducros. Auparavant, ils avaient travaillé ensemble sur L’assassinat de Andrew Jackson et L’affiche. Au petit écran, on a pu la voir, entre autres, dans les séries Les Bougon, c’est aussi ça la vie!, Vice caché, C.A. III, Les invincibles et Penthouse 5-0. Elle tient présentement un rôle dans la série jeunesse Les argonautes. Au cinéma, elle était de la distribution de Bluff de Simon-Olivier Fecteau, Les 3 p’tits cochons de Patrick Huard, Dédé à travers les brumes de Jean-Philippe Duval et À trois, Marie s’en va d’Anne-Marie Ngô. (mise à jour: 2014-05-05)

  32. I_n_doua-legare_bio

    Iannicko N'Doua-Légaré

    interprétation et collaboration au texte

    Diplômé de l’Option théâtre du Collège Lionel-Groulx, Iannicko N’Doua-Légaré est un comédien à surveiller. Malgré son jeune âge, il cumule déjà les expériences, autant au cinéma qu’à la télévision et au théâtre. Il s’est illustré sur les planches en jouant dans Caligula [Remix], Chante avec moi, L’opéra de Quat’sous et dans la pièce Dom Juan uncensored au théâtre La Chapelle. À la télévision, il a entre autres joué dans les séries télévisées Unité 9, 30 vies, Les boys 4, Mauvais karma 3, et a obtenu des rôles en continuité dans les émissions jeunesse Kif-Kif et Kaboum. Au cinéma, il a incarné Le noir dans le long métrage Le nèg’ et a fait une apparition spéciale dans le film Starbuck. (mise à jour: 2014-05-07)

  33. R_philogene-pitt_bio

    Rodley Philogène-Pitt

    interprétation et collaboration au texte

    Rodley Philogène-Pitt, d’origine haïtienne et québécoise, est natif de Montréal. Il vient d’une famille de neuf enfants et a vécu avec sa mère dans le sud-ouest de Montréal. Il a fait du théâtre au secondaire et a étudié au Cégep de Saint-Laurent en art dramatique. Il étudie présentement à l’École nationale de théâtre du Canada en interprétation. (mise à jour: 2014-05-08)

  34. B_piccolo_bio

    Bruno Piccolo

    interprétation et collaboration au texte

    Issu du Conservatoire d’art dramatique de Bruxelles en 1997, Bruno a d’abord joué dans différents théâtres de la capitale belge avant d’entreprendre 6 ans de tournées à travers la Belgique et la France avec Les baladins du miroir, compagnie théâtrale itinérante sous chapiteau, à la manière d’un cirque. Il y jouera tour à tour Lysandre dans Le songe d’une nuit d’été, et Faust, dans la pièce du même nom, à Paris (Théâtre du Soleil), Avignon (festival 1999), Bruxelles, Nantes, … et au Québec (Prix du public festival Juste pour Rire 2001), où il finira par s’installer. Depuis 2006, on a pu le voir à Montréal dans une vingtaine de productions théâtrales, comme Les 36 (Incorruptible théâtre) au Théâtre Lachapelle; Les tabarinades (Ensemble musical baroque Les Boréades) au Monument-National; L’oiseau vert (Cie Tout-à-Trac) au Théâtre Denise-Pelletier; Alpha du centaure et Mœurs en série 2.0 (Cie Orbite Gauche) à l’Union française; Le dépit amoureux (Masque 2006 de la meilleure production régionale), D’Artragnan et les trois mousquetaires, La fausse malade, Le tour du monde en 80 jours (Théâtre Advienne que Pourra) à la salle Fred Barry. 2015 verra aussi la création de son premier spectacle, Le projet Desproges. (mise à jour: 2014-05-05)

  35. G_poulin_bio

    Gabrielle Poulin

    interprétation et collaboration au texte

    Âgée de 21 ans, Gabrielle Poulin a d’abord réalisé des études collégiales en art dramatique au Cégep de Saint-Laurent en 2012. En novembre de cette même année, elle a suivi une formation de mime, pendant sept semaines chez Omnibus. Elle fait son entrée en septembre 2013 à l’École nationale de théâtre du Canada en interprétation. (mise à jour: 2014-05-07)

  36. C_rapin_bio

    Christophe Rapin

    interprétation et collaboration au texte

    Depuis son arrivée à Montréal en 1991, Christophe oeuvre presque exclusivement dans le théâtre de création et poursuit une recherche sur le mouvement en participant notamment à des stages et ateliers de création avec la compagnie Omnibus, Carbone 14 et la chorégraphe Joanne Madore. Dans les dernières années, il collabore avec Jean-Marie Papapietro pour Le château de Kafka, Trois courtes pièces de Beckett et Théo ou le temps neuf de Robert Pinget. Il travaille aussi aux côtés du créateur russe Oleg Kisseliov pour deux adaptations étonnantes : La leçon de Ionesco et Camera obscura de Nabokov. Dans la foulée de ces adaptations, il incarne également Daniel Reihl de Châteaux de la colère d’Alessandro Barrico dirigé par Geneviève L. Blais et passe par le Théâtre du Nouveau Monde pour La nuit des rois, mis en scène par Yves Desgagnés. Puis retour à la création pour le spectacle-performance Les bonobos de Carole Nadeau. Au petit écran, on a pu le voir animer l’émission Müv-média à Télé-Québec et plus récemment amener un groupe de touristes français à L’auberge du chien noir. Depuis plus de quinze ans, il travaille sur les créations du Groupe de poésie moderne dont Le boson de Higgs et De l’impossible retour de Léontine en brassière présenté au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. Après avoir participé à l’adaptation de La tempête par Alice Ronfard au théâtre de La Petite Marée, il y replonge pour une version de L’île au Trésor avec Vincent-Guillaume Otis. Et, pour la première fois, il collaborera avec la chorégraphe Estelle Clareton pour sa prochaine création : S’amouracher. (mise à jour: 2014-05-05)

  37. E_schwartz_bio

    Emmanuel Schwartz

    interprétation et collaboration au texte

    Comédien, musicien, metteur en scène et auteur, Emmanuel Schwartz mène simultanément, depuis sa sortie de l’option théâtre du collège Lionel-Groulx en 2004, une série de démarches artistiques radicales, en complicité avec des artistes comme le chorégraphe Dave St-Pierre, les réalisateurs Denis Villeneuve Next floor, Xavier Dolan Laurence anyways, Podz L’affaire Dumont, Simon Lavoie et Mathieu Denis Laurentie, l’auteur et metteur en scène Olivier Kemeid, le metteur en scène Marc Beaupré — pour qui il a été un Caligula à la hauteur des cauchemars d’aujourd’hui — et l’auteur-metteur en scène Wajdi Mouawad, dont il a mémorablement interprété le Wilfrid de Littoral, le Samuel dans Forêts et le Clément dans Ciels. Créateur atypique, Emmanuel Schwartz travaille dans ses œuvres à harnacher la force antique des mythes pour donner à voir ce qui se joue réellement dans les conflits policés qui tissent la vie contemporaine. Comme auteur-metteur en scène, il crée la Trilogie Chroniques en 2010 au Théâtre Lachapelle et Nathan (…BénédictestunYiKing) en 2012 au Centre national des Arts et au Festival TransAmériques. Toujours en 2012, il rejoint la Needcompany flamande de Jan Lauwers pour la création du spectacle Marketplace76, présenté entre autres, au Festival d’Avignon 2013, à la Biennale de Venise 2013, à la Rurh Triennale ainsi qu’au Spielart Festival de Munich et au Malta Festival de Poznan, en Pologne. Depuis, il a été de plusieurs créations montréalaises, dont le célèbre duo Deux de et avec Mani Soleymanlou, au Théâtre Lachapelle, l’événementiel Détruire, nous allons de Philipe Boutin et Dave Saint-Pierre pour le OFFTA 2013, et l’éclectique et résolument contemporain projet de La deuxième porte à gauche, 2050 Mansfield: rendez-vous l’hôtel, dirigé par Catherine Vidal et Fredéric Gravel. (mise à jour: 2014-05-05)

  38. M_shahcheraghi_bio

    Mazyar Shahcheraghi

    interprétation et collaboration au texte

    En lisant à 22 ans En attendant Godot, Mazyar Shahcheraghi découvre son intérêt pour la littérature dramatique et pour la pratique théâtrale. Durant ses études en génie chimique à l’université, il joue dans quatre pièces de théâtre. À 25 ans, il réalise sa première mise en scène présentée dans un festival national des étudiants universitaires. Avant d’arriver au Canada, il met en scène deux autres pièces de théâtre et joue dans une dizaine de spectacles. En 2011, il cherche à monter un groupe de théâtre avec des Iraniens, et joue dans deux pièces en Farsi à Montréal. En novembre 2013, il met en scène sa première pièce de théâtre au Canada intitulée L’histoire des ours pandas racontée par un saxophoniste qui a une petite amie au Francfort, vue par plus de quatre cents spectateurs en trois nuits. Présent dans la distribution de Trois de Mani Soleymanlou, il jouera pour la première fois en français. (mise à jour: 2014-05-08)

  39. M_soleymanlou_bio

    Mani Soleymanlou

    interprétation et collaboration au texte

    Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 2008, Mani Soleymanlou est très actif sur la scène montréalaise et a participé à plusieurs productions théâtrales remarquées. En 2008, au Théâtre Denis-Pelletier, il était de la distribution de La fausse malade, de Carlos Goldoni, dans une mise en scène de Frédéric Bélanger. En 2009, à Espace Go, il a joué dans Les pieds des anges, d’Évelyne de la Chenelière, mis en scène par Alice Ronfard, puis a gravi les planches du Théâtre La Chapelle pour Chroniques d’Emmanuel Schwartz, sous la houlette d’Emmanuel Schwartz, Alice Ronfard et Jérémie Niel. De retour à Espace Go, il a enchaîné avec Rouge gueule (2009) d’Étienne Lepage, où il a été dirigé par Claude Poissant. C’est sous la direction de ce dernier qu’il a incarné Gaston Talbot dans The dragonfly of Chicoutimi, une œuvre incontournable de Larry Tremblay, recréée dans le cadre la cuvée 2010 du Festival TransAmérique, et qui a été rejouée en 2011 au Théâtre Espace Go. La même année, toujours à Espace Go, il joue dans Projet Andromaque, de Racine, mis en scène par Serge Denoncourt. Il monte ensuite sur la scène d’Espace Libre pour se produire dans la pièce L’affiche (2011), écrite et mise en scène par Philippe Ducros. Début 2012, Brigitte Haentjens le dirige dans l’Opéra de Quat’sous à l’Usine C. En février 2013, au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, il joue dans Furieux et désespérés, un texte signé Olivier Kemeid. En 2011, Mani a fondé Orange Noyée, une compagnie de création théâtrale, avec laquelle il a écrit, mis en scène et interprété Un, un solo qui lui a valu le prix de la critique « interprétation masculine » pour la saison 2012-2013. Au courant des deux dernières saisons théâtrales, le solo a était présenté plus de 100 fois, notamment à 2 reprises à Paris, au prestigieux Palais de Chaillot et au Tarmac, à Avignon, en Angleterre ainsi à travers le Canada, et ce en anglais et en français. À l’automne 2013, il crée Deux. Ce duo interprété par Emmanuel Schwartz et lui-même fait partie des tops 5 spectacles de la saison selon le Voir. Trois vient conclure cette trilogie sur l’Identité. (mise à jour: 2014-05-06)

  40. E_talbi_bio

    Elkahna Talbi

    interprétation et collaboration au texte

    Depuis la fin de ses études en jeu à l’université Concordia, Elkahna a fait partie de plusieurs productions anglophones et francophones. Elle était entre autres de la distribution de Maldoror-paysage une pièce inspirée de l’œuvre de Lautréamont et mise en scène par Olivier Kemeid. Elle a, au cours des deux dernières années, fait partie de la distribution de la pièce II (deux) en compagnie de Jean-Marc Dalpé, une création du théâtre du Nouvel Ontario et de Vielle 17. Cette pièce a été présentée deux saisons de suite à la Licorne tout en ayant la chance de tourner plus d’une soixantaine de dates à travers le pays. Elle est aussi une des membres fondateurs de la compagnie de Théâtre Les Berbères Mémères. On la connait aussi sous le nom de « Queen Ka », une artiste de spoken word. Elle a créé deux spectacles de poésie orale avec musique depuis 2007 et termine en ce moment l’enregistrement de son premier album ainsi que la création d’un troisième spectacle. Elle fera aussi partie de la distribution d’une des productions du Nouveau Théâtre Expérimental sous la direction de Christian Vézina, présentée à l’Espace libre au printemps 2015. (mise à jour: 2014-05-06)

  41. I_talbi_bio

    Ines Talbi

    interprétation et collaboration au texte

    Artiste multidisciplinaire, Ines Talbi s’illustre en théâtre, en musique et en cinéma. Auteure-compositrice-interprète, elle collabore avec plusieurs musiciens, dont Yann Perreau et Pierre-Philippe Coté. Elle est cofondatrice de la Compagnie de théâtre Les Berbères Mémères. (mise à jour: 2014-05-07)

  42. L_thibeault-louchem_bio

    Leila Thibeault-Louchem

    interprétation et collaboration au texte

    Diplômée de l’École supérieure de théâtre de l’UQAM en 2005, Leila Thibeault Louchem est une artiste versatile, cumulant les rôles autant à la télévision, au cinéma, qu’au théâtre. Sur les planches, elle brille, dans La recette de baklawas de Pascale Rafie, dans le cadre de Dramaturgies en dialogue, mais également dans les superbes textes de Rebecca Deraspe, Les chroniques de Chantal Beaulieu et Nino. À peine deux ans après sa sortie des classes, elle décroche un rôle de premier plan au sein de l’équipe de Destinées. Elle y campera pendant plusieurs années le personnage de Zara. Par la suite, elle visitera de nombreux plateaux tels que Les bobos, 19-2 et tout récemment Trauma. Le réalisateur Podz lui confiera de nouveau un personnage clin d’oeil dans Miraculum. La belle ajoutera, en 2013, une corde à son arc en devenant chroniqueuse au côté de Gilles Payer sur les ondes radiophoniques de CIBL. (mise à jour: 2014-05-08)

  43. C_wu-maheux_bio

    Cynthia Wu-Maheux

    interprétation et collaboration au texte

    Cette comédienne aux multiples visages connait une belle évolution dans le milieu artistique québécois depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2007. Au cours des dernières années, elle a cumulé les premiers rôles dans des émissions et séries télévisées, dont Trauma (Dr Chrystelle Pierre), Tactik (Marie-Sylvaine Labrie) et L’appart du 5e (Marianne Pellan). On a également pu la voir dans 30 vies, Rock & Rolland, Penthouse 5-0 et Mauvais karma. Au cinéma, elle a incarné Jade Bossé dans le film L’empire Bo$$é, réalisé par Claude Desrosiers. En 2014, elle participera également au premier long-métrage du réalisateur Dominic Goyer. Au théâtre, nous avons pu la voir sur les planches du Théâtre d’Aujourd’hui dans la pièce Yukonstyle (mes Martin Faucher) où elle a défendu le rôle de Yuko. Elle a aussi été des distributions des pièces La princesse Turandot (mes Hugo Bélanger) ainsi que Médée (mes Caroline Binet), toutes deux présentées au Théâtre Denise-Pelletier. Elle est également marionnettiste depuis 2013 dans le spectacle Alice au pays des merveilles de la compagnie Tout à Trac. (mise à jour: 2014-05-05)

  44. J_gaudreau_bio

    Jean Gaudreau

    assistance à la mise en scène et régie

    Jean Gaudreau a travaillé comme assistant metteur en scène et régisseur sur plus d’une quarantaine de spectacles, et sur une centaine d’autres en tant que concepteur sonore et musicien membre de Larsen Lupin. Il a aussi goûté à la mise en scène, et même à l’écriture, et se régale joyeusement de toutes ces professions. (mise à jour: 2012-04-12)

  45. A_ronfard_bio

    Alice Ronfard

    co-mise en scène Un et regard extérieur Deux

    À travers la trentaine de pièces qu’elle a dirigée, elle a exploré les auteurs classiques (Euripide, Molière, Rostand, Marivaux, Shakespeare), ceux du répertoire (Schiller, Claudel, Pirandello), les contemporains (Gombrowicz, Koltès, Vinaver), de même que les dramaturges québécois (E. de la Chenelière, Chaurette, Garneau, Dubois, Harrisson, Lemieux, entre autre.) et des artistes de la relève (Soleymanlou, Schwartz, Mackay, Diamond, Llugdar). Artistes à multiples facettes Alice Ronfard met en scéne divers opéras dont Cosi Fan Tutti de Mozart avec l’Opéra de Montréal, Le songe d’une nuit d’été de Benjamin Brtitten, Le dialogue des Carmélites de Poulenc avec l’atelier d’opéra de L’Université de Montréal. La danse fait aussi appelle à elle, notamment pour O’Vertigo (La chambre blanche), Pierre Paul Savoie (Don quichotte), Dulcinée Langfelder (Cecle vicieux, La voisine, La complainte de Dulcinée). Renouant avec sa formation en Arts Visuels elle crée l’exposition Femmes Corps et Âmes (1996) au Musée de la Civilisation, exposition qui sera reprise à Paris dans le cadre de l’automne québécois. Le travail d’Alice Ronfard fut maintes fois récompensé. On pense, entre autres, au Masque de la meilleure mise en scène pour Yvonne, Princesse de Bourgogne de Gombrowicz (Théâtre du Trident, 1998), au prix de l’association des Musée canadiens pour l’exposition Femmes Corps Et Âme, au prix Gascon Rouxx pour Les Troyennes d’Euripide (T.N.M 1993) et Cyrano de Bergerac (T.N.M 1995) , au Prix de la meilleure mise en scène de l’Association québécoise des critiques de théâtre pour L’annonce faite à Marie de Claudel (ESPACE GO, 1989), et au Grand Prix du Conseil des arts de la Communauté urbaine de Montréal pour La Tempête de Shakespeare (ESPACE GO, 1988). De 1994 à 2001, Alice Ronfard a occupé le poste d’adjointe à la direction artistique de la section française de l’École nationale de théâtre du Canada. Depuis, elle enseigne régulièrement le jeu, la production, la scénographie et la mise en scène dans les différentes écoles de théâtre et d’opéra. (mise à jour: 2014-05-10)

  46. C_poirier_bio

    Chantal Poirier

    édition et dramaturgie

    Depuis 2009, Chantal Poirier assure la direction littéraire de la collection L’instant scène aux Éditions de L’instant même. Elle a publié dans cette collection un essai co-écrit avec Gilles Pellerin et Philippe Mottet portant sur le spectacle déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant ? (2010) présenté dans le cadre du 10e anniversaire du Carrefour international de théâtre de Québec. Diplômée en Études françaises de l’université Laval, c’est à l’UQÀM qu’elle parfait sa formation en décrochant une maîtrise en théâtre. Elle est également professeure de théâtre et de littérature au Collège de Maisonneuve à Montréal. (mise à jour: 2014-05-12)

  47. E_bernard_bio

    Erwann Bernard

    éclairages

    Depuis ses débuts en 2006, Erwann Bernard compte près d’une centaine de conceptions d’éclairage à son actif, et ce, dans différents domaines : théâtre, exposition muséale, festivals, danse et événements corporatifs. Il collabore à titre de concepteur avec plusieurs artistes et groupes réputés, dont Robert Lepage, Loraine Pintal, Sid Lee, Serge Denoncourt, René-Richard Cyr, Claude Poissant, Lightemotion, la Compagnie Marie Chouinard, Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, le Festival de Jazz de Montréal. Récipiendaire du prestigieux Prix de la relève Olivier Reichenbach du Théâtre du Nouveau Monde en 2011, il a également été primé par les abonnés de Cartes prem1ère en 2009 et par le Montreal English Theatre Awards (METAS) en 2012. (mise à jour: 2016-02-08)

  48. Larsen_lupin_bio

    Larsen Lupin

    conception sonore

    Ce pseudonyme cache un (et autrefois deux) compositeur, musicien, concepteur sonore, ingénieur du son. Larsen Lupin rôde depuis vingt ans, et a été entendu dans plus d’une centaine de cas de musiques originales ou de conceptions sonores. Récemment : J’accuse, Tu te souviendras de moi, Nous autres les autres, Rotor, Appels entrants illimités, Billy, The Light Between (Margie Gillis), Vigile, Les champs pétrolifères. Le repaire de Larsen Lupin est au théâtre, mais il maraude aussi dans d’autres domaines, comme en danse, en cinéma, ou en pyrotechnie. (mise à jour: 2016-03-08)

  49. C_desjardins-jolin_bio

    Catherine Desjardins-Jolin

    collaboratrices

    Jeune professionnelle avec plus de 10 ans de métier (finissante en 2000 de l’École nationale de théâtre du Canada, en production), Catherine Desjardins-Jolin travaille autant comme directrice de production, régisseure, assistante à la mise en scène, directrice de tournée et directrice technique auprès de plusieurs organismes, compagnies et festivals autant en théâtre qu’en danse, tel que le Festival TransAmériques, Le Sous-marin jaune, le Théâtre de l’Avant-Pays, Le Fils d’Adrien Danse, Sylvain Émard Danse. Elle est nouvellement coach à la production, à l’École nationale de théâtre. (mise à jour: 2011-01-17)

  50. C_lafreniere_bio

    Catherine La Frenière

    collaboratrices

    Catherine La Frenière œuvre dans le milieu du théâtre et de la danse depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en mai 2000. Elle a fait son entrée au Théâtre de Quat’Sous où elle cumule les postes de direction technique et de direction de production jusqu’en janvier 2004. Depuis elle travaille pour différentes compagnies théâtrales, à titre de directrice de production, directrice de tournée, assistante à la mise en scène et régisseure. Depuis janvier 2004 elle assure en autre la direction de production du Théâtre PàP et travaille conjointement avec ses directeurs artistiques Claude Poissant et Patrice Dubois à titre d’assistante à la mise en scène. Elle assume aussi la direction administrative de la compagnie de danse Création Estelle Clareton ainsi que des Productions Hôtel-Motel dirigé par Philippe Ducros. Que ce soit à titre de directrice de production ou d’assistante à la mise en scène, Catherine a toujours travaillé en étroite collaboration avec les créateurs en leur amenant sa sensibilité artistique. (mise à jour: 2012-04-26)

Trois est une création Orange Noyée,
en coproduction avec le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui
et le Festival TransAmériques
avec le soutien de la Fondation Cole.

  1. Logo_fta
  2. Logo-orange-noyee
  3. Ctda_logo_web-01

Crédits photos : Cynthia Wu-Maheux : PL2 Studio / Marie-Laurence Moreau : Maude Chavin / Leyli Machouf : Nima Machouf / Simon-Xavier Lefebvre : Sarah Dellah / Ines Talbi : Maxyme G. Delisle / Rashel Bessette, Jean-Robert Bonneau, Andréanne Daigle, Charles-Aubey Houde, Maxime Isabelle, Audrey Lachapelle Larivée, Gabrielle Poulin : Jérémie Brassard / Christophe Rapin : Charles-Henri Debeur / Alexis Lefebvre, Iannicko N'Doua-Légaré, Elkahna Talbi, Leila Thibeault-Louchem : Julie Artacho / Bruno Piccolo : Maurice Elmaleh / Dominique Leclerc : Jémérie Battaglia / Sounia Balha, Jérémie Brassard, Mohsen El Gharbi : Véro Boncompagni / Erwann Bernard : Daniel Parent / Jean Gaudreau : Laforest Sabourin / Denis Lavalou : Jean-Sébastien Baillat / Mathieu Gosselin : Sophie Vajda / Matthieu Girard : Martin Lachapelle-Babineau / Mireille Métellus : José Lambert / Geoffrey Gaquère, Justin Laramée : David Ospina / Rodley Philogène-Pitt : Jérémy Brassard / Ève-Chems de Brouwer : Marie Augustin / Karine Gonthier-Hyndman, Emmanuel Schwartz : Maude Chauvin / Marcelo Arroyo : Marc-Antoine Zouéki / Mani Soleymanlou, Adrien Bletton, Gabriel Favreau, Lucie M. Constantineau : Maxime Côté / Alice Ronfard : Dominique Malaterre

Sb2011
Théâtre d'Aujourd'hui sur Facebook
  1. Magazine-3900v8filet
  2. Bouquinerie_violet
  3. Bouton_restau_violet
  4. Partenaires_saison_bmo
  5. Logo-hydro
  6. Logo_devoir_2_
  7. Logo-calq
  8. Logo-canada-council
  9. Logo_cam_filetbleu
  10. Sans-titre-1
  11. Boutondliche_fournisseurs
  12. Fauchois_filetbleu