Épopée Nord

d'Olivier Morin et Guillaume Tremblay

une création du Théâtre du Futur, en résidence à la salle Jean-Claude-Germain

Salle Jean-Claude-Germain

du 27 janvier au 14 février 2015


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

2035. Après les grands cataclysmes, le peuple commence à s’éparpiller partout dans le Québec. Il est riche de son eau pure, de son hydroélectricité, de ses orangeraies et du tourisme dans les stations balnéaires des Baies du Nord. Le nombre de naissance chez les premières Nations au recensement est stupéfiant. Miraculeux. Inquiétant.

Tout a commencé quand Fred Pellerin est revenu de tournée dans le Nord; sauvage, ténébreux et moulant. Une tournée qui aura finalement duré 12 ans... on le tenait pour mort. En entrevue exclusive avec Denis Levesque, il livre un message de la part des Cris, des Montagnais et des Attikameks : « Soyez prêts » puis il se lance en bas du pont, live. Une guerre se prépare; l’ONU observe. La vengeance est douce au cœur de l’indien.

texte, mise en scène et interprétation Olivier Morin texte et interprétation Guillaume Tremblay interprétation et musique Navet Confit interprétation Myriam Fournier, Virginie Morin musique sur scène Ariane Zita scénographie Alexandre Paquet éclairages Marie-Aube St-Amant Duplessis

texte, mise en scène et interprétation

Olivier Morin

texte et interprétation

Guillaume Tremblay

interprétation et musique

Navet Confit

interprétation

Myriam Fournier

interprétation

Virginie Morin

musique sur scène

Ariane Zita

Sauver le Québec

Après les deux premiers volets de notre Trilogie du Québec Clotaire Rapaille, l’opéra rock et L’assassinat du président, on s’est demandé de quoi devait parler le tome final. Comme nous aimons aller jouer dans les sujets douloureux et taquiner l’inconscient, il nous apparaissait évident de nous attaquer à la question amérindienne. C’était le seul sujet épineux digne d’être profané en profondeur avec notre rayon de l’amour. Ça ne nous tentait pas du tout, mais nous n’avions pas le choix; notre mandat de compagnie étant de sauver le Québec et le monde entier. Le devoir nous appelle, il faudra nous asseoir en cercle et procéder à un exorcisme à l’aide d’une soirée canadienne. C’est ce que notre cerveau reptilien nous a commandé. Merci Clotaire.
« Domino les femmes ont chaud. » — Un crieur.

Olivier Morin et Guillaume Tremblay

« C'est très drôle, vous allez beaucoup rire. C'est toujours inattendu! »
Stéphane Leclair, C'est pas trop tôt

« Le plaisir évident que tous les comédiens ont de partager la scène dans la pièce délirante Épopée Nord est palpable et contagieux. »
Jean Siag, La Presse

« Théâtre musical porté par une impitoyable critique sociale, repoussant les limites de l'absurde »
Christian Saint-Pierre, Le Devoir

« C'est très très drôle, c'est bien écrit ... La mise en scène est ingénieuse ... Vous n'allez pas vous ennuyer, promis ! »
Catherine Brisson, Puisqu'il faut se lever

« Épopée Nord est un spectacle tout ce qu'il y a de réjouissant, parfait pour nous faire oublier la grisaille et le froid de cet hiver. Cette bande de joyeux et talentueux lurons s'amuse comme des fous et l'énergie qui se dégage de tout cela est communicative. On tape des mains, on tape du pied, on chante avec eux, c'est un gros party archi sympathique où on est ravis d'être conviés. »
Marie-Claire Girard, Huffington Post

« Déjanté, loufoque, réjouissant, ce spectacle à haute teneur anthropologique a le mérite du rire intelligent. »
Michelle Chanonat, Revue Jeu

« Le texte, écrit par Olivier Morin et Guillaume Tremblay, est délicieusement imagé, tantôt absurde, tantôt engagé, parsemé de clins d’œil culturels, d’humour et de fantaisies, et définitivement teinté par le « rayon de l’amour » de cette magnifique compagnie. »
Marie-Luce Gervais, MonTheatre.qc.ca

« L’interprétation juste et naturelle des acteurs distingue Épopée Nord du débat conventionnel des droits et liberté pour tous, de l’austérité des mœurs et de la politique. »
Élizabeth Bigras-Ouimet, Les Méconnus

« Satire politique, critique de notre société soulignée en caractère gras, fou rires, ivresse; les histoires racontées sont farfelues, rocambolesques et sympathiques. »
Vincent Mazrou, Nudabite

« Une chose est certaine, on a eu du fun en maudit, et c’est pas mal ce qu’on retient de notre soirée. »
Serge Larivière, Alternative Rock Express

Le Théâtre du Futur est né en 2011 lorsque Guillaume Tremblay, Olivier Morin et le multi-instrumentiste Navet Confit croisent leurs faisceaux d’amour pour engendrer Clotaire Rapaille, l’opéra-rock. L’année suivante, le trio pond le scandaleux spectacle L’assassinat du président, qui se déroule en 2022. L’assassinat du président a reçu le Prix Coup de Coeur des Médias au Festival Zoofest 2012. Le prochain projet? Conquérir la planète, minimum.

Vidéo

Capsule vidéo pour Épopée Nord- Toune des pâtés

Vidéo

Bande-annonce pour Épopée Nord

ARCHIVES

Clotaire Rapaille
saison 12/13

L'assassinat du président
saison 13/14

Production

une création du Théâtre du Futur, en résidence à la salle Jean-Claude-Germain