Guerre et paix
d'après Tolstoï

de Louis-Dominique Lavigne assisté de Loup bleu

une coproduction du Théâtre du Sous-marin jaune et du Théâtre de Quartier, en codiffusion avec le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui Spectacle créé en octobre 2014 au Théâtre de la Bordée

Salle principale

du 3 au 21 novembre 2015


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Voici le retour attendu de Loup bleu au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui! Après s’être attaqué à Dieu, Voltaire, Descartes et Montaigne, Loup bleu aborde l’œuvre monumentale de Tolstoï, Guerre et paix.

Louis-Dominique Lavigne revisite d’une lorgnette philosophique et non dénuée d’humour ce classique de la littérature russe, à travers les grands tourments de ses héros, sur les champs de bataille, dans leur quotidien, leurs amours. Une réflexion humaniste sur le déterminisme historique et le libre arbitre.

texte Louis-Dominique Lavigne assistance au texte Loup bleu mise en scène et interprétation Antoine Laprise interprétation Paul-Patrick Charbonneau, Jacques Laroche, Julie Renault scénographie et éclairages Christian Fontaine costumes et marionnettes Stéphanie Cloutier conception sonore Martin Tétreault assistance à la mise en scène et régie Diane Fortin

texte

Louis-Dominique Lavigne

assistance au texte

Loup bleu

mise en scène et interprétation

Antoine Laprise

interprétation

Paul-Patrick Charbonneau

interprétation

Jacques Laroche

interprétation

Julie Renault

scénographie et éclairages

Christian Fontaine

costumes et marionnettes

Stéphanie Cloutier

conception sonore

Martin Tétreault

assistance à la mise en scène et régie

Diane Fortin

Une passionnante aventure dramaturgique

Ma première lecture de Guerre et paix de Léon Tolstoï fut un choc. Je venais de traverser le plus grand roman de ma vie. Je me retrouvais secoué par un contenu d’une étonnante actualité, envouté par des personnages plus grands que nature, ensorcelé par un souffle épique d’une rare force et nourri par une portée visionnaire d’une grande lucidité.

À notre époque où la guerre est toujours aussi scandaleuse, je me suis dit que Guerre et paix pourrait faire un spectacle d'une pertinence sociale sans précédent. Ma rencontre avec Antoine Laprise, soutenue par Lise Gionet, m’aura permis de concrétiser ce rêve. Quel plaisir j’ai eu de pénétrer dans l’œuvre d’un si immense écrivain! Quelle chance j’ai eue de vivre dans un monde si près et si éloigné du mien!

La première chose qu'il faut accepter quand on adapte un roman à la scène c'est de le trahir. C'est souvent frustrant surtout quand on apprécie l’œuvre dans toute son intégralité. En même temps, explorer un univers qu'on aime à la folie devient une expérience fascinante. On a l'impression d'entrer dans la tête de l'auteur. Pénétrer dans le cerveau de Tolstoï… Quel vertige! J'ai vécu intensément ce voyage au plus profond de cet imaginaire grandiose.

« Donc Tolstoï est responsable du fait que les Américains ont à la tête du pays…un bon joueur de basketball. »

Trois aspects du roman ont retenu mon attention : l’histoire d’amour, les guerres napoléoniennes et la pensée de Tolstoï. J'ai dû faire face à des dilemmes déchirants. J’ai abandonné des scènes mémorables. J’ai coupé plusieurs personnages attachants. À ma grande surprise, au fil de mes choix, un style finissait par s’imposer. D’autant que j'ajoutais au récit original un nouvel acteur, singulier : le Loup bleu, qui joue un rôle capital dans le déroulement de la fable et donne un ton atypique au traitement du propos.

L’écriture pour les marionnettes demande beaucoup de modestie de la part du dramaturge. Heureusement, j’ai été entouré de spécialistes expérimentés et encadré par un metteur en scène inspiré et inspirant. J'ai écrit des tonnes de versions. Avec Antoine, j’ai réfléchi sur les thèmes du roman et sur l'importance de Tolstoï dans l'histoire de la littérature, de la philosophie et de la pensée contemporaine. Tolstoï est un géant littéraire. Un sage incontournable. Un intervenant politique sans concession. Un porteur de spiritualité. Un magnifique anarchiste. Un être hors du commun. Marié à une femme exceptionnelle. Sans sa Sophie, Tolstoï n’aurait pas commis ce chef d’œuvre indépassable qu’est Guerre et paix.

La rencontre entre Le Théâtre de Quartier et le Théâtre du Sous-marin jaune m'aura permis d’entreprendre, avec un immense plaisir, une passionnante aventure dramaturgique. Je suis heureux de pouvoir partager avec le public du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui ce rapport privilégié que j’ai entretenu avec ce roman inclassable : un texte qui a changé ma vie.

Louis-Dominique Lavigne

« Dans cette fresque historique pleine de rebondissements, adaptée par Louis-Dominique Lavigne, on retrouve avec beaucoup de plaisir l'humour et l'érudition de Loup bleu. La pièce regorge de trouvailles scéniques ingénieuses, qui sont la marque de la compagnie. Le déploiement du décor en carton-pâte est tout simplement renversant. » 
Jean Siag, La Presse

« Avec Guerre et paix, en plus de réussir l’impensable adaptation du dense roman de Tolstoï, Antoine Laprise et son Loup Bleu reviennent à l’esthétique marionnettique variée et féconde qui avait fait le succès de La Bible et du Discours de la méthode. »
Philippe Couture, Voir

« C'est délicieux. J'ai adoré, comme j'avais adoré tous les autres spectacles du vertigineux Antoine Laprise qui s'est donné comme noble but de mettre en scène les grandes œuvres littéraires de l'Humanité. »
Marie-Claire Girard, Huffington Post Québec

« On en ressort abasourdi par l’ingéniosité déployée tout au long du spectacle et par la finesse et la maîtrise du travail de l’équipe de concepteurs. Leur plus grande réussite est qu’une esthétique aussi forte ne jette aucunement dans l’ombre toute la force et l’universalité des mots et des idées du penseur russe. »
Élise Lagacé, La Bible urbaine

« Toujours clair, précis et servi par une belle galerie de personnages et une distribution sans failles (dont Julie Renault en papillonnante Natacha), le texte de Lavigne joue admirablement de l’humour et de la réflexion philosophique. »
Daphné Bathalon, MonThéâtre

« Tout est réussi dans cette proposition audacieuse menée d’une main de maître par le directeur artistique et philosophique de la compagnie du Sous-marin jaune, l’attachant Loup bleu, qui réussit encore une fois à rendre accessible un des grands récits fondateurs de notre société. »
Sara Thibault, pieuvre.ca

« La mise en scène fluide et spectaculaire d’Antoine Laprise rend la pièce captivante et poignante. »
Marie-Jeanne Dubreuil, Montréal Campus

« Guerre et paix s'avère une irrésistible et divertissante introduction à l'un des plus grands romans de l'histoire de la littérature. »

Isabelle Houde, Le Soleil

« Une adaptation absolument splendide et ludique à souhait de Guerre et paix. ... Loup bleu remporte le pari très risqué d’adapter à la scène ce gigantesque récit tout en le rendant hilarant et immensément accessible. »

David Lefebvre, MonTheatre.qc.ca

« Laprise et ses acolytes font des miracles. Une fois de plus, la magie du Loup bleu opère, pour notre plus grand bonheur. »

Christian Saint-Pierre, JEU Revue de Théâtre

« Le travail des manipulateurs-interprètes est époustouflant et l’équipe de conception réussit à élaborer un environnement qui déroule devant les yeux milles facettes ingénieuses, ludiques et éloquentes. »

Lucie Vallée, Espace Ah!

« L'ensemble ressemble par moments à un grand jeu, où comique et drame alternent, au gré des mouvements et de l’interprétation, remarquable de finesse. »

Marie Laliberté, Le Devoir

« En présentant Guerre et paix au Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes (plutôt) librement adapté de Tolstoï, Le Théâtre du Sous-marin jaune et le Théâtre de Quartier donnent à voir un spectacle prenant, férocement drôle, maîtrisé tant dans l'écriture que dans l'exécution scénique.»
Mathieu Dochtermann, Toute la culture (France)

« Revisiter le classique de Tolstoï en 95 minutes : la gageure était risquée. L’adaptation est un franc succès, délicieusement irrévérencieuse.»
Olivier Durand, L'Ardennais (France)

Issu de la grande époque des créations collectives, le Théâtre de Quartier est d’abord un théâtre de création, un théâtre qui se démarque dans le paysage culturel québécois par son engagement social et sa liberté dramaturgique. S'adressant à tous les jeunes publics, depuis la toute petite enfance jusqu’à la grande adolescence, il multiplie les animations et les échanges, autant au Canada qu'à l'étranger.

Par ses spectacles ludiques et festifs, le Théâtre de Quartier cherche avant tout à faire aimer le théâtre aux jeunes spectateurs. Il s'est façonné un style bien à lui, fondé sur l’accessibilité de ses productions et l’exploration d’un imaginaire toujours ancré dans les problématiques de notre temps. C’est par des mises en scène à la fois sobres et signifiantes qu'il soutient avec vigueur des prises de paroles d’auteurs, singulières et authentiques, où la poésie appelle la réflexion.

Le Théâtre du Sous-marin jaune, fondé à Québec en 1994 par Antoine Laprise et Lorraine Côté, est un mini-théâtre épique. Il est né de la nécessité de construire un terrain de jeu qui permettrait à des acteurs de métier d'évoluer dans le pur plaisir. Il se donne comme mandat de présenter des classiques de la bibliothèque universelle en format miniature, pour déjouer les couts de production bien trop élevés du théâtre conventionnel. Ce théâtre de poche à tendance iconoclaste veut développer la technique du jeu à vue qui permet une interaction singulière entre l’acteur, la marionnette et le spectateur. Le directeur artistique de la compagnie est lui-même une marionnette : c’est Loup Bleu, philosophe à la dent longue, qui joue le rôle indispensable de narrateur omniscient.

Le Sous-marin jaune débute en 1995 avec un Candide, d’après Voltaire. En 2000, La Bible remporte le Masque de la meilleure production à Québec. Avec Le discours de la méthode d’après Descartes (2005) et Les essais d’après Montaigne (2008), la compagnie poursuit son travail d’adaptation et de pillage des classiques de la littérature de tous les temps avec ce mélange de dévotion et de manque de respect qui lui est caractéristique. Tout ça n’est qu’un prétexte pour raconter des histoires. Ajoutons que le public est conquis parce que plongé en lui-même. C’est à une histoire de la pensée qu’il est convié.
 

THÉÂTROGRAPHIE 

  • Guerre et paix de Louis-Dominique Lavigne d'après Tolstoï (2014)
  • Katana, une histoire renversée de Jean-Frédéric Messier (2011)
  • Les essais, d’après Montaigne (2008)
  • Le discours de la méthode, d'après Descartes (2005)
  •  La Bible (2000)
  • Candide, d'après Voltaire (1995)

Vidéo

Entrevue et Extraits pour Guerre et Paix

Découvrez en plus sur cette délirante adaptation de l'oeuvre de Tolstoï par le Théâtre du Sous-marin jaune et le Théâtre de Quartier.

Critiques

Publié le 08/11/15

Guerre et paix d'après Tolstoï

« Dans cette fresque historique pleine de rebondissements, adaptée par Louis-Dominique Lavigne, on retrouve avec beaucoup de plaisir l'humour et l'érudition de Loup bleu. La pièce regorge de trouvailles scéniques ingénieuses, qui sont la marque de la compagnie. Le déploiement du décor en carton-pâte est tout simplement renversant. » 

Jean Siag, La Presse

Album

Publié le 17/10/15

Découvrez des photos de la production Guerre et paix et voyez le célèbre et inégalable Loup bleu dans ses plus beaux atours. 

Extrait

Publié le 23/08/15 Guerre et paix d'après Tolstoï

«Tous les hommes, petits et grands, 
sont les marionnettes de l’histoire. »

DURÉE

1 H 35 sans entracte

PUBLICATION

Guerre et paix, d'après Tolstoï
Louis-Dominique Lavigne assisté du Loup bleu Dramaturges Éditeurs
18,00$
Disponible à la bouquinerie

Production

une coproduction du Théâtre du Sous-marin jaune et du Théâtre de Quartier, en codiffusion avec le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui Spectacle créé en octobre 2014 au Théâtre de la Bordée