Ines Pérée et Inat Tendu

de Réjean Ducharme

une production du Théâtre des Fonds de Tiroirs, en résidence au Théâtre d'Aujourd'hui

Salle principale

du 21 février au 10 mars 2012


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

La fête à tout prix! L’aventure jusqu’à mon point de rupture! Les éclairs dans ma tête, je veux! Les éclatements dans mon ventre, j’exige! Donnez-moi plus que tout ou donnez-moi moins que rien!
Isalaide Lussier Voucru

Il y a dans le monde de Réjean Ducharme une révolte, il y a des possibilités que tous ceux qui veulent crier, cracher, tous ceux qui refusent la bêtise, le nivellement vers le bas, que tous ceux qui angoissent sur la vie, son absurdité, peuvent trouver. Il y a aussi le plaisir. Le vrai. Le phone.

texte Réjean Ducharme mise en scène Frédéric Dubois interprétation Anne-Élisabeth Bossé, Jonathan Gagnon, Steve Gagnon, Miro Lacasse, Catherine Larochelle, France LaRochelle, Édith Patenaude assistance à la mise en scène et régie Adèle Saint-Amand mise en espace Jasmine Catudal costumes Yasmina Giguère, Virginie Leclerc éclairages Denis Guérette musique Jasmin Cloutier, Pascal Robitaille

texte

Réjean Ducharme

mise en scène

Frédéric Dubois

interprétation

Anne-Élisabeth Bossé

interprétation

Jonathan Gagnon

interprétation

Steve Gagnon

interprétation

Miro Lacasse

interprétation

Catherine Larochelle

interprétation

France LaRochelle

interprétation

Édith Patenaude

« Les comédiens dirigés par Frédéric Dubois relèvent l'exploit, et c'en est un, de nous livrer ce manifeste avec beaucoup de talent.»
Jean Siag, La Presse

« Catherine Larochelle réussit à incarner la poésie de Ducharme dans toute sa déformation. J'ai beaucoup aimé aussi la religieuse d'Anne-Élisabeth Bossé qui est extraordinaire. Miro Lacasse est vraiment très drôle.»
Elsa Pépin, Voir

« Plutôt que d’accentuer l’étrangeté et l’inventivité de la langue ducharmienne, Dubois en a saisi le plein potentiel théâtral. ... Les comédiens se démènent dans un jeu physique agile et explosif.»
Philippe Couture, RevueJeu.org

« Tout comme Ines avoue avoir surpassé sa pensée, on peut dire que la production du Théâtre des fonds de tiroir a dépassé la simple relecture pour réellement s’approprier l’œuvre et son langage.»
Daphné Bathalon, MonTheatre.qc.ca

« Dubois livre une mise en scène vivante et ludique sans complètement occulter la part sombre du texte. »
Elsa Pépin, Voir

« Peu importe qu’ils aient clamé les slogans du mouvement « Occupons Montréal l’automne dernier, qu’ils soient actuellement impliqués dans une lutte à finir contre la hausse des frais de scolarité ou qu’ils s’opposent à l’aseptisation de notre société, nombreux sont ceux qui vont sortir du Théâtre d’Aujourd’hui inspirés et galvanisés. ... levons notre chapeau à Frédéric Dubois qui a su diriger cette belle pagaille avec autant de doigté. Bien que la totalité de la distribution soit magnifique, il est nécessaire de mentionner à quel point Catherine Larochelle, Steve Gagnon et France LaRochelle sont fabuleux. Rarement a-t-on vu des acteurs aussi physiques, investis, drôles, sensibles, capables de rendre intelligible un langage aussi particulier et bouillonnants de cette envie de tout casser et de se faire aimer.»
Samuel Larochelle, PatWhite.com

« La qualité du jeu des comédiens et la beauté des dialogues ont fait de cette production du Théâtre d’Aujourd’hui une performance plus qu’agréable.»
Jeanne Dagenais-Lespérance, Pieuvre.ca

Le Théâtre des Fonds de Tiroirs a été fondé en 1997. L’initiative première fut de permettre la rencontre de jeunes artistes alors en formation pour qu’ils puissent trouver leur propre chemin de liberté en dehors des longs hivers à se perfectionner dans les écoles de théâtre du Québec.

Le Théâtre des Fonds de Tiroirs veut : Retrouver la pulsion première du dramaturge qui a fait surgir le mot. Que le verbe soit au premier plan de l’univers proposé et exploré. Lire, rencontrer, aimer, créer. Définir la parole dans la contrainte en utilisant un espace restreint ou délimité de manière inusité. Décentrer, déplacer, visiter, revisiter. Célébrer le théâtre et le remettre au centre de la cité avec des outils tels que la créativité, la rigueur, la nécessité, la rencontre et le plaisir. Le rituel théâtral comme acte festif.


THÉÂTROGRAPHIE

  • Ines Pérée et InatTendu de Réjean Ducharme (2010)
  • La montagne rouge (sang) de Steve Gagnon (2010)
  • La cerisaie [visite libre] d'Anton Tchekhov (2008)
  • La cantatrice chauve suivie de La leçon d'Eugène Ionesco (2007)
  • La forme des choses de Neil LaBute (2007)
  • Vie et mort du roi boiteux de Jean-Pierre Ronfard (2004)
  • Téléroman de Larry Tremblay (2003)
  • Chroniques des jours entiers, des nuits entières de Xavier Durringer (2002)
  • Zazie dans le métro de Raymond Queneau (2001)
  • Tango de Slawomir Mrozek (2000)
  • Les exercices de conversations et de dictions françaises pour étudiants américains d'Eugène Ionesco (2000)
  • Le Cid maghané de Réjean Ducharme (1999)
  • Jacques ou la soumission et l'avenir est dans les oeufs d'Eugène Ionesco (1998)
  • La cantatrice chauve d'Eugène Ionesco (1997)

Album

Publié le 25/02/12

Découvrez sur scène l'excellente distribution réunie par Frédéric Dubois pour porter à la scène le texte de Réjean Ducharme! 

Critiques

Publié le 25/02/01

Ines Pérée et Inat Tendu

« Les comédiens dirigés par Frédéric Dubois relèvent l'exploit, et c'en est un, de nous livrer ce manifeste avec beaucoup de talent.»

Jean Siag, La Presse

DURÉE

2 h 10 sans entracte

Production

une production du Théâtre des Fonds de Tiroirs, en résidence au Théâtre d'Aujourd'hui