Télécharger Flash Player pour voir la galerie de photos

Les trois exils de Christian E.

Philippe Soldevila et Christian Essiambre

une coproduction du Théâtre Sortie de Secours et du Théâtre de l’Escaouette,
en codiffusion avec le Théâtre d’Aujourd’hui

Salle principale

du 15 janvier au 2 février 2013

Prix Auteur dramatique BMO Groupe financier 2012-2013

  1. P_soldevila_tn
    texte et mise en scène
  2. C_essiambre_tn
    texte et interprétation

Création

  1. texte et mise en scène Philippe Soldevila
  2. texte et interprétation Christian Essiambre
  3. assistance à la création Alexandre Fecteau
  4. éclairages Marc Paulin
  5. direction de production et régie Adèle Saint-Amand

Durée

1 h 20 sans entracte

Résumé

Cette pièce raconte l’histoire rocambolesque de Christian E., dont l’enfance est enracinée dans le petit et irréductible village de McKendrick, au nord du Nouveau-Brunswick. Ce paradis perdu est la pierre angulaire de l’imaginaire de notre Acadien, sur laquelle il fabrique les héros de sa vie. Christian E. nous raconte ainsi ses « déportations volontaires » (une histoire d’exils et de passages sur fond de quête identitaire) qui l’amèneront à « l’autre bout du monde », de McKendrick à Montréal, en passant par Bouctouche et Moncton.

Filetblanc

En savoir plus

L’identité en mouvement de Christian Essiambre
Plus on est de fou, plus on lit, 17 janvier 2013
Christian Essiambre en trois temps
Gabrielle Brassard, Montheatre.qc.ca, 15 janvier 2013
Qui sommes-nous? D’où venons-nous?
Vanessa Seiler, Plein Espace
Le retour aux sources de Christian Essiambre
Marie-Josée Roy, Le Hufffington Post Québec, 15 janvier 2013
Tricoter la réalité pour mieux revenir d’exil [pour les abonnés]
Christian Saint-Pierre, Le Devoir, 14 janvier 2013
Christian Essiambre à RDI Matin
Louis Lemieux, RDI Matin, 11 janvier 2013
Le fabuleux destin de Christian E.
Josiane Ouellet, Voir, 10 janvier 2013
Un récit authentique sur fond de fiction [pour les abonnés]
Louise Bourbonnais, Le Journal de Montréal, 9 janvier 2013

Extraits de critiques

« Voilà un solide acteur très physique, et très sensible, doublé d’un conteur hors pair. […] Chaque phrase qui sort de sa bouche crée une image dans notre esprit. […] l’un des tableaux les plus émouvants que j’ai vus au théâtre depuis longtemps. » Luc Boulanger, La Presse

« Essiambre is articulate, funny, a born mimic and adept at physical theatre. Christian’s attempts to get rid of his accent and master Montreal French are hilarious.» Pat Donnely, The Gazette

« Le comédien Christian Essiambre, qui avec la souplesse d’un singe, l’adresse physique d’un artiste circassien, et l’éloquence corporelle d’un mime, brille en manœuvrant avec verve éclatante un texte particulièrement casse-gueule. C’est une réussite absolue, c’est fin, c’est intelligent, c’est finement écrit, c’est sensible et ça rejoint tout le monde. C’est à voir absolument !» Yves Rousseau, Le Quatrième

« C’est un tourbillon d’émotions que Christian Essiambre maîtrise parfaitement, versant tantôt dans l’humour tantôt dans un drame plus intérieur. […] Le texte signé à quatre mains vibre de tous les personnages qui l’habitent et des petits et grands drames qui le jalonnent. Ses auteurs portent sur les sociétés québécoise et acadienne un regard perçant et juste, mais surtout, ils traitent de l’importance de ne pas oublier d’où l’on vient et ce qui a façonné notre identité. Trois exils, un solo redoutablement efficace et un conteur remarquable.» Daphné Bathalon, Montheatre.qc.ca

« Essiambre emprunte les accents des autres et revisite son propre patois pour faire entendre sa voix dans la francophonie. Après cette première création, elle ne pourra plus être ignorée. Christian E. s’est forgé une place. Dans la pierre, il a gravé son nom.» Mélissa Proulx, Voir

« Une performance d’acteur à ne pas rater! […] Le texte est fort bien construit, mêlant adroitement l’humour et le drame; les anecdotes et les réflexions sur l’exil, le poids de l’absence, les regrets, les abandons; le cheminement personnel et les références historico-culturelles. Les transitions entre les courtes scènes, dans lesquelles Essiambre incarne différents personnages, sont extrêmement habiles, tant du point de vue narratif que de celui de la mise en scène. Le comédien y fait la preuve de son immense talent de conteur, de sa remarquable habileté physique et de son inépuisable énergie.» Aurélie Olivier, RevueJeu.org

« Succomber au charme magnétique de Christian Essiambre et de son histoire merveilleusement drôle, touchante, personnelle et franchement éclatée. […] Agissant tel un petit électrochoc sur quiconque a quitté sa terre natale, la pièce du tandem Essiambre-Soldevila vient réveiller un savoureux cocktail de souvenirs et de rêves d’enfance. À voir absolument.» Samuel Larochelle, Sage Gamin

« Une grande performance théâtrale ! […] Toute l’assistance du Théâtre d’Aujourd’hui a été témoin d’une grande performance d’acteur, de mime et de conteur dans la pièce Les 3 exils de Christian E. Seul sur scène, dans un décor minimaliste pendant 90 minutes, il faut avoir du coffre, de la substance, du courage et beaucoup de talent. Christain Essiambre en a revendre.» Jocelyne Choquette, Info-Culture

« Le texte est d’une grande qualité et merveilleusement interprété. […] Le jeu du comédien est physique, drôle et touchant. Très intense, sans être excessif. Les transitions sont particulièrement exceptionnelles. […] Un seul homme sur scène : acteur charismatique, qui joue tous les personnages, variant brillamment mimiques et accents. Le reste n’est que magie… […] Vous en ressortirez les yeux humides, mais le sourire aux lèvres, la tête bercée par les accents acadiens, le visage, caressé par l’air salin.» Marie-Christie Gareau, Ma mère était hipster

« Il vient de l’Acadie, ne parle pas le Chiac et de passage au Théâtre d’Aujourd’hui, nous offre sans conteste le meilleur spectacle d’un seul homme de l’année, sinon de tous les temps.» Thomas Dupont-Buist, Artichautmag.com

« Car en plus d’avoir écrit un récit avec soin et originalité, Philippe Soldevila signe une mise en scène dynamique, qui démontre toute l’ampleur du talent de mime, de danseur et d’acrobate de son interprète.» Alice Côté Dupuis, Bible Urbaine

« Un véritable morceau de bravoure, tant dans le propos que dans la performance que livre Christian Essiambre, servi par une mise en scène de Philippe Soldevila d’une précision diabolique. »
Éric Moreault, Le Soleil

« « Un travail de moine de personnification de la part d’Essiambre permet une fluidité narrative singulière, alors que la mise en scène impressionne tant par son rythme soutenu que par son efficacité. Drôle, étrangement exaltant et d’une grande finesse, Les trois exils de Christian E. s’avère un plaisir de chaque instant. » Guillaume Mofett, Voir Gatineau/Ottawa

« Une pièce riche en émotions qui nous fait passer du rire aux larmes. […] La rencontre entre l’écriture maîtrisée de Soldevila et l’énergie brute d’Essiambre donne vie à un vrai bijou, empreint de générosité, de lucidité et d’humilité, qui vient se positionner comme l’une, sinon la meilleure pièce présentée cette saison-ci à Québec.»
Sylvie Isabelle, MonTheatre.qc.ca

« Toute une performance! […] Christian Essiambre est à la fois drôle et touchant.»
Denise Martel, Le Journal de Québec

Filetblanc
A_3exils

L’histoire rocambolesque de Christian E...

Ceci est l’histoire rocambolesque de Christian E., acteur de son propre récit; Christian E., dont l’enfance est enracinée dans le petit et irréductible village de McKendrick, au nord du Nouveau-Brunswick. Ce paradis perdu, où les voisins sont des personnages plus grands que nature, où tous les mauvais coups sont permis, là où l’imaginaire de notre Acadien prend son appui pour fabriquer les héros de sa vie.

Christian E. nous raconte ses « déportations volontaires » qui l’amèneront à l’aut’bout du monde. De ses vies inventées au pays de l’enfance, il passe à celle plus concrète d’un étudiant de théâtre à Moncton, puis au quotidien fictif de Tom Pouce au Pays de La Sagouine, pour se retrouver au milieu d’un Montréal à apprivoiser.

Une histoire d’exils et de passages, où défi le toute une galerie de personnages, comme autant de variations sur une même identité.

Philippe Soldevila et Christian Essiambre

Théâtre l'Escaouette

Au printemps 1978, un nouveau groupe de théâtre se donne comme mission de promouvoir la dramaturgie acadienne quasi inexistante à l’époque. Réuni sous le nom évocateur de l’Escaouette, ce groupe composé de Marcia Babineau, Philippe Beaulieu, Gracia Couturier, Bernard LeBlanc et Roger LeBlanc, crée la première compagnie professionnelle de théâtre entièrement consacré à la création de pièces acadiennes.

D’abord vouée à la production et à la diffusion pour public jeunesse (enfance/adolescence), la compagnie offre depuis 1993, une saison grand public avec abonnement, présentant ses productions et accueillant des spectacles en provenance de la scène nationale et internationale. Au fil des ans, le théâtre l’Escaouette est devenu l’une des plus importantes compagnies de création théâtrale opérant en Acadie. Depuis 2004 la compagnie est aussi, au niveau provincial, la seule propriétaire et gestionnaire d’une infrastructure de type artistique. C’est aussi un important lieu de perfectionnement pour les auteurs et les artistes acadiens. En ce sens, nous voyons ce centre de création et de diffusion comme une usine de production et de mise en marché des produits de notre imaginaire.

Théâtre Sortie de Secours

Dirigée par Philippe Soldevila depuis sa fondation en 1989, Sortie de Secours se consacre à la création d’œuvres théâtrales originales inspirées de l’art, de la littérature, des mythes et des rites étrangers. Son objectif est aussi, ponctuellement, de se ressourcer et de développer (souvent auprès de cultures ou d’artistes étrangers) des créations dont la rencontre est tout à la fois le moteur et le carburant. L’acte théâtral est le médium pour célébrer, explorer et expérimenter la diversité et le mariage des voix. Le mandat que Sortie de Secours s’est donné oriente ses choix de créations et affirme l’état d’esprit qui anime la compagnie. Les origines de son directeur artistique incitent aussi Sortie de Secours à placer souvent les auteurs hispaniques au cœur de son travail, affichant ainsi la notion de l’identité au premier rang de ses fascinations culturelles et de ses questionnements. sortiedesecours.org

Théâtrographie
2012, Québec-Barcelona de Mercès Sarrias (à venir)
2011, Les trois exils de Christian E., de Philippe Soldevila et Christian Essiambre
2010, À la défense des moustiques albinos, de Mercè Sarrias
2008, Le magicien prodigieux, adaptation libre de Philippe Soldevila d’après Calderon de la Barca
2007, Santiago, de Hélène Robitaille
2006, Conte de la lune, de Philippe Soldevila (collaboration à la coproduction du Théâtre des Confettis et du TPA)
2005, Bhopal, de Rahul Varma
2005, ¡Anarquista!, de Simone Chartrand
2000, Le temple, de Pierre-Yves Lemieux
1997, Exils, de Robert Bellefeuille et Philippe Soldevila
1995, Le miel est plus doux que le sang de Simone Chartrand et Philippe Soldevila
1989, Tauromaquia de Simone Chartrand et Antoine Laprise

Biographies

  1. P_soldevila_bio

    Philippe Soldevila

    texte et mise en scène

    Philippe Soldevila, metteur en scène et auteur, assume la direction artistique du Théâtre Sortie de Secours depuis sa fondation, en 1989. Né de parents espagnols, il développe, au sein de Sortie de Secours, une démarche artistique guidée par une fascination envers les questions identitaires et les cultures étrangères. Bachelier en littérature française (Université Laval) et en théâtre (Université d’Ottawa), il a également étudié au Conservatoire d’art dramatique de Québec. Avec Sortie de Secours, Philippe Soldevila a mis en scène Tauromaquia, Le miel est plus doux que le sang, Exils, Le temple, Chroniques de la vérité occulte, ¡Anarquista!, Bhopal, Santiago, Le magicien prodigieux, À la défense des moustiques albinos et Les trois exils de Christian E.. Il travaille maintenant à la toute dernière aventure théâtrale de la compagnie, la pièce Québec-Barcelona de Mercè Sarrias, dont la première lecture a eu lieu en mai 2011 dans le cadre du Carrefour International de théâtre de Québec. En dehors de Sortie de Secours, il a mis en scène plus d’une trentaine de productions dont, entre autres, Doldrum Bay de Hillary Fanin (Théâtre de la Manufacture, à La Licorne), Des fraises en janvier (Théâtre d’Aujourd’hui/Compagnie Jean Duceppe), Strawberries in january (Centaur Theater/Théâtre d’Aujourd’hui), Quatuor de Ronald Harwood au Théâtre du Rideau Vert, Faust, pantin du diable (Pupulus Mordicus), Le piège, terre des Hommes (Théâtre du Paradoxe) et Les parents terribles (coproduction du Théâtre du Trident et du Centre National des Arts à Ottawa). Ses mises en scène du Miel est plus doux que le sang (1996) et du Temple (2002), à Québec, ont remporté le Prix de la meilleure mise en scène. Enfin, en mai 1998, il a reçu le Prix John Hirsch du Conseil des Arts du Canada, « en reconnaissance de son oeuvre de metteur en scène et d’un travail qui annonce des réalisations majeures sur le plan de l’excellence et de l’originalité ». (mise à jour: 2012-04-23)

  2. C_essiambre_bio

    Christian Essiambre

    texte et interprétation

    Artiste d’une grande versatilité, Christian Essiambre est à la fois comédien et acrobate, et s’adonne au hockey, à l’unicycle, au soccer, à la guitare et à la lutte olympique. Si on a pu le voir dans Les étoiles du dodo, Chabotte et fille, Mirador, Gentleman et Belle-Baie, c’est sur scène que se déploient habituellement les talents de Christian Essiambre. Au rôle de Tom Pouce qu’il a tenu au Pays de la Sagouine s’ajoutent L’enfant matière du Théâtre Blanc, Conte de la lune du Théâtre des Confettis, Limbes du Théâtre Péril et Nature morte dans un fossé, une coproduction du théâtre l’Escaouette et du Théâtre Blanc. Son interprétation dans Les trois exils de Christian E. lui aura valu le prix Interprétation masculine – Québec de l’Association québécoise des critiques de théâtre, le Prix Paul-Hébert du Conseil de la culture des régions du Québec et de Chaudière-Appalaches ainsi qu’une nomination pour l’Éloize de l’Artiste de l’année en théâtre au gala des Éloize édition 2012. Les trois exils de Christian E. est inspiré de sa vie. (mise à jour: 2012-04-23)

  3. A_fecteau_bio

    Alexandre Fecteau

    assistance à la création

    Alexandre Fecteau est auteur et metteur en scène. Avec Nous sommes ici, le collectif de création qu’il codirige, il a produit ses deux premières créations L’étape – un docu-théâtre multimédia, présenté en 2011 et Changing Room – un docu-théâtre interactif, programmé en 2011. Alexandre agit également à titre d’assistant-metteur en scène sur nombre de productions à Québec, citons Elvire Jouvet 40, À la défense des moustiques albinos, Bonjour, là, bonjour ou encore Reconnaissance. (mise à jour: 2012-04-23)

  4. M_paulin_bio

    Marc Paulin

    éclairages

    Artiste de la lumière, Marc Paulin a signé de nombreux éclairages pour le théâtre l’Escaouette (La vieille femme près de la voie ferrée, Wolfe, Je… Adieu, Laurie ou la vie de galerie, Le Christ est apparu au Gun Club, Univers, Pour une fois, Exils, etc.), le Théâtre populaire d’Acadie (Bouffe, L’année du Big Mac, Le collier d’Hélène, Ma famille) et Moncton Sable (Papier). Au cinéma, il s’est fait connaître à titre de réalisateur, cameraman et éclairagiste. Il a reçu le prix du meilleur film expérimental au Festival du film en Atlantique pour Deadline/Date d’échéance et a été honoré pour sa contribution exceptionnelle au FICFA. En 1998, il recevait le prix Éloize du bénévole de l’année. Aux Prix Éloizes 2005, il était mis en nomination dans la catégorie Appui aux arts. Concepteur principal de la salle Caisses populaires acadiennes, Marc Paulin est présentement directeur technique au théâtre l’Escaouette. (mise à jour: 2012-04-23)

  5. A_saint-amand_bio

    Adèle Saint-Amand

    direction de production et régie

    Depuis la fin de sa formation à l’École nationale de théâtre, en 2005, Adèle a travaillé autant à Montréal qu’à Québec, avec entre autres, le Théâtre Blanc, le Théâtre Sortie de Secours, le Théâtre Péril, le Théâtre de la Vieille 17, Le Carrefour international de théâtre de Québec, le Théâtre du Trident. Dans la dernière année, elle a participé à la création des pièces Changing Room (Collectif Nous sommes ici), Fallait rester chez vous, têtes de nœuds (Théâtre des Fonds de tiroirs) et Tout ce qui tombe (Théâtre des fonds de tiroirs et Théâtre du Trident). Elle est aussi cofondatrice du Théâtre Catfight qui présentait Princesses à l’automne 2011 à la salle Jean-Claude-Germain. Les trois exils de Christian E. est sa troisième collaboration avec le Théâtre Sortie de Secours et sa deuxième avec le théâtre l’Escaouette. (mise à jour: 2012-04-23)

  6. Ma_malo_bio

    Marc-Antoine Malo

    régie

    Marc-Antoine a terminé ses études en Gestion et Technique de Scène en 2011. Rapidement il met sur pied différents projets où il assume d’ailleurs l’assistance mise en scène, la régie et la direction de production, tel que Théâtre sans animaux (et autres espèces), mis en scène par Frédéric Dubois ou encore Cendres de cailloux, cette fois mis en scène par Marie-France Marcotte. Il devient également cofondateur de la compagnie T3 : Théâtre de trois. Depuis le début de l’année 2012, il assume la direction administrative de la compagnie Sortie de Secours. Marc-Antoine prend également en charge la direction de production de plusieurs productions de la compagnie, dont Québec-Barcelona et Quand la mer reviendra, tous les deux mises en scène par Philippe Soldevila. (mise à jour: 2012-04-23)

  7. M_babineau_bio

    Marcia Babineau

    collaboration artistique

    Originaire de Moncton, où elle a grandi et fait ses études, Marcia est finissante du Département d’art dramatique de l’Université de Moncton et diplômée du Lee Strasberg Theatre and Film Institute de New York. Depuis 1995, elle est la directrice artistique du théâtre l’Escaouette, dont elle est l’une des fondatrices. À titre de comédienne, elle a participé à plus de 40 productions théâtrales. Parmi celles-ci signalons Nature morte dans un fossé, Pour une fois, Le cœur de la tempête, La vie est un rêve et L’exil d’Alexa. Elle a joué au cinéma dans Les années noires et Madame Latour. Elle a signé plusieurs mises en scène, dont La vieille femme près de la voie ferrée, Cul-de-sac, Quatuor d’automne, Le génie du crime, Des nouvelles de Copenhague, Vie d’cheval, Les bonnes, Pierre, Hélène et Michael, Gardien de phare, Pépère Goguen, Cap enragé et Puisqu’il faut un paysage. (mise à jour: 2012-04-23)

  8. John_doe_gros

    Christian Fontaine

    collaboration artistique

    Christian Fontaine a terminé ses études de scénographie au Conservatoire d’art dramatique de Québec en 1987. Depuis, il a travaillé avec plusieurs compagnies en tant que concepteur de décors et d’éclairages. Mentionnons, entre autres, le Théâtre du Trident, le Théâtre de la Bordée, le Théâtre Niveau Parking, le Théâtre des Confettis. Pour le Groupe Ad hoc, il a signé, en 2003, les éclairages et le décor des Gagnants de François Archambault (m.e.s. Véronika Makdissi-Warren). Au Théâtre d’Aujourd’hui, nous avons pu voir son travail dans les productions La bible et Le discours de la méthode, toutes deux d’Antoine Laprise (Théâtre du Sous-marin jaune), dans la création collective Mammouth et Maggie des Productions préhistoriques, ainsi que dans Santiago de Hélène Robitaille (m.e.s. Philippe Soldevila) du Théâtre Sortie de Secours. (mise à jour: 2010-05-07)

  9. P_robitaille_bio

    Pascal Robitaille

    collaboration artistique

    Pascal Robitaille travaille en tant que compositeur de thèmes et d’environnements sonores pour des productions théâtrales depuis 1998. Multi-instrumentiste, il crée certains de ses instruments et autres objets ou machines sonores. Il a obtenu le prix Bernard Bonnier pour ses conceptions sonores à quatre reprises.
    (mise à jour: 2012-04-23)

Les trois exils de Christian E. est une coproduction du Théâtre Sortie de Secours et du Théâtre de l’Escaouette,
en codiffusion avec le Théâtre d’Aujourd’hui.

  1. Logo_escaouette
  2. Logo_sortie_de_secours

Remerciements : Madame Antonine Maillet, Madame Viola Léger, Anik Gariépy, Émilie Hallé, Marc Gourdeau, le Carrefour international de théâtre et tectoniK – compagnie de création.

Crédits photos : Visuel(s) du spectacle : Neil Mota et Deux Huit Huit / Alexandre Fecteau : Pascal Ratthé, Le Soleil / Philippe Soldevila, Christian Essiambre : Neil Mota / Marc-Antoine Malo : François Godard / Adèle Saint-Amand : Duo Bipolaire / Marcia Babineau : Hermenegilde Chiasson

Sb2011
Théâtre d'Aujourd'hui sur Facebook
  1. Facebook
  2. Twitter
  3. Bouquinerie
  4. Bouton_restau_08-09
  5. Fauchois
  6. Logo-bmo
  7. Logo-hydro
  8. Logo_devoir_2_
  9. Logo-calq
  10. Logo-canada-council
  11. Logo-conseil-arts-mtl-_1_
  12. Dliche