Koalas

de Félix-Antoine Boutin

une création de Création Dans la Chambre, en résidence à la salle Jean-Claude-Germain

Salle Jean-Claude-Germain

du 7 au 25 octobre 2014


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Koalas relate l’histoire d’un pentagone amoureux, où tout pourrait se jouer. Une pièce écrite au conditionnel, dans laquelle personne ne semble capable de prendre une décision. Cette indétermination peut être calquée sur celle de notre époque, de notre région, sur le cynisme ambiant qui nous empêche d’avancer, qui nous ramollit, nous cimente dans l’empêchement.

texte et mise en scène Félix-Antoine Boutin interprétation Marie-Line Archambault, Philippe Boutin, Sébastien David, Daniel Desputeau, Juliane Desrosiers Lavoie scénographie Odile Gamache éclairages et direction de production Émilie Martel éclairages et direction technique Julie Basse musique Nans Bortuzzo

texte et mise en scène

Félix-Antoine Boutin

interprétation

Marie-Line Archambault

interprétation

Philippe Boutin

interprétation

Sébastien David

interprétation

Daniel Desputeau

interprétation

Juliane Desrosiers Lavoie

Un doute monumental

Koalas ou comment écrire une pièce sur la dépendance affective face à l’incapacité de le faire?
C’est un bestiaire.
C’est du sang dans les paillettes et la mort dans un ballon.
C’est. (Peut-être.)

Ce qu’il y a de soi à soi pour exister.
Ce qu’il y a jusqu’à l’autre pour devenir.
Ce qu’il y a pour se construire.

Cette pièce a été écrite dans un doute monumental. Le doute qui nous tient dans l’empêchement. Celui qui nous déconstruit, celui qui nous affaisse.
Nous avons mis cette crise sur scène, cette hésitation qui nous fait nous scénariser, écrire nos vies loin de nos instincts, pour entrer dans ce qu’on peut appeler la civilisation. J’ai toujours eu de la difficulté à entrer dans ces cases créées pour nous. Toujours eu de la difficulté à être civilisé. De la difficulté avec les pressions imposées, les distances créées face à l’être.
C’est peut-être la dictature du « je » que je ne supporte pas. Devenir quelqu’un impérativement. « Je » ne veux devenir personne. « Je » veux être confus et artisanal, « je » veux pouvoir me tricoter maladroitement.
Nous avons besoin de magie, d’émerveillement, de réelle curiosité. Notre réel est construit par des principes modelés par des mains d’hommes, nous vivons dans un monde désincarné, maquillé sous de beaux traits. Il faut nous décloisonner, sortir de nos tanières. Ne pas faire ce qu’on attend de nous et nous inventer divinement.

Les cinq personnages de Koalas vivent une non-existence. Se confrontent au vide sous leurs pieds et en font leur tragédie. Ces personnages n’existeront jamais. Ils sont dans les limbes avant l’action, aux abords des possibilités. Ils sont morts avant d’être nés. Je les envie d'avoir la fiction de leur côté et toutes les avenues pour s’inventer. Ne pas être cloitrés dans un « je ».
Considérons-nous morts et soyons, enfin.

Félix-Antoine Boutin

« Avec Koalas, Félix-Antoine Boutin incite ses contemporains à faire table rase, à réfuter les attentes, à se soustraire aux pressions de toutes sortes, autrement dit à s'affranchir, individuellement aussi bien que collectivement. Difficile d'imaginer plus belle invitation. »
Christian Saint-Pierre, Le Devoir

« Spectacle original et excentrique »
Marie-Claire Girard, Huffington Post

« Koalas aborde avec finesse une forme cruelle de l’intimité, thématique et esthétique qu’il avait effleurée dans Message personnel. Dans une scénographie attrayante qui oppose onirisme et quotidien réaliste, ... les acteurs sont dirigés avec précision. »
Pascale St-Onge, mon(theatre).qc.ca

« Une très belle pièce! »
Julie Morizot, CIBL

« Written by a brilliant mind, the play was a dream-like experience intersected by sudden nightmarish bursts that literally made me jerk and jump in my seat. I felt the pull. I felt the claws deep in my back. »
Sarah Haidar, Montreal Rampage

Création dans la chambre est une compagnie de création en art vivant qui axe son exploration sur l'intime dans des cadres inusités, dépaysants. Avec ses spectacles multiformes, souvent inclassables, Création dans la chambre reconnecte l'art de la scène avec le sensible grâce à des procédés artisanaux tissant des liens entre l'intime et le spirituel, le politique, et l'existentialisme.

Notre compagnie tente de trouver des nouvelles façons de parler de l’intime dans une optique contemporaine tout en travaillant avec notre répertoire intime mondiale passé, présent et même possiblement un jour, futur. Notre pari est de trouver une mémoire collective de l’intime, dans le maelstrom des cultures et des époques. Pour nous, l’intimité est politique, elle détermine les rapports humains qui génèrent tout ce qui nous constitue, tout ce qui nous transporte, elle construit nos systèmes politiques, nos systèmes de valeurs. Le monde est géré par des humains et il est faux de penser que l’objectivité existe; l’humanité est subjective et tout ce qu’elle mène comme bataille a un rapport direct avec ses rapports intimes profonds.
 

THÉÂTROGRAPHIE 

  • Un animal (mort) / Petit guide pour se transformer tendrement (2016)
  • Archipel (2015)
  • Les dévoilements simples (Strip-Tease) (2014)
  • Orphée karaoké (2014)
  • Koalas (2013)
  • Le sacre du printemps (Tout ce que contiens) (2013)
  • Message personnel (2013)

Critiques

Publié le 10/10/14

Koalas de Félix-Antoine Boutin

« Avec Koalas, Félix-Antoine Boutin incite ses contemporains à faire table rase, à réfuter les attentes, à se soustraire aux pressions de toutes sortes, autrement dit à s'affranchir, individuellement aussi bien que collectivement. Difficile d'imaginer plus belle invitation. »

Christian St-Pierre, Le Devoir

Album

Publié le 07/10/14

Découvrez l'univers déjanté de Koalas, de Félix-Antoine Boutin, grâce aux magnifiques photos de Nans Bortuzzo!

Production

une création de Création Dans la Chambre, en résidence à la salle Jean-Claude-Germain