La poupée de Pélopia

Michel Marc Bouchard

une création du Théâtre d'Aujourd'hui

Théâtre d'Aujourd'hui

1er au 24 novembre 1984
en supplémentaires jusqu'au 1er décembre 1984


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Ce drame psychologique et symbolique traite de l'inceste. Maitre Daniel, un illustre fabricant de poupées, reçoit la visite d'une jeune femme qui désire lui en commander une. Il s'agit en fait de sa fille Estelle qu'il a séduite quinze ans plus tôt. Ces retrouvailles mettent à nu la névrose d'une famille qui a cherché par le mensonge à protéger sa respectabilité.

texte Michel Marc Bouchard mise en scène Michèle Magny interprétation Anne Caron, Pierre Collin, Suzanne Garceau, Isabelle Miquelon scénographie Michael Joy costumes Danièle Lévesque poupées Jean-Pierre Delorme, Jean-Marie Guay accessoires Martine Bacon éclairages Claude-André Roy musique Catherine Gadouas violoncelle Louis Dallaire violon Brigitte Lefebvre voix Monique Richard maquillages Jacques-Lee Pelletier coiffures Gaétan Noiseux

texte

Michel Marc Bouchard

mise en scène

Michèle Magny

interprétation

Anne Caron

interprétation

Pierre Collin

interprétation

Suzanne Garceau

interprétation

Isabelle Miquelon

« Une des très grandes productions de cette saison théâtrale remarquable, à revoir pour le plaisir et la réflexion. »
Louise Saint-Pierre, Les Belles Heures 

« Anne Caron, d'une présence désarmante, passe par toutes les gammes d'émotions avec une sureté implacable. »
Gilles Choquette, Liaison St-Louis 

« La pièce nous amène dans un univers à mi-chemin entre le rêve symbolique et le réel. La mise en scène ne s'embarasse pas de superflu et sait mettre en lumière les multiples dimensions du texte. Quant à l'interprétatin rarement en voit-on d'aussi admirable! »
Paul Lefebvre, À votre service  

C'est à la suite de confidences de plusieurs amis oeuvrant dans la réhabilitation des familles incestueuses que m'est venue l'idée d'écrire La poupée de Pélopia. J'ai essayé, comme plusieurs avant moi, de comprendre cette relation particulière en respectant l'identité et les caractéristiques de chaque actant.

L'inceste, tabou propre à toute société, tabou ultime, est le seul sujet où se confrontent amour, gêne, morale, violence et toutes valeurs. Cette démarche d'écriture m'a provoqué, choqué, bouleversé. J'ai peut-être abandonné dix fois mon travail en cours de route. Peut-être que le visage éteint de ces enfants m'a donné le courage de terminer. Avez-vous déjà rencontré une famille qui ne rit jamais?

Bonne soirée

Michel Marc Bouchard 

L'idée de traiter de l'inceste au théâtre n'est pas chose facile.

Auteur, interprètes, concepteurs, techniciens et musicienne en étions tous conscients.

Conscients aussi que nous portions quelque part une responsabilité morale face à ce sujet. Et c'est avec la plus grande délicatesse que nous avons abordé le travail de préparation. Avec l'auteur, nous sommes tombés d'accord pour donner à la pièce une dimension tragique, au-delà d'un thème déjà dramatique en lui-même.

Les personnages n'échappent pas à leur destin, tout adulte qui viole l'innocence d'un enfant, tout adulte qui lui vole son enfance, est marqué par les dieux.

Qu'en est-il de l'enfant devenu adulte? Qui est cette Pélopia au nom si étrange? Est-elle l'ancêtre des Atrides? Est-elle une justicière ou une victime, ou les deux à la fois? Qui est cette jeune femme qui réclame que son père lui restitue l'amour dont est a été privée?

Il est toujours fascinant de voir arriver sur scène un personnage qui par sa seule présence, situe l'action dans son unicité et bouleverse la vie de tous les autres. Au sein de cette famille dont les membres qui en font partie n'ont que des prénoms, dans cette ville sans nom, l'arrivée de Pélopia-Estelle en fait une journée toute particulière.

Nous ne prétendons pas régler le sort de l'inceste ce soir, mais nous nous sommes permis d'entrouvrir une porte la plupart du temps fermée.

Il fallait tout le talent, l'intelligence et la sensibilité des comédiens et comédiennes pour donner vie à Daniel le père, un « Gepetto » moderne qui essaie d'insuffler la vie à ses poupées, à Judith sa femme qui s'accroche à un passé d'avant le « sacrilège », à Brigitte la soeur qui a pris le rôle d'amoureuse que sa mère s'est empressée de lui laisser, mais qu'elle revendique par la suite, et enfin à Estelle-Pélopia, l'enfant punie.

Je vous invite donc à faire connaissance avec le monde troublant et fascinant de Michel Marc Bouchard.

Michèle Magny

Le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui est entièrement dédié à la dramaturgie d’ici. Il supporte la création, la production et la diffusion d’œuvres québécoises et canadiennes d’expression française. Il défend un théâtre d’auteur ainsi qu’une réflexion moderne et sans compromis sur les enjeux contemporains. Y adhérer, c’est laisser sa trace dans l’histoire ; la nôtre, celle qui s’écrit au présent. 

Album

Publié le 01/11/84

Découvrez dans cet album l'affiche pour la création de ce spectacle, réalisée par Renée Grégoire! 

Album

Publié le 01/11/84

Apprenez en plus sur cette création grâce au programme de soirée qui la présente en détails!

Album

Publié le 01/11/84

Seulement quelques photos de production de cette création de Michel Marc Bouchard mise en scène par Michèle Magny sont parvenues jusqu'à nous! Découvrez les dans cet album. 

PUBLICATION

La poupée de Pélopia
Michel Marc Bouchard Leméac – Actes Sud
9,00$

Disponible à la bouquinerie

ARCHIVES

Des yeux de verre
saison 06/07

PRODUCTION

une création du Théâtre d'Aujourd'hui