Made in Beautiful
(La belle province)

Olivier Arteau

une création du Théâtre Kata en collaboration avec le Théâtre La Bordée et en codiffusion avec le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui
 

Salle Jean-Claude-Germain

14 janvier au 1er février 2020
+ 5 supplémentaires jusqu'au 6 février


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Chaque année à l’Halloween, Linda réunit sa famille. Chaque année, les rivalités familiales et l’actualité viennent immanquablement enflammer les échanges. Mais une tradition est une tradition et la famille, aussi dysfonctionnelle soit-elle, reste la famille. Pendant 25 ans, Linda s’entête à rassembler ses proches et nous offre ainsi une succession de tableaux passant en revue les grands bouleversements nationaux et internationaux et leurs effets.

Deux ans après sa création, Oliver Arteau présente une version actualisée de Made in Beautiful (La belle province). Par des dialogues succulents, il mord dans nos us et coutumes avec excès et acidité. L’actualité propre à chaque époque crée des terrains de réflexion sur la nostalgie, le nationalisme, la mondialisation ou encore les changements climatiques. À travers le portrait ludique et politique d’une famille, c’est toute la société québécoise qui se retrouve sous la lunette d’études de l’auteur qui entame une résidence de deux ans à la salle Jean-Claude-Germain.

texte et mise en scène Olivier Arteau interprétation Mustapha Aramis, Lé Aubin, David Bouchard, Ariel Charest, Gabriel Cloutier Tremblay, Sophie Dion, Marc-Antoine Marceau, Lucie M. Constantineau, Nathalie Séguin, Réjean Vallée interprétation et musique originale Vincent Roy assistance à la mise en scène Blanche Gionet-Lavigne costumes Élène Pearson, Delphine Gagné éclairages Jean-François Labbé accessoires Marilou Bois vidéo Keven Dubois

texte et mise en scène

Olivier Arteau

interprétation

Mustapha Aramis

interprétation

Lé Aubin

interprétation

David Bouchard

interprétation

Ariel Charest

interprétation

Gabriel Cloutier Tremblay

interprétation

Sophie Dion

interprétation

Marc-Antoine Marceau

interprétation

Lucie M. Constantineau

interprétation

Nathalie Séguin

interprétation

Réjean Vallée

interprétation et musique originale

Vincent Roy

assistance à la mise en scène

Blanche Gionet-Lavigne

costumes

Élène Pearson

costumes

Delphine Gagné

éclairages

Jean-François Labbé

accessoires

Marilou Bois

vidéo

Keven Dubois

Le silence est en voie d’extinction. 
Mais je sens pourtant qu’il y a tant à dire (et ce, en si peu de temps). 
Enfant du zapping, l’immobilité m’effraie.
J’ai besoin d’une surdose de bruits pour savourer l’acouphène. 

Le théâtre comme un parquet d’église où l’on s’émeut, s’emporte, s’exalte devant de nouvelles idéologies, où se confrontent nos tabous respectifs, où l’on sème le germe de nouvelles batailles. Le capitalisme et la mondialisation mènent-ils à l’effondrement des sociétés distinctes? À travers l’histoire de cette famille (qui est un peu la nôtre), je désire témoigner des grands bouleversements contemporains au Québec et à l’international et de l’impact de ces grands changements sur les mentalités et notre nationalisme. Est-il possible que l’on s’éloigne tranquillement de notre culture et de nos valeurs traditionnelles mais que l’on laisse place à la curiosité, l’ouverture d’esprit et le respect des libertés individuelles? Quelles sont les valeurs dominantes de la génération Y et d’où viennent-elles? 

L’autodérision comme seule arme, il m’a fallu onze personnages pour rendre compte de tous les travers qui nous constituent. Ils se révèlent pour vous ce soir, sous leur plus laids apparats. Pour le meilleur et (surtout) pour le pire!


Olivier Arteau 

À la REcréation montréalaise au CTD'A 

« La mise en scène que signe Olivier Arteau est extrêmement réussie [...] et le jeu des acteurs est excellent, ils sont tous bons »
Eugénie Lépine-Blondeau, Tout un matin, ICI Radio-Canada

« Un portrait vivant, énergique, dérisoire, parfois grotesque. On constate vite que cette peinture colorée fait cohabiter la vie quotidienne et l’Histoire, l’anecdote et l’événement majeur. C’est la théâtralité qui domine dans ce show de gang, joué avec entrain. »
Marie Labrecque, Le Devoir

« Olivier Arteau a toujours excellé dans les dialogues, et c’est ici plus évident que jamais. Les répliques s’entrecroisent habilement, pleines d’une belle humanité, et fusent harmonieusement. »
Pierre-Alexanrde Buisson, Bible urbaine

«  [...]  ces deux heures de fin dosage entre comédie et drame sont absolument délicieuses. À découvrir! »
Yanik Comeau, Zone Culture 

« Durant deux heures, les onze comédiens prennent plaisir à interpréter les personnages, parfois loufoques mais attachants, pour nous relater les travers de l’actualité. On sent le plaisir dans le jeu et la connivence entre les comédiens. »
Micheline Rouette, ARP.Média

« Cette fratrie imparfaite dépeint les défauts de nos grands discours, de nos contradictions et de nos vices. Elle dépeint aussi, malgré tout, nos tentatives de remise en question, de s’ouvrir au monde ou d’admettre que peut-être les réponses ne sont nullement dans la rhétorique. »
Rose Carine Henriquez, Nervos'arts

« Ce panorama historique qui s’étale sur deux heures, se déroule à un rythme tel qu’on ne voit pas le temps passer. La petite salle du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui constitue un atout supplémentaire. On est si près de la longue table, pivot du décor, qu’on a parfois l’impression de faire partie de ces rencontres familiales déjantées. »
Marc-Yvan Coulombe, Les Artszé

« Quel beau moment j’ai passé vendredi soir avec ce spectacle sans prétention, plein de charme et de caractère écrit et mis en scène par Olivier Arteau. »
Jordan Dupuis, Quartier général – collectif culturel 

« Les acteurs offrent une superbe performance, et rendent hommage à la pièce écrite par Olivier Arteau. »
Stéphanie Audet, Passion MTL

« Tout se coordonne pour assurer une crédibilité sans faille de cette mouvance du temps qui avance. »
Catherine Gervais, Eklectik Média

 

À la création à Québec au théâtre Premier Acte

« Olivier Arteau livre ici un spectacle à la fois drôle et d’une grande lucidité. Il fait surtout preuve d’une très grande précision, enchaînant les références évocatrices ou surprenantes qui nous ramènent en quelques répliques à l’époque voulue. Oui, ça peut être un peu cru. Mais c’est surtout l’expression d’une vision créative, intelligente et extrêmement réjouissante. » 
Geneviève Bouchard, Le Soleil

« La représentation est comique et bigarrée, en même temps qu’intelligente. Les comédiens ont la commande de s’éclater, ce qu’ils font, et la scène devient un espace de réjouissances. »
Simon Lambert, Le Devoir

« Comment résumer aussi brièvement, non pas l’histoire récente, mais le terreau social sur lequel elle repose? Le jeune auteur y va par touches légères qui parviennent à créer un tableau d’une puissante prégnance. Inutile de tout nommer, il suffit de suggérer, de mettre le doigt sur un travers, un comportement ridicule, une situation grotesque et absurde pour que l’imaginaire du spectateur fasse le reste. Il parvient ainsi à transposer le réel dans l’univers symbolique. Mais rien de tout cela ne tiendrait la route sans une mise en scène d’une impeccable rigueur. »
Alain-Martin Richard, Revue JEU

«Dans une mise en scène habilement ficelée avec quelques artifices, Olivier Arteau peut, sans jamais tomber dans l’excès, compter sur une magnifique distribution pour livrer son texte. Les interprètes arrivent tous à tirer leur épingle du jeu dans une distribution variée et solide. Le plaisir qu’ils ont à jouer ensemble est tangible et ne fait qu’amplifier les relations familiales mises en lumière dans la pièce.»
Laurence, Le culte

 

Théâtre Kata tente de rendre compte de la fragilité de l’humain à travers une dichotomie du corps et de la pensée.  Dans un monde post-factuel, il estime que le geste est vecteur d’une plus grande vérité que les mots. Le rythme infernal et la surabondance d’images témoignent de son goût pour l’excès. Il tente par le biais de processus créatifs intransigeants de remettre en question nos certitudes par l’autodérision. Théâtre Kata est conjointement dirigé par Olivier Arteau, Lucie M. Constantineau et Nathalie Séguin. 

Nouvelle

Publié le 16/01/20

Deux nouvelles supplémentaires pour Made in Beautiful (La belle province)!

On est très heureux d'annoncer deux nouvelles supplémentaires pour Made in Beautiful (La belle province) les 4 et 5 février! On vous conseille de ne pas tarder si vous ne voulez pas manquer ce spectacle d'Olivier Arteau à la salle Jean-Claude-Germain!

Médias

Publié le 15/01/20

Olivier Arteau en entrevue au 15/18!

« C'est un appel à se tourner vers nos aïeux et à les écouter peut être un peu plus ». Olivier Arteau était en entrevue au 15/18 pour parler de Made in beautiful! Il revient notamment en détails sur la réécriture de ce texte et sur son caractère intergénérationnel. À écouter!

Album

Publié le 14/01/20

Découvrez les 11 interprètes et 60 costumes de cette première création d'Olivier Arteau en résidence à la salle Jean-Claude-Germain!

Médias

Publié le 10/01/20

Olivier Arteau en entrevue dans le journal Métro

« On dit souvent que les Québécois forment un peuple passif. En montrant tout ça, on peut se dire: crime, quand même! On est chanceux de se permettre autant d’ouverture et de se questionner aussi souvent en si peu de temps! Donc, je me considère “Made in Beautiful”, car on est quand même une nation positive et progressiste. » Olivier Arteau est en entrevue aujourd'hui dans le Journal Métro! Made in beautiful (la belle province) c'est à partir de mardi, avec déjà une supplémentaire le samedi 25 janvier!

Nouvelle

Publié le 08/01/20

Théâtre Kata : producteur de Made in Beautiful (La belle province)

On est très heureux d'accueillir Théâtre Kata pour la création montréalaise de Made in Beautiful (La belle province) à la salle Jean-Claude-Germain! Cette jeune compagnie de Québec, dirigée par Olivier Arteau, Lucie M. Constantineau et Nathalie Séguin produira les deux spectacles de l'auteur / metteur en scène en résidence.

Médias

Publié le 06/01/20

Olivier Arteau en entrevue dans Le Devoir

« [Le rire] est ma manière de composer avec la multitude d’informations dont nous sommes constamment bombardés. À vrai dire, je ne pense pas avoir d’autres recours que l’autodérision. » En entrevue dans Le Devoir, Olivier Arteau revient sur ses intentions artistiques et la réécriture de sa pièce Made in Beautiful (La belle province), deux ans après la première création à Québec.

Extrait

Publié le 03/12/19

Made in Beautiful (La belle province) d'Olivier Arteau

« Môman, tu deviendras le nouveau gaz naturel pour les futurs bipèdes de ce Nouveau Monde. 

 

Retour à l'ère glacière. 

 

Anyway, mon pays c'est l'hiver. »

Album

Publié le 01/12/19

La comédienne Sophie Dion s'est prêtée au jeu de la séance photo pour notre campagne de saison 19/20! Retrouvez la au sein d'une distribution nombreuse dans Made in Beautiful (La belle province) d'Olivier Arteau à la salle Jean-Claude-Germain. 

3900

Publié le 05/11/19

Cherche et trouve

Saurez-vous retrouver les personnalités et événements marquants de l'histoire québécoise qui se cachent dans un party d'Halloween déjanté inspiré par Made in Beautiful (La belle province) d'Olivier Arteau?

Extrait

Publié le 25/10/19 Made in Beautiful (La belle province) d'Olivier Arteau

« Je ne connaîtrai rien de l’histoire des Patriotes.
  
Je mangerai plus de Chicken McNuggets que d’oreilles de Christ.
  
Je lutterai peut-être pour ma survie comme la Bottine Souriante. » 

Critiques

Publié le 13/05/19

Made in Beautiful (La belle province) d'Olivier Arteau

« Olivier Arteau livre ici un spectacle à la fois drôle et d’une grande lucidité. Il fait surtout preuve d’une très grande précision, enchaînant les références évocatrices ou surprenantes qui nous ramènent en quelques répliques à l’époque voulue. Oui, ça peut être un peu cru. Mais c’est surtout l’expression d’une vision créative, intelligente et extrêmement réjouissante. » 

Geneviève Bouchard, Le Soleil

CTD'A

Publié le 06/05/19

Olivier Arteau, en résidence à la salle Jean-Claude-Germain

Artiste interdisciplinaire formé en jeu et en danse, Olivier Arteau est à la fois auteur, metteur en scène et chorégraphe. Il est artiste en résidence à la salle Jean-Claude-Germain pour les saisons 19/20 et 20/21.

Médias

Publié le 19/01/18

Voir s'intéresse à Olivier Arteau!

« Autant on perd des valeurs traditionnelles – et il faudrait se questionner sur les valeurs qu’on va laisser en héritage aux générations futures –, autant il y a quand même du positif! » En janvier 2018, Olivier Arteau était en entrevue dans le Voir pour parler de la création de Made in Beautiful (La belle province) à Québec!

RELATIONS DE PRESSE

RuGicomm
Bénédicte Frémont
514 759-0494

Communiqué de presse
Dossier de presse

PUBLIC SCOLAIRE

Nous proposons des tarifs réduits pour les groupes scolaires (20 $, 20 billets minimum) et les groupes réguliers (29 $, 10 billets minimum). Toutes les informations sont disponibles ici.

Pour toute réservation, merci de contacter Luc Brien.

Dossier pédagogique 

PRODUCTION

une création du Théâtre Kata en collaboration avec le Théâtre La Bordée et en codiffusion avec le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui
 

Made in Beautiful (La belle province) a été créée en 2018 à Premier Acte (Québec).

 

PARTENAIRE DES ARTISTES EN RÉSIDENCE