Trois
incluant les spectacles UN et DEUX

de Mani Soleymanlou

une création Orange Noyée, en coproduction avec le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui et le Festival TransAmériques avec le soutien de la Fondation Cole

Salle principale

du 30 septembre au 17 octobre 2014


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Trois, c’est un monologue autobiographique durant lequel Mani ne cesse de s’interroger sur ses origines iraniennes. Comment parler d’un pays et d’une culture qu’on a oubliés, qui ne sont plus que des souvenirs flous et lointains? Est-on défini par là d’où l‘on vient? Et finalement, qu'est-ce qui fait de nous ce que nous sommes? Trois, c’est aussi une rencontre entre deux amis, Manu et Mani, qui s’amusent à retracer leur processus de création. Petit à petit, la quête toute personnelle de Mani se voit acquérir une résonnance universelle. Trois, c’est enfin une parole collective, portée par une cinquantaine d’interprètes d’origines diverses, mais tous citoyens et citoyennes québécois. Le récit de Mani trouve un écho dans ces multiples voies. Finalement un parmi tant d’autres. Cette trilogie est une déclaration, une prise de position sur le nous québécois, sur ce qui le compose, sur les personnes qui l’habitent, sur ses origines et sa diversité.

texte, mise en scène et interprétation Mani Soleymanlou interprétation et collaboration au texte Emmanuel Schwartz, Marcelo Arroyo, Sounia Balha, Rashel Bessette, Adrien Bletton, Jean-Robert Bonneau, Jérémie Brassard, Marco Collin, Andréanne Daigle, Ève-Chems de Brouwer, Mohsen El Gharbi, Gabriel Favreau, Jonathan Fortin, Geoffrey Gaquère, Matthieu Girard, Karine Gonthier-Hyndman, Mathieu Gosselin, Joanie Guérin, Talia Hallmona, Charles-Aubey Houde, Maxime Isabelle, Audrey Lachapelle Larivée, Justin Laramée, Denis Lavalou, Dominique Leclerc, Alexis Lefebvre, Simon-Xavier Lefebvre, Lucie M. Constantineau, Leyli Machouf, Jean-Moïse Martin, Mireille Métellus, Marie-Laurence Moreau, Iannicko N’Doua-Légaré, Rodley Philogène-Pitt, Bruno Piccolo, Gabrielle Poulin, Christophe Rapin, Mazyar Shahcheraghi, Elkahna Talbi, Ines Talbi, Leila Thibeault-Louchem, Cynthia Wu-Maheux assistance à la mise en scène et régie Jean Gaudreau co-mise en scène Un et regard extérieur Deux Alice Ronfard édition et dramaturgie Chantal Poirier éclairages Erwann Bernard conception sonore Larsen Lupin collaboratrices Catherine Desjardins-Jolin, Caroline Ferland, Béatrice Gingras, Catherine La Frenière

texte, mise en scène et interprétation

Mani Soleymanlou

interprétation et collaboration au texte

Emmanuel Schwartz

interprétation et collaboration au texte

Marcelo Arroyo

interprétation et collaboration au texte

Sounia Balha

interprétation et collaboration au texte

Rashel Bessette

interprétation et collaboration au texte

Adrien Bletton

interprétation et collaboration au texte

Jean-Robert Bonneau

interprétation et collaboration au texte

Jérémie Brassard

interprétation et collaboration au texte

Marco Collin

interprétation et collaboration au texte

Andréanne Daigle

interprétation et collaboration au texte

Ève-Chems de Brouwer

interprétation et collaboration au texte

Mohsen El Gharbi

interprétation et collaboration au texte

Gabriel Favreau

interprétation et collaboration au texte

Jonathan Fortin

interprétation et collaboration au texte

Geoffrey Gaquère

interprétation et collaboration au texte

Matthieu Girard

interprétation et collaboration au texte

Karine Gonthier-Hyndman

interprétation et collaboration au texte

Mathieu Gosselin

interprétation et collaboration au texte

Joanie Guérin

interprétation et collaboration au texte

Talia Hallmona

interprétation et collaboration au texte

Charles-Aubey Houde

interprétation et collaboration au texte

Maxime Isabelle

interprétation et collaboration au texte

Audrey Lachapelle Larivée

interprétation et collaboration au texte

Justin Laramée

interprétation et collaboration au texte

Denis Lavalou

interprétation et collaboration au texte

Dominique Leclerc

interprétation et collaboration au texte

Alexis Lefebvre

interprétation et collaboration au texte

Simon-Xavier Lefebvre

interprétation et collaboration au texte

Lucie M. Constantineau

interprétation et collaboration au texte

Leyli Machouf

interprétation et collaboration au texte

Jean-Moïse Martin

interprétation et collaboration au texte

Mireille Métellus

interprétation et collaboration au texte

Marie-Laurence Moreau

interprétation et collaboration au texte

Iannicko N’Doua-Légaré

interprétation et collaboration au texte

Rodley Philogène-Pitt

interprétation et collaboration au texte

Bruno Piccolo

interprétation et collaboration au texte

Gabrielle Poulin

interprétation et collaboration au texte

Christophe Rapin

interprétation et collaboration au texte

Mazyar Shahcheraghi

interprétation et collaboration au texte

Elkahna Talbi

interprétation et collaboration au texte

Ines Talbi

interprétation et collaboration au texte

Leila Thibeault-Louchem

interprétation et collaboration au texte

Cynthia Wu-Maheux

Trois

Un accident. Voici Trois ans que, par accident, j’ai mis « moi » en mot, malgré moi.
À la recherche de rien, j’ai trouvé le vide.
À la recherche de moi, j’ai trouvé encore moins.

Il y a Deux ans, fatigué de réfléchir seul en scène, j’ai tenté d’y répondre enfin.
Emmanuel Schwartz et moi, face à face, incapable de trouver, nous avons cherché en vain…

Trois ans plus tard.
Jamais Deux sans Trois.
Nous sommes maintenant quarante-trois.
Quarante-trois sur une scène.
Quarante-trois auteurs.
Quarante-trois êtres Humains.
Quarante-trois Québécoises et Québécois.
Quarante-trois citoyens et citoyennes d’une même ville fièrement enracinées sur scène.
Finalement, armé de mes ami(e)s, une dernière fois.

Trois spectacles.
Trois heures.
Trois ans d’une vie.
Je pense profondément que la quête est plus importante que « l’être ».
Le « comment » est plus précieux que le résultat.
On n’est jamais, on ne fait que devenir.

Mani Soleymanlou

« Mani est un très bon conteur et auteur et Emmanuel Schwartz est un acteur fabuleux. ... Tout ça est formidable. »
Nathalie Petrowski, Médium Large

 « J'ai été ravie du début à la fin. ... Courez-y !»
Catherine Pogonat, Dessine-moi un dimanche, Ici Radio Canada

« Une voix particulièrement intéressante. »
Stéphane Leclair, C'est pas trop tôt!, Ici Radio Canada

« Une franche réussite »
Sara Dion, Voir

« Voilà ce qui sera, très certainement, un spectacle dont l’histoire théâtrale québécoise se souviendra longtemps. »
Pascale St-Onge, mon(theatre).ac.ca

« Cette soirée – sorte de party philosophique, car en dépit des questionnements sérieux se trouvent des moments savoureux où le théâtre éclate – offre un regard riche sur la société d’aujourd’hui et sur ce qu’elle a à dire. »
Véronique Grondies, pieuvre.ca

« Le dramaturge propose aussi beaucoup d’humour, ce qui réserve peu de place aux longueurs dans ce marathon théâtral. Il alterne réflexions profondes et musique ; de Gilbert Bécaud à Michael Jackson, le tout finement rythmé »
Myriam Fehmiu, Ricochet

« Comme auteur, Soleymanlou a le talent de désamorcer ce qui s’engage dans la voie du prévisible. Comme metteur en scène, il a l’audace du silence et la rigueur de la direction chorale. »
Isabelle Léger, Bible Urbaine

« The result is an amazing tour de force (admittedly best absorbed in one sitting) that manages to be a theatrical symphony of individual and collective identity angst, and a comedy show at the same time. »
Pat Donnelly, The Gazette

Orange Noyée est une toute nouvelle compagnie de création, fondée en 2011 par l’acteur Mani Soleymanlou. La compagnie tient son nom d’une tradition perse. Lors de la célébration de la nouvelle année iranienne, on trouve, parmi les différents éléments qui décorent la maison, un bol d’eau avec une orange qui y flotte. La terre (l’orange), suspendue dans son univers (l’eau). L’appellation Orange Noyée évoque la noyade de cette Terre dans son univers, son espace-temps. 
 

THÉÂTROGRAPHIE

  • Trois (2014)
  • Deux (2013)
  • Un Présenté plus de 100 fois à travers le Canada et en Europe. (2012) Prix d’interprétation masculine de l’ACQT de la saison 2012- 2013 Nomination pour meilleur texte original de l’ACQT de la saison 2012-2013

Critiques

Publié le 01/10/14

Trois de Mani Soleymanlou

« Mani est un très bon conteur et auteur et Emmanuel Schwartz est un acteur fabuleux. ... Tout ça est formidable. »

Nathalie Petrowski, Médium Large

Album

Publié le 30/09/14

Jetez un coup d'oeil à cette belle troupe de comédiens et de comédiennes en pleine action.

Album

Publié le 15/09/14

Voyez tous les interprètes de cette colossale production vus par le photographe Ulysse del Drago.

DURÉE

4 heures incluant 2 entractes

PUBLICATION

Un
Mani Soleymanlou L'Instant Scène
11,00$
Disponible à la bouquinerie

Production

une création Orange Noyée, en coproduction avec le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui et le Festival TransAmériques avec le soutien de la Fondation Cole