Kiciweok : lexique de 13 mots autochtones qui donnent un sens

Émilie Monnet

une coproduction du Jamais Lu, du Centre du Théâtre d'Aujourd'hui et d'Onishka

Salle principale

11 et 12 décembre 2019


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

En décembre 2019, notre artiste en résidence Émilie Monnet propose Kiciweok : lexique de 13 mots autochtones qui donnent un sens, inspiré de 26 lettres : abécédaire des mots en perte de sens d’Olivier Choinière. 

Les langues autochtones portent en elles une vision du monde spécifique à chacune des cultures et des territoires dont elles sont issues. À l’occasion de deux soirées festives et engagées, Emilie Monnet invite treize artistes autochtones à s’emparer d’un mot issu de leur nation autochtone respective et l’offrir dans un geste artistique ou une prise de parole spontanée. En Anishnabemowin, le mot kiciweok signifie « ils/elles ont une voix forte et claire ». Dans un geste de partage, cet évènement festif célèbre la résistance des langues autochtones à perdurer malgré les nombreuses tactiques de les éradiquer, la profondeur du lien qui les connectent au territoire et l’importance de les garder vivantes.

idéation et mise en scène Émilie Monnet texte et interprétation Joséphine Bacon, Nahka Bertrand, Catherine Boivin, Hannah Claus, Sylvia Cloutier, Marie-Andrée Gill, Tomson Highway, Alexandre Nequado, Mikon Niquay-Ottawa, Nancy Saunders, Georges E. Sioui, Kijâtai-Alexandra Veillette-Cheezo, Roger Wylde participation spéciale Olivia Christie Ike Duncan, Emilio Wawatie conception scénique Clélia Brissaud conception lumière et régie Renaud Pettigrew conception musicale et musique sur scène Moe Clark conception vidéo Meky Ottawa intégration vidéo Pierre Laniel

idéation et mise en scène

Émilie Monnet

texte et interprétation

Joséphine Bacon

texte et interprétation

Nahka Bertrand

texte et interprétation

Catherine Boivin

texte et interprétation

Hannah Claus

texte et interprétation

Sylvia Cloutier

texte et interprétation

Marie-Andrée Gill

texte et interprétation

Tomson Highway

texte et interprétation

Alexandre Nequado

texte et interprétation

Mikon Niquay-Ottawa

texte et interprétation

Nancy Saunders

texte et interprétation

Georges E. Sioui

texte et interprétation

Kijâtai-Alexandra Veillette-Cheezo

texte et interprétation

Roger Wylde

conception scénique

Clélia Brissaud

conception lumière et régie

Renaud Pettigrew

conception musicale et musique sur scène

Moe Clark

conception vidéo

Meky Ottawa

Le Jamais Lu a pour mission de créer un lien fort entre le public et les auteurs d’aujourd’hui. Il offre aux dramaturges, particulièrement ceux et celles de la relève, des tribunes originales, engagées et festives. Le Jamais Lu œuvre au développement de la dramaturgie québécoise, canadienne et internationale.

Chaque année, le Jamais Lu produit un festival de 10 jours à Montréal et deux autres de 3 jours à Québec et Paris. Pensées par des metteur.euse.s en scène et interprétées par des comédien.ne.s, des lectures théâtrales y sont présentées. Elles font jaillir des langues, des formes et des styles très variés et empreints d’une envie commune : celle d’interroger, au moyen de la fiction, le monde dans lequel nous vivons.

Le Jamais Lu œuvre au développement de la dramaturgie en faisant sur le territoire québécois, canadien et international des événements théâtro-littéraires uniques. Ces spectacles visent à donner aux auteur.trice.s une place de choix au sein de nos questionnements sociaux.

Au croisement de plusieurs disciplines artistiques mais principalement en théâtre, Onishka est une compagnie établie à Montréal qui crée des ponts entre les communautés artistiques autochtones à la fois francophones et anglophones, du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs dans le monde. Fondée en 2011 par Émilie Monnet, Onishka crée et produit des oeuvres favorisant des collaborations artistiques originales et riches de sens pour offrir un regard neuf sur le monde dans lequel nous vivons. Onishka veut dire « réveille-toi » en Anishnabemowin. Dans cet esprit, nous croyons que la création artistique est catalyseur de transformation sociale et qu’elle permet de remettre en cause comment sont perçues les réalités et les luttes des peuples autochtones. Depuis 2016, Onishka présente l'évènement Scène contemporaine autochtone, une plateforme artistique et critique pour les arts vivants autochtones. Une prochaine édition sous forme de festival verra le jour à Edimbourg en aout 2019.

Médias

Publié le 10/12/19

Espaces autochtones à propos de Kiciweok

« une prise de paroles qui m’intéressait aussi pour montrer à quel point les langues sont revitalisées grâce à plein d’initiatives qui permettent à la communauté d’apprendre les langues. » En entrevue avec Émilie Monnet, idéatrice du projet, Espaces autochtones aborde la création de Kiciweok : lexique de 13 mots autochtones qui donnent un sens

Médias

Publié le 07/12/19

Émilie Monnet en entrevue dans Le Devoir!

« Comme ces langues sont enracinées dans le territoire, on approfondit aussi notre rapport à celui-ci lorsqu’on [apprend] des mots autochtones. » À l'occasion de la création de Kiciweok : lexique de 13 mots autochtones qui donnent un sens, Émilie Monnet revient sur l'improtance de la connaissance des langues autochtones dans les colonnes du Devoir.

Médias

Publié le 03/12/19

Kiciweok en une des suggestions de La Presse!

« Pour moi, c’est un spectacle qui honore la résistance : ces langues autochtones continuent d’exister et même, dans certains cas, elles sont revitalisées de façon inspirante. » Kiciweok: lexique de 13 mots autochtones qui donnent un sens en une des suggestions de spectacles de La Presse!

Album

Publié le 28/11/19

On est très heureux de dévoiler aujourd’hui, conjointement avec le Jamais Lu et les Productions Onishka, la majorité des invité/es qui accompagneront Emilie Monnet au cours des deux soirées de Kiciweok : lexique de 13 mots autochtones qui donnent un sens!

Album

Publié le 22/11/19

Découvrez l'affiche de cet événment exceptionnel d'Émilie Monnet, une coproduction du Jamais Lu, du CTD'A et des Productions Onishka. Signée par le graphiste Sébastien Aubin, elle met de l'avant les langues autochtones que vous pourrez entendre lors des deux soirées du 11 et 12 décembre. 

3900

Publié le 20/11/19

À découvert : Émilie Monnet

À l'occasion du début de sa résidence de création, Émilie Monnet signait le À découvert du volume 12 du 3900 en 2018! Née de mère anishnaabe et de père français, elle y revient sur son récent apprentissage de la langue anishnabemowin qui lui permet de renouer avec une part importante de sa culture et de son héritage familial. Un texte qui résonne particulièrement aujourd'hui avec la création de son événement Kiciweok : lexique de 13 mots autochtones qui donnent un sens

3900

Publié le 05/11/19

Lexique de mots intraduisibles

La traduction est souvent un art bien difficile, mais le sens de certains mots-concepts est encore plus difficile à saisir. Petit florilège en 14 langues!

Nouvelle

Publié le 28/10/19

L'événementiel du CTD'A revient en 2019 avec Fanny Britt et Émilie Monnet!

En décembre, les artistes Fanny Britt et Émilie Monnet présentent chacune un événement inédit. Deux options pour vous procurer des billets : voyez un événement pour 25 $ ou profitez de notre forfait à 40 $ pour les deux spectacles!

Nouvelle

Publié le 02/01/19

2019 : Année internationale des langues autochtones

Si rien n'est fait pour endiguer la baisse des locuteurs, l'UNESCO prévient que la moitié des 6000 langues autochtones connues sur la planète auront disparu d'ici la fin du siècle. En réaction à ce constat,, l'Assemblée générale des Nations unies a proclamé 2019 « Année internationale des langues autochtones ».

Nouvelle

Publié le 07/05/18

ÉMILIE MONNET, ARTISTE EN RÉSIDENCE!

L’artiste pluridisciplinaire Émilie Monnet débute sa résidence de 2 ans à la salle Jean-Claude-Germain avec Okinum, réflexion intime sur la notion de barrages intérieurs et de filiation. Bienvenue à elle!

HORAIRE

RELATIONS DE PRESSE

RuGicomm
Véronique Gravel
514 759-0494

Communiqué de presse

ARCHIVES

PRODUCTION

une coproduction du Jamais Lu, du Centre du Théâtre d'Aujourd'hui et d'Onishka

Ce projet est soutenu par le Conseil des arts et des lettres du Québec et par le Conseil des arts de Montréal.