Françoise Dô

Crédit photo: Georges Emmanuel Arnaud

PIÈCES

Marguerite : la pierre (parcours sonore) / Émilie tient salon (série de rencontres performatives)

Saison 21-22 (Invité·e·s (rencontres performatives))

Françoise Dô

BIOGRAPHIE

Autrice, metteuse en scène et comédienne, Françoise Dô se forme à l’art dramatique aux Cours Florent. En 2016, elle fonde et dirige la compagnie Bleus et ardoise, en résidence à Tropiques Atrium – Scène Nationale de Martinique de 2017 à 2020. En 2017, elle met en scène son premier texte Aliénation(s), dans lequel elle questionne les constructions et déconstructions de soi, à travers le parcours de son personnage principal confronté aux non-dits de son histoire familiale. En 2018, elle poursuit avec son deuxième texte A parté l'exploration des silences dans les familles et la société en imposant la rêverie face au tabou. Elle s’intéresse aussi aux adaptations et met en scène l’œuvre de Maupassant où elle se place au cœur de l’intimité des couples tout en interrogeant les mécanismes des peurs. Avec son dernier texte Juillet 1961, elle approfondit son exploration de la place d'un destin personnel dans un mouvement apparemment plus grand que soi. Dans un processus de création imprégné de réalisme, elle a pour objectif de créer des pièces de théâtre à l’esthétique sobre et contemporaine. A parté et Juillet 1961 sont publiés aux éditions Tapuscrit de Théâtre Ouvert - Centre National des Dramaturgies Contemporaines. Elle est artiste de la Fabrique de la Comédie de Saint-Etienne - Centre Dramatique Nation
 

Mise à jour 2022-04-28

AUTRES CONTENUS

Nouvelle

Publié le 05/05/22

Trois invité·e·s pour Émilie tient salon!

Avec ses invité·e·s en provenance de la Martinique Dominique Cyrille (2 juin), Serge Bilé (3 juin) et Françoise Dô (4 juin), Émilie Monnet tient une série de conversations performatives sur l'importance des histoires oubliées, le devoir de mémoire et les parallèles entre les luttes des communautés afrodescendantes et autochtones contre le colonialisme. À voir à la salle Jean-Claude-Germain!