Markita Boies

Crédit photo: François Brunelle

PIÈCES

Je ne suis jamais en retard

Saison 14-15 (Mise en scène)

Ma mère chien

Saison 05-06 (Interprétation)

La fille de Christophe Colomb

Saison 96-97 (Interprétation)

La fille de Christophe Colomb

Saison 93-94 ( interprétation)

Le futur antérieur

Saison 89-90 (Interprétation)

Markita Boies

BIOGRAPHIE

Markita Boies est une comédienne montréalaise, finissante de l’option théâtre du collège Lionel-Groulx. De Réjean Ducharme à Lise Vaillancourt, de Larry Tremblay à Louise Bombardier sans oublier Marivaux, Claudel, Djuna Barnes, Calderon de la Barca, Molière, Neil Simon, Ionesco, Gombrovick , Delisle, Feydeau et Genet, l’essentiel de son métier d’actrice se déroule, depuis plus de 34 ans, sur les planches de théâtre. De 1983 à 1990, elle fait partie de la troupe permanente du Théâtre du Nouveau Monde, dirigé alors par Olivier Reichenbach. Elle y décroche à deux reprises le Prix Gascon-Roux de la meilleure interprétation féminine : en 1998 pour La serva amorosa de Goldoni et pour Puck dans Le songe d’une nuit d’été de Shakespeare, monté par Robert Lepage. Parmi les metteurs en scène talentueux qui en ont fait une figure théâtrale reconnue, citons Daniel Roussel, Martin Faucher, Claude Poissant, Olivier Reichenbach, Martine Beaulne, Francine Alepin , Geoffrey Gaquère et Marc Béland. Depuis plus de 15 ans, elle enseigne également dans les grandes écoles de théâtre de Montréal ainsi qu’à l’option théâtre de Sainte-Thérèse, son Alma Mater. De 2005 à 2010, elle a été membre puis présidente du comité sectoriel Théâtre au Conseil des arts de Montréal. Mise à jour 2014-05-06

AUTRES CONTENUS

Album

Publié le 16/09/05

Voyez toute la fabuleuse distribution du spectacle sous les projecteurs, dans une mise en scène de Wajdi Mouawad! 

Album

Publié le 02/09/05

La comédienne et auteure Louise Bombardier signe ce texte sur les liens du sang qui unissent une mère mourante et sa fille. Ma mère chien explore cette relation avec intelligence et émotion, dans une mise en scène de Wajdi Mouawad qui retrouve ici l'un de ses thèmes de prédilection.