La liste

de Jennifer Tremblay

une production du Théâtre d'Aujourd'hui

En tournée


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Sur mon calepin.
Sur ma liste des tâches urgentes.
J’ai écrit en haut de la page.
Ressusciter Caroline.

Une femme nous accueille, seule, dans sa cuisine. Sa voisine est morte. Et peut-être par la faute même de celle qui, assise inconfortablement devant nous, nous racontera son histoire. « Je n'ai pas levé la main sur elle », nous dit la femme d’entrée de jeu. Mais a-t-elle seulement levé le doigt pour lui venir en aide ?

texte Jennifer Tremblay mise en scène Marie-Thérèse Fortin interprétation Sylvie Drapeau assistance à la mise en scène et régie Stéphanie Capistran-Lalonde dramaturgie Charlotte Farcet décor Jasmine Catudal costumes Isabelle Larivière éclairages Claude Cournoyer environnement sonore Nancy Tobin accessoires Julie Measroch maquillages Angelo Barsetti

texte

Jennifer Tremblay

mise en scène

Marie-Thérèse Fortin

interprétation

Sylvie Drapeau

lalister

Mon fils Miro, six ans, me demande : « Maman, comment ça s’écrit La liste? »
Je lui réponds : « C’est facile, je suis sûre que t’es capable. Essaie pour voir? » Miro essaie : « l-a-l-i-s-t-e ».
Laliste : quel joli mot inventé. Ce pourrait être un nom commun, issu du verbe lalister, qui voudrait dire « tenter de se rappeler l’ordre des événements advenus. » Laliste signifierait donc « discours interminable issu de cet effort de mémoire. »
Merci Miro. On va mettre un post-it dans le Robert pour intégrer officiellement ce nouveau mot à la langue française. Il est à peine 7 h. Je cherche où il va… Lalister se glisse juste avant lallation, qui signifie : « Émission de sons plus ou moins articulés par l’enfant, avant l’acquisition du langage »…
… et juste après les préfixe et suffixe lallo et lallie, du grec, et qui signifient « parler ». Wow.

La liste met en scène un seul personnage, une femme, perfectionniste à l’extrême, totalement avalée par un quotidien qui lui pèse. Elle laliste, et cette laliste raconte, au fur et à mesure qu’elle s’élabore, comment Caroline, la voisine, mère de cinq petits enfants, est morte bêtement. Quel geste a manqué, quel geste manque, dans notre interminable chorégraphie du quotidien, pour que Caroline meure?

Jennifer Tremblay

On fait des listes pour ne pas oublier… ou ne pas avoir à se souvenir.

À quoi est-ce qu’on obéit?
Voilà une des questions qui a jailli lors des discussions que nous avons eues autour de La liste de Jennifer Tremblay.
Une question qui s’est retrouvée jour après jour sur ma liste de questions et autres détails à régler.
Je ne suis jamais parvenue à la cocher.
Je n’ai pas réussi à répondre à cette question.
Je ne sais pas si je vais y parvenir un jour.
Mais je sais que cette question, à elle seule, aura guidé notre travail tout au long des répétitions.
À quoi est-ce qu’on obéit?
Pour en arriver à ne pas voir ce qui ne va pas.
Ou ce qui ne va plus.
Pour arriver à ne pas entendre une demande empressée.
Pour arriver à ne pas entendre le désarroi d’une jeune mère.
À quoi est-ce qu’on obéit pour arriver à ne plus voir qu’une liste de tâches à exécuter.
Qu’un ordre des priorités.
Qu’un ordre d’exécution… des priorités.
À quoi est-ce qu’on obéit pour en arriver à ne plus savoir être avec les autres
Pour en arriver à ne plus savoir être soi-même ni avec soi, ni avec les autres.
À quoi est-ce qu’on a obéi pour laisser un cauchemar devenir réalité et comprendre trop tard qu’il aurait pu être évité?
À quoi est-ce qu’on obéit?

Marie-Thérèse Fortin

« Sylvie Drapeau y est à son aise, prodigieuse, précise et touchante. »
Philippe Couture, Voir

« Texte admirable et poignant »
Nathalie Petrowski, La Presse

« Mise en scène sobre, intelligente et intemporelle. »
Claudia Larochelle, Rue Frontenac

« Sylvie Drapeau … est absolument fulgurante de vérité, d’émotion, d’humour aussi. … Je n’ai jamais vu une actrice, ici, donner une telle performance. »
Louise Forestier, Je l’ai vu à la radio

« Jennifer Tremblay voulait qu’on soit non seulement touché mais terrassé. Et c’est exactement ça qui se passe. On est estomaqué. »
Rebecca Makonnen, C’est bien meilleur le matin

« Une interprétation tout en nuances et en finesse. »
Marie Labrecque, Le Devoir

« La direction d'actrice est d'une grande subtilité, à l'écoute de chaque nuance du texte, de chaque déclic dramatique. »
Alexandre Vigneault, La Presse

« La mise en scène de Marie-Thérèse Fortin est extraordinaire. Le jeu de Sylvie Drapeau, encore davantage. »
Nathalie Petrowski, Six dans la cité

« Une pièce formidable. »
Catherine Perrin, Six dans la cité

« C'est un grand moment de théâtre qui nous est offert. »
Sylvain Ménard, Puisqu'il faut se lever

« La puissance des mots est magnifiée par la mise en scène. … Quel coup de poing! »
Mélanye Boissonnault, Desautels

« Sylvie Drapeau … joue cette partition à merveille. »
Julie Laferrière, Ouvert le samedi

« À partir d'un procédé d'immersion réaliste sobre et efficace, La liste transporte dans un univers d'intériorité pesant de sens, actuel, et pose d'essentielles questions sur cette façon parfois absurde que nous avons, au troisième millénaire, de vivre. »
Yves Rousseau, Le Quatrième

« Les mots de Jennifer Tremblay son simples mais ô combien forts. … La mise en scène, signée Marie-Thérèse Fortin, est remarquable. Sans aucun doute, La liste est une pièce mystérieuse, troublante et incroyablement sincère. »
Marie-Eve Jacques, Scène à scène

« Jennifer Tremblay atteint l’universel par son économie et sa lucidité.»
Jury des Prix littéraires du Gouverneur général 2008

« L’engagement envers les autres et notre présence entière auprès de nos proches et amis sont traités de façon bouleversante. La voix de l’auteure est d’une force incroyable. Mélange de théâtre, de poésie et de roman, ce texte où chaque mot est judicieusement choisi, est empreint d’émotion pure.»
Manon Trépanier, La librairie Francophone, SRC

« La narratrice traque la fatalité à l’œuvre, ressasse l’erreur irrémédiable. Cinquante-six pages coup de poing.»
Annick Duchatel, Entre les lignes

Nouvelle

Publié le 13/09/10

Jennifer Tremblay remporte le Prix auteur dramatique Banque Laurentienne

Le CTD'A et Banque Laurentienne sont fiers d’annoncer que les abonnés ont choisi le texte de l'auteure Jennifer Tremblay, La liste, qui remporte le Prix auteur dramatique Banque Laurentienne, assorti d’une bourse de 10 000$, pour la saison 09/10. 

Critiques

Publié le 26/01/10

La liste de Jennifer Tremblay

« [Sylvie Drapeau] est absolument fulgurante de vérité, d’émotion, d’humour aussi. Je n’ai jamais vu une actrice, ici, donner une telle performance. »

Louise Forestier, Je l’ai vu à la radio

EN TOURNÉE

18 février 2011
Laval
Maison des arts de Laval

19 février 2011
Shawinigan
Salle Philippe-Filion du Centre des arts

20 février 2011
St-Léonard
Théâtre Saputo

27 février 2011
LaSalle
Salle Jean-Grimaldi

1er mars
Gaspé
Auditorium de l'école C.-E.-Pouliot

3 mars
Amqui
Salle Jean-Cossette

4 mars 2011
Le Bic
Théâtre du Bic

5 mars 2011
Lévis
L’Anglicane

8 mars 2011
Alma
Auditorium d'Alma

9 mars 2011
Jonquière
Théâtre La Rubrique

11 mars 2011
Sept-Iles
Salle Jean-Marc Dion

12 mars 2011
Baie-Comeau
Théâtre de Baie-Comeau

17 mars 2011
Mont-Laurier
Auditorium de la Polyvalente St-Joseph

24, 25 et 26 mars 2011
Longueuil
Salle J.-L. Millette du Théâtre de la Ville

30, 31 mars, 1er et 2 avril 2011
Ottawa
Centre national des arts (Studio)

5 avril 2011
Sherbrooke
Salle Maurice-O’Bready

6 avril 2011
Lac-Mégantic
Auditorium de la Polyvalente Montignac

8 avril 2001
St-Jean-sur-Richelieu
Théâtre des Deux-Rives

9 avril 2011
Ste-Thérèse
Théâtre Lionel-Groulx

12 avril 2011
Outremont
Théâtre Outremont

14 avril 2011
Montréal-Nord
Maison culturelle et communautaire

15 avril 2011
Ste-Geneviève
Salle Pauline-Julien

16 avril 2011
Salaberry-de-Valleyfield
Salle Albert-Dumouchel

DURÉE

1 h 15 sans entracte

PUBLICATION

La liste
Jennifer Tremblay Éditions La Bagnole
12,00$
Disponible à la bouquinerie

ARCHIVES

La liste
saison 09/10
création

La liste
saison 11/12
en tournée

Le carrousel
saison 13/14

La délivrance
saison 16/17

Production

une production du Théâtre d'Aujourd'hui