Maryse Warda

Crédit photo: Benoît Gouin

PIÈCES

Toxique

Saison 10-11 (Traduction)

Maryse Warda

BIOGRAPHIE

Née en Égypte, où elle a passé son enfance, Maryse débarque à Montréal à l’âge de 9 ans où elle apprend l’anglais en suivant Happy Days à la télévision. En 1991, artiste, alors directeur artistique du Théâtre Quat’Sous, non content d’en faire son adjointe, lui donne également la chance d’effectuer une première traduction, Traces d’étoiles de artiste, qui lui vaut une nomination aux Prix de la Critique. Au cours de ses dix années passées à l’administration du Quat’Sous, elle traduit parallèlement une dizaine de pièces, dont L’homme laid de artiste, Les années de artiste, Variations sur un temps de artiste, Le cryptogramme de artiste et finalement la série Motel de passage de artiste, qui lui vaut un Masque de la traduction en 2000. Elle se retrouve également en lice au Prix littéraire du Gouverneur général en 2001 pour le Tome 1 de cette série de six pièces, publiée chez vlb éditeur. Depuis son départ du Quat’Sous en 2000, elle a signé plus d’une vingtaine de traductions d’auteurs contemporains nord-américains et britanniques, tels que artiste, artiste, artiste, artiste et artiste. En 2006, sa traduction de Wit de artiste, lui mérite une troisième nomination au Gala des Masques. Plusieurs de ses traductions ont été publiées - L’homme laid (Boréal), la série Motel de passage (vlb éditeur) et Bye Bye Baby (L’instant scène) – ou portées à l’écran, par de réalisateurs aussi chevronnés que artiste (Traces d’étoiles) et artiste (Le génie du crime). Mise à jour 2010-04-19

AUTRES CONTENUS

Album

Publié le 10/03/11

Sylvie De Morais-Nogueira, Benoît Drouin-Germain, Élise Guilbault, Guy Nadon, Monique Spaziani et Sophie Vajda brillent sous la direction de Geoffrey Gaquère dans ce brillant drame familial de Greg MacArthur. 

Album

Publié le 03/02/11

On vous dévoile aujourd'hui l'affiche de Toxique de Greg MacArthur! Ce magnifique portrait de l'auteur est signé par Neil Mota.