Mot du directeur artistique 22/23

« Nous avons tenu avec eux à ces histoires qui rencontreront bientôt, demain, un monde et des individus ébranlés et transformés. Leurs histoires de survivance se colleront aux vôtres, demain, ou bientôt. »

SIGNAUX DU VIVANT

 

Ces personnes, ces artistes, ces projets, ces spectacles sont des survivants.

Ils se relèvent aujourd’hui de reports, de longues périodes d’attente ou de léthargie. Ils survivent aujourd’hui à des pauses forcées, des attentes déçues, des espoirs interrompus mais toujours entretenus et retrouvés.

Ces personnes, ces artistes et leurs projets de spectacles sont ceux de 2020, de 2021, de 2022. Ils s’élaborent depuis 2, 3 ou 4 ans. Nous ne les avons pas abandonnés. Nous avons tenu avec eux à ces histoires qui rencontreront bientôt, demain, un monde et des individus ébranlés et transformés. Leurs histoires de survivance se colleront aux vôtres, demain, ou bientôt.

Cette histoire d’Audrey Talbot, en tête de file, est bien à l’image de ce qui rassemble tous ces spectacles qui la suivront. Comme elle, ces spectacles transmettent la ténacité de leur attachement au monde et de leur amour du métier éprouvé qu’est celui de l’artiste. Un métier qui a été mis sur pause un temps. Mais qui se relève aujourd’hui. Et qui sort comme vous de sa solitude.

Ces spectacles sont aussi des actes de rapprochements et d’échanges. Il y a une envie claire de sortir des clans, des marginalités et des solitudes dans ces projets qui sont en quelque sorte des signaux du vivant. Je vous souhaite de vous recharger à leur contact. Ils ont maintenant besoin de vous pour se féliciter d’avoir tenu le coup.

Ces personnes, ces équipes, ces projets ont tous et toutes été maintenus au sol dans les deux dernières années. Ils et elles se sont relevé·e·s un à un, une à une, pour finalement se tenir debout et droit devant vous aujourd’hui.

Ces personnes, ces spectacles, se rassemblent cette saison non pas autour d’une idée, d’une question, d’une expérience ou d’une hypothèse. Ils sont ensemble car ils ont tous et toutes survécu. Ils sont rassemblés grâce à une force qu’ils partagent : celle d’avoir tenu face à l’insoutenable, face à l’attente. Ils ont survécu au silence.

Nous sommes tous et toutes des survivants.

Sylvain Bélanger
Directeur artistique et codirecteur géneral