La terre est trop courte, Violette Leduc

Jovette Marchessault

Salle principale

du 13 novembre au 6 décembre 1992


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Pour Violette Leduc, femme laide, bâtarde, pleureuse chronique, assoiffée de luxe, voleuse à l'étalage, trafiquante durant l'Occupation, vestale des homosexuels littéraires, mendiante, humiliée, passionnée, le vampire est toujours à son poste. Le vampire qui l'ampute de sa chair, refuse ses manuscrits. Violette Leduc est écrivaine. Sa route croisera celle de Jean Genet, de Maurice Sachs, d'un mari castrant, d'un psychanalyste, de travestis, d'un racoleur. Sa route croisera celle de Clara Malraux, de Nathalie Sarraute et surtout de celle dont elle est affamée, qui l'encourage, Simone de Beauvoir. Violette Leduc écrira jusqu'à la fin car elle a fait le serment d'avoir la passion de l'impossible.

texte Jovette Marchessault mise en scène Martin Faucher interprétation Lise Roy, René Gagnon, Jacques Lavallée, Eric Cabana, Hélène Mercier, Monique Joly, Christiane Proulx assistance à la mise en scène et régie Ann-Marie Corbeil scénographie David Gaucher costumes Michel Beaulieu, Mérédith Caron conception sonore Hélène Gagnon accessoires Nathalie Gingras coiffures Paps maquillages Jacques Lee Pelletier

texte

Jovette Marchessault

mise en scène

Martin Faucher

interprétation

Christiane Proulx

interprétation

Lise Roy

interprétation

Monique Joly

interprétation

Hélène Mercier

interprétation

Eric Cabana

interprétation

Jacques Lavallée

interprétation

René Gagnon